Histoire des deux restaurations jusqu'à l'avénement de Louis-Philippe (de janvier 1853 à octobre 1830)

Front Cover
Analyse : (t. 2, p. 78-280; 318-320; t. 3, p. 58-62; 150-151) Constant lors des Cents-Jours, depuis son article du Journal des Débats du 19 mars 1815 jusqu'à son entretien avec Napoléon au soir du 21 juin.
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 242 - J'en appelle à l'histoire ; elle dira qu'un ennemi qui fit vingt ans la guerre au peuple anglais vint librement dans son infortune, chercher un asile sous ses lois. Quelle...
Page 452 - SM le roi de France, mûrement examiné la situation et les intérêts réciproques et les progrès que le rétablissement de l'ordre et de la tranquillité aura faits en France, s'accordent à reconnaître que les motifs qui les portaient à cette mesure ont cessé d'exister.
Page 39 - ... dont le patriotisme et le zèle éprouvé » depuis vingt-six ans offrent une sûre garantie à » la liberté, aux propriétés, à la tranquillité de la » capitale et à l'inviolabilité des représentants de la » nation. » 5. «Les ministres de la guerre, des relations » extérieures, de la police et de l'intérieur, sont » invités à se rendre sur-le-champ dans le sein de
Page 84 - J'étais fondé à en espérer le succès, et j'avais bravé toutes les déclarations des puissances contre moi. Les circonstances me paraissent changées. Je m'offre en sacrifice à la haine des ennemis de la France; puissent-ils être sincères dans leurs déclarations, et n'en avoir...
Page 458 - Déclarent solennellement que le présent acte n'a pour objet que de manifester à la face de l'univers leur détermination...
Page 252 - L'expérience seule pouvait avertir : elle ne sera pas perdue. Je veux tout ce qui sauvera la France. Mes sujets ont appris par de cruelles 'épreuves, que le principe de la légitimité des...
Page 459 - ... de renouveler, à des époques déterminées , soit sous les auspices immédiats des souverains , soit par leurs ministres respectifs , des réunions consacrées aux grands intérêts communs et à l'examen des mesures qui , dans chacune de ces époques , seront jugées les plus salutaires pour le repos et la prospérité des peuples , et pour le maintien de la paix de l'Europe.
Page 62 - L'instinct de la nécessité les éclaire, la voix du pays parle par leur bouche ; et si je le veux, si je le permets, la Chambre rebelle, dans une heure, elle n'existera plus...
Page 266 - Nous sommes en présence de nos ennemis : nous jurons entre vos mains et à la face du monde de défendre jusqu'au dernier soupir la cause de notre indépendance et l'honneur national. On voudrait nous imposer les Bourbons , et ces princes sont rejetés par l'immense majorité des Français.
Page 53 - Avezvous oublié ce que nous avons fait pour lui ? Avez-vous oublié que les ossements de nos enfants, de nos frères, attestent partout notre fidélité, dans les sables de l'Afrique, sur les bords du Guadalquivir et du Tage, sur les rives de la Vistule et dans les déserts glacés de la Moscovie?

Bibliographic information