Recherches sur les anciens théâtres de Beauvais

Front Cover
D. Pere, 1881 - Theater - 149 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 56 - Tout théâtre, sur lequel seraient représentées des pièces tendant à dépraver l'esprit public et à réveiller la honteuse superstition de la royauté sera fermé, et les directeurs arrêtés et punis selon la rigueur des lois.
Page 27 - François, marchez courageusement vers cette superbe cité romaine , et des serves dépouilles d'elle (comme vous avez fait plus d'une fois) ornez vos temples et autels.
Page 56 - La Terreur fait du théâtre son complice. Par lui, elle • injurie ceux qu'elle tue. Par lui, elle ridiculise les armées « qu'elle bat. Entre ses mains le théâtre devient une tribune • sans pudeur comme sans dignité qu'elle emplit toute, et où < elle ensevelit dans la boue ses ennemis encore chauds, aux « applaudissements des populaces vaudevillières. C'est le « Panthéon oùelle couronne ses grands hommesd'une décade; • c'est l'égout des gémonies où elle traîne un soir les Giron...
Page 35 - Molière : on réprouvera les discours, où ce rigoureux censeur des grands canons, ce grave réformateur des mines et des expressions de nos précieuses, étale cependant au plus grand jour les avantages d'une infâme tolérance dans les maris, et sollicite les femmes à de honteuses vengeances contre leurs jaloux.
Page 35 - La postérité saura peut-être la fin de ce poète comédien, qui, en jouant son Malade imaginaire ou son Médecin par force, reçut la dernière atteinte de la maladie dont il mourut peu d'heures après, et passa des plaisanteries du théâtre, parmi lesquelles il rendit presque le dernier soupir, au tribunal de celui qui dit : Malheur à vous qui riez, car vous pleurerez.
Page 56 - Les entrepreneurs ou les membres des différents théâtres seront, à raison de leur état, sous l'inspection des municipalités; ils ne recevront des ordres que des officiers municipaux, qui ne pourront arrêter ni défendre la représentation d'une pièce, sauf la responsabilité des auteurs et des comédiens...
Page 29 - Jodelle le premier , d'une plainte hardie, Françoisement chanta la grecque tragédie , Puis, en changeant de ton, chanta devant nos rois La jeune comédie en langage françois , Et si bien les sonna que Sophocle et Ménandre , Tant fussent-ils savans , y eussent pu apprendre.
Page 90 - II vaincrait dans la carrière La biche et le dromadaire. Des trésors de l'Arabie, Des parfums d'Ethiopie, L'Église s'est enrichie Par la vertu d'ânerie. Sous le faix le plus pesant, Jamais il n'est mécontent, Et broyé patiemment Le plus grossier aliment. D'un chardon il fait ripaille, Et c'est en vain qu'on le raille; Si dans la grange il travaille, 11 démêle et grain et paille.
Page 94 - Le \4 janvier, on choisissait une jeune fille, la plus belle de la Ville; on la mettait sur un âne avec un petit enfant dans les bras. La vierge et sa monture, richement ornée, partaient de la cathédrale pour se rendre à l'église paroissiale de Saint-Etienne, accompagnées du clergé et du peuple. Arrivé à l'église, l'âne était conduit au sanctuaire et placé à côté de l'évangile , tout près de l'autel.
Page 27 - ... bien d'opinion que tu t'y employasses, et si tu le veux faire pour l'ornement de ta langue, tu sçais où tu en dois trouver les archétypes.

Bibliographic information