Page images
PDF
EPUB
[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors]
[ocr errors][merged small]

DE

LA FORMATION

DES MEURS

ET DE L'ESPRIT:

OU

Connoissances nécessaires aux Jeunes Gens

& sur-tout à ceux destinés à des Professions
qui n'exigent point le Cours ordinaire des
Etudes, & qui n'ont reçu que les premiers
Elémens de l'Education.

gl

linge

[ocr errors]

24 Forries 1825.

[ocr errors]

A P A RIS,
Chez DEL ALAIN le jeune , Libraire , rue
Saint-Jacques, au-dessus de la Fontaine

Saint-Severin.

M. DCC. LX X X I.

Avec Approbation & Privilege du Roi.

[blocks in formation]

PRÉFACE. L'EDUCATION des Enfans est le premier devoir des Peres & Meres, ou de ceux qui leur en tiennent lieu. On peut dire même qu'elle influe sur la prospérité générale d'un État. Une bonne Education produit des biens infinis, & les Sujets qui l'ont reçue telle , s'en ressentent toute leur vie. On reconnoît à leur conduite, à leurs manieres à un certain air d'urbanité qui s'annonce en eux, qu'ils ont été bien élevés. Mais cette Education ne sauroit être la même pour tous les états de la Société. L'Education d'un Prince, de la Noblesse, & des fa-, milles opulentes, est différente de celle des; Citoyens qui tiennent le moindre

rang le corps de la République.

En général , tous les Enfans dont les Parens se trouvent dans une honnête aisance, font ce qu'on appelle leurs Etudes; c'est-à-dire, qu'on les envoye au College pour apprendre la Langue Latine : là ils trouvent des Maîtres qui les instruisent sur une infinité de matieres. En effet, combien de connoillances ces Etudes n'embrassentelles pas ? Regles de la Grammaire, Traducions d'Auteurs Latins, Compositions

dans

« PreviousContinue »