Les indiscrétions d'un bourgeois de Paris: d'après des documents inédits

Front Cover
Ollendorff, 1923 - Arts - 281 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 64 - Un clerc, pour quinze sous, sans craindre le holà, Peut aller au parterre attaquer Attila ; Et, si le roi des Huns ne lui charme l'oreille, Traiter de visigoths tous les vers de Corneille.
Page 197 - Dieu, l'arbitre de mon sort, Donne-moi le courage, Ou donne-moi la mort ! Mon âme, en proie à .la souffrance, Est près de succomber : Dans l'abîme où meurt l'espérance Ah! ne me laisse pas tomber!
Page 1 - Paris , pour i83i , contenant les noms et les demeures de tout ce que Paris renferme de personnes distinguées par leur rang ou par leurs fonctions...
Page 186 - Debrie était bien faite et jolie et conserva longtemps un air de jeunesse. Si elle n'eût été qu'un squelette, comme Grimarest le prétend, on n'eût pas osé lui adresser dans sa vieillesse des vers comme ceux-ci : II faut qu'elle ait été charmante Puisque aujourd'hui, malgré ses ans, A peine des charmes naissants Égalent sa beauté mourante (2). Elle était d'un caractère doux, conciliant, paisible, comme on en peut juger par les rôles mêmes que Molière lui attribua. C'est d'elle que...
Page 102 - II reçoit cette force heureuse Qui l'élève au plus haut degré. Telle , dans des canaux pressée , Avec plus de force élancée, L'onde s'élève dans les airs; Et la règle , qui semble austère , N'est qu'un art plus certain de plaire, Inséparable des beaux vers.
Page 197 - Salli, qui avait été présent et qui avait pris peu de part à la conversation, lui dit : « Monsieur, j'ai beaucoup entendu parler de vos talents littéraires, et je serais bien aise de mettre en musique un de vos poèmes. » A quoi Nourrit répondit : « Oui, je ferai un poème, et le sujet sera Le Fou par excès de bonheur.
Page 85 - Tandis qu'une partie de ses volumes initient le lecteur à l'histoire détaillée de la peinture, de la sculpture, de l'architecture et de la gravure, par périodes et par pays, It; autres sont réservés aux diverses applications si importantes de l'art à l'industrie.
Page 195 - LE DÉNOUEMENT L'engagement de Nourrit devait expirer dans quelques semaines : son état lui permettait, lui commandait même de se reposer complètement et de renoncer à paraître sur la scène de SaintCharles. « Quelques amis et moi, écrit sa femme, nous tâchâmes de le décider à ne plus chanter. Tant qu'il fut mal, il y consentit; mais le jour où il se sentit mieux, avec cette délicatesse souvent aveugle et exagérée que vous lui connaissez, il se crut obligé de se mettre à la disposition...
Page 168 - ... monsieur, les temps sont accomplis. L'esprit humain change d'instrument d'âge en âge, et tandis qu'il en use un, un autre se prépare. Ouvrez l'histoire. A l'enfance des langues, quel est l'instrument de la pensée? L'architecture. Quand la langue est formée, la pensée s'en empare et laisse de côté l'architecture en décadence... Aujourd'hui nous en sommes à la décadence de la langue, mais la musique est prête.
Page 96 - Garcia, d'une pureté virginale, égale dans tous les registres, juste, vibrante et atfile, n'embrasse pas trois octaves et demie, comme une faute d'impression l'a fait dire à un de nos meilleurs critiques ; elle s'élève seulement du fa grave au contre ut (deux octaves et une quinte), et cette étendue est déjà immense, puisqu'elle réunit trois genres de voix qui ne se trouvent presque jamais réunis : le contralto, le mezzo soprano et le soprano. Sa méthode est parfaite ; elle est très sobre...

Bibliographic information