Les républicaines: chansons populaires des révolutions de 1789, 1792 et 1830, Volumes 1-3

Front Cover
Pagnerre, 1848 - France - 108 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 9 - Allons enfants de la Patrie Le jour de gloire est arrivé ! Contre nous de la tyrannie L'étendard sanglant est levé...
Page 12 - La victoire en chantant nous ouvre la barrière ; La liberté guide nos pas, Et du nord au midi la trompette guerrière A sonné l'heure des combats. Tremblez, ennemis de la France, Rois ivres de sang et d'orgueil ! Le peuple souverain s'avance ; Tyrans, descendez au cercueil. • La république nous appelle, Sachons vaincre ou sachons périr ; Un Français doit vivre pour elle, Pour elle un Français doit mourir.
Page 10 - Tremblez, tyrans! et vous, perfides, L'opprobre de tous les partis, Tremblez! vos projets parricides Vont enfin recevoir leur prix!
Page 21 - Dansons la carmagnole, Vive le son ! vive le son ! Dansons la carmagnole, Vive le son du canon...
Page 11 - Amour sacré de la patrie, Conduis, soutiens nos bras vengeurs ! Liberté ! Liberté chérie, Combats avec tes défenseurs ! Sous nos drapeaux, que la victoire Accoure à tes mâles accents ! Que tes ennemis expirants Voient ton triomphe et notre gloire ! Aux armes, etc.
Page 44 - Européen, par-tout, sur ce rivage Qui retentit de joyeuses clameurs, Tu vois régner, sans trouble et sans servage, La paix, les lois, le travail et les mœurs. Des opprimés ces bords sont le refuge : :EK La tyrannie a peuplé nos déserts.
Page 10 - Qu'un sang impur, Abreuve nos sillons! • Que veut, cette horde d'esclaves, De traîtres, de rois conjurés? Pour qui ces ignobles entraves, Ces fers dès longtemps préparés? (bis) Français!
Page 22 - Veillons au salut de l'Empire, Veillons au maintien de nos droits ; Si le despotisme conspire, Conspirons la perte des rois. Liberté, liberté, que tout mortel te rende hommage : Tyrans, tremblez, vous allez expier vos forfaits. Plutôt la mort que l'esclavage, C'est la devise des Français.
Page 11 - Guèbre honore au pied de ses montagnes, En invoquant l'astre du ciel, Ici sont rassemblés, sous ton regard immense, De l'empire français les fils et les soutiens, Célébrant devant toi leur bonheur qui commence...
Page 22 - C'est la devise des Français. Du salut de notre patrie Dépend celui de l'univers ; Si jamais elle est asservie, Tous les peuples sont dans les fers.

Bibliographic information