Essai sur le langage

Front Cover
L. Hachette, 1846 - Language and languages - 319 pages

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 234 - Quant à moi, effrayé des difficultés qui se multiplient, et convaincu de l'impossibilité presque démontrée que les langues aient pu naître et s'établir par des moyens purement humains, je laisse à qui voudra l'entreprendre la discussion de ce difficile problème, lequel a été le plus nécessaire de la société déjà liée à l'institution des langues, ou des langues déjà inventées à l'établissement de la société.
Page 189 - Le son de sa voix ébranle dès qu'il parle, avant que le sens même des paroles qu'il prononce ait excité l'émotion. Lorsque, dans les tragédies, il s'est trouvé par hasard quelques vers descriptifs, il a fait sentir les beautés de ce genre de poésie, comme si Pindare avait récité lui-même ses chants.
Page 245 - ... cum prorepserunt primis animalia terris, mutum et turpe pecus, glandem atque cubilia propter unguibus et pugnis, dein fustibus atque ita porro pugnabant armis, quae post fabricaverat usus, donec verba, quibus voces sensusque notarent, nominaque invenere; dehinc absistere bello, oppida coeperunt munire et ponere leges, ne quis fur esset neu latro neu quis adulter.
Page 307 - Mais qu'est-ce au fond que la réalité qu'une idée générale et abstraite a dans notre esprit? Ce n'est qu'un nom; ou, si elle est quelque autre chose, elle cesse nécessairement d'être abstraite et générale.
Page 255 - L'homme rend par un signe extérieur ce qui se passe au dedans de lui ; il communique sa pensée par la parole, ce signe est commun à toute l'espèce humaine; l'homme sauvage parle comme l'homme policé ', et tous deux parlent naturellement, et parlent pour se faire entendre : aucun des animaux n'a ce signe de la pensée; ce n'est pas, comme on le croit communément, faute d'organes ; la langue du singe a paru aux anatomistes aussi parfaite que celle de l'homme, le singe parlerait donc s'il pensait...
Page 211 - ... simplicité ; que tous les hommes parlent néanmoins, et qui fait le premier fond du langage de tous les pays : fond que l'appareil immense des accessoires dont il est chargé laisse à peine appercevoir.
Page 302 - Ouvrage. langue est une méthode analytique, et toute méthode analytique est une langue. Ces deux vérités, aussi simples que neuves, ont été démontrées; la première, dans ma grammaire; la seconde, dans ma logique; et on a pu se convaincre de la lumière qu'elles répandent sur l'art de parler et sur l'art de raisonner, qu'elles réduisent à un seul et même art.
Page 210 - ... l'une est la construction des organes vocaux, qui ne peuvent rendre que certains sons analogues à leur structure; l'autre est la nature et la propriété des choses réelles qu'on veut nommer...
Page 289 - Effectivement , je crois fermement ce que j'ai dit ailleurs , qiCune tangue universelle est aussi impossible que le mouvement perpétuel. Je vois même une raison péremptoire de cette impossibilité ; c'est que , quand tous les hommes de la terre s'accorderaient aujourd'hui pour parler la même langue , bientôt , par le seul fait de l'usage , elle s'altérerait et se modifierait de mille manières différentes dans les divers pays , et donnerait naissance à autant d'idiomes distincts, qui iraient...
Page 278 - II n'est aucune langue complète, aucune qui puisse exprimer toutes nos idées et toutes nos sensations; leurs nuances sont trop imperceptibles et trop nombreuses...

Bibliographic information