Geschichte der zeichnenden Künste von ihrer Wiederauflebung bis auf die neuesten Zeiten: Bd.Die Geschichte der Maleren in Frankreich

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 438 - Il n'ya plus, pour aucune partie de la nation, ni pour aucun individu, aucun privilčge ni exception au droit commun de tous les Français. Il n'ya plus ni jurandes, ni corporations de professions, arts et métiers.
Page 304 - ... ceux de mon royaume que j'affectionne le plus et en qui j'ai le plus de confiance. Je suis jeune, et les femmes ont ordinairement bien du pouvoir sur ceux de mon âge. Je vous ordonne ŕ tous que, si vous remarquez qu'une femme, quelle qu'elle puisse ętre, prenne empire sur moi et me gouverne le moins du monde, vous ayez ŕ m'en avertir. Je ne veux que vingt-quatre heures pour m'en débarrasser et vous donner contentement lŕ-dessus.
Page 479 - Furent vaincus par l'amant de l'aimée. 0 gentille âme étant tant estimée, Qui te pourra louer qu'en se taisant? Car la parole est toujours réprimée Quand le sujet surmonte le disant.
Page 179 - Prints, After The Original Designs Of Claude Le Lorrain, In The Collection Of His Grace The Duke Of Devonshire, Executed By Richard Earlom, In The Manner And Taste Of The Drawings.
Page 304 - Je fuis jeune & je n ignore pas que 'les femmes prennent fouvent bien de fempire fur ceux de mon âge ; je vous ordonne ŕ tous que fi vous remarque...
Page 121 - Jacques, qui me dit et jura une fois qu'en moins d'un an il avoit vendu plus de cinquante paires de livres de l'Aretin ŕ force gens mariés et non mariés...
Page 101 - Bref, elle avoit beaucoup de beautez en soi pour se faire aimer, sur quoy estant allée un jour voir ŕ Lyon un peintre qui s'appelloit Corneille , qui avoit peint , en une grande chambre, tous les grands seigneurs, princes, cavaliers et grandes reynes, princesses, dames et filles de la...
Page 193 - Voyez-vous, monsieur, avec ces cinq doigts, il n'ya point de pays en Europe, oů je ne sois plus considéré, et oů je ne fasse une plus grande fortune qu'en France.
Page 158 - Peinture demonstrée par les principes de l'Art et par des exemples conformes aux observations que Pline et Quintilien ont faites sur les plus célčbres tableaux des anciens Peintres, mis en paralelle ŕ quelques ouvrages de nos meilleurs Peintres modernes, Léonard de Vinci, Raphaël, Jules Romain et le Poussin, par Roland Freart, sieur de Chambray. Au Mans, de l'imprimerie de Jacques Ysambart, marchand libraire et imprimeur, demeurant au bas du Pont-Neuf, ŕ l'enseigne du Saint-Esprit.
Page 120 - ... joyau en la librairie du Vatican, dont l'une montre l'homme vif, l'autre comme s'il était écorché, les muscles, nerfs, veines...