Page images
PDF
EPUB
[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

VICTOR RICHON,
BACHELIER-ÈS-LETTRES DE L'UNIVERSITÉ DE PARIS.

[blocks in formation]

le l'Uni-
ecrirains

2s 6d
TION,
auteurs

[merged small][graphic][graphic][subsumed][ocr errors][ocr errors]
[merged small][ocr errors][merged small][merged small]

WILLIAMS AND NORGATE,
14, HENRIETTA STREET, COVENT GARDEN, LONDON;

ticiples,

AND

Ost Sro.

38 6d
lections

20, SOUTH FREDERICK STREET, EDINBURGH.

pose of

works

1864.

38 6d

275. n. 17

600082281R

AVANT-PROPOS.

Faites parler vos élèves! Faites parler vos élèves ! Telle est, sous forme de conseil, de prière ou de recommandation, la phrase sacramentelle dont on accueille, pour ne pas dire dont on accable, tout professeur d'une langue étrangère. Et, pour lui faciliter cette tâche, ingrate entre les tâches, quelle arme lui met-on dans les mains ? – Un petit volume qui, sous le titre de Recueil de Conversations, ne renferme que fragments de questions, débris de réponses, tronçons de colloques fastidieux entre un touriste et son bottier, son chapelier, son tailleur ou son maitre-d'hôtel; entretiens monosyllabiques, aussitôt oubliés qu'appris, par la raison que, rien ne les reliant entre eux, rien ne contribue à les graver dans la mémoire. Autant vaudrait tenter d'apprendre un dictionnaire par cæur.

Il n'est pas à dire pourtant que ces recueils, de même que les dictionnaires, soient du tout au tout inutiles. Non certes: les uns comme les autres ont leur utilité incontestable. Mais à qui servent-ils? A un voyageur pressé de voir, pressé d'arriver, pressé de revenir surtout, et qui, ne faisant que traverser à la vapeur un pays étranger, se soucie peu d'en étudier sérieusement l'idiome ou les mours. Pour des élèves qui consacrent deux ou trois années à l'étude d'une langue; ceux-là doivent avec raison se montrer un peu plus exigeants, et le devoir du maître envers eux est de la leur faire approfondir, autant qu'il est en son pouvoir.

L'expérience nous a démontré que la meilleure façon de provoquer chez eux le goût de la conversation dans une langue qui n'est pas la leur, est de les faire entrer ex-abrupto dans les entrailles mêmes de cette langue, in visceribus rei. Or, quel meilleur moyen que l'étude de scènes adaptées à leur intelligence et à leurs facultés! Là, point d'aridité, point de sécheresse, point d'abus de mémoire, point d'efforts toujours pénibles et souvent impuissants à tenir éveillée l'attention de l'élève. L'idée autour de laquelle viennent se grouper les phrases, les lui rend faciles à retenir; et c'est ainsi que, plus tard, lorsqu'il lui faut converser en réalité, il trouve toujours prêts dans son esprit, ces moules à l'aide desquels il peut aisément formuler sa pensée dans un language qui, grâce à eux, lui est devenu presque familier. .

Voici ce qui nous a déterminé à publier ces Exercises que nous osons recommander à nos collègues, certains qu'ils y trouveront le même avantage que nous y avons trouvé nous-même.

V. Richon.

Nous avons fait précéder ce choix d'Exercices d'une série de petites fables dialoguées qui rendront plus aisé aux commençants le passage à l'étude des scènes de longue haleine. Chaque fable peut être donnée à la Classe autant de fois qu'elle contient de personnages, y compris le Narrateur.

V. R.

« PreviousContinue »