Page images
PDF
EPUB

d'Espignac, seul. Quel est le plus fou des deux, le Valois ou le Guisard? Je donnerais volontiers les grelots au Guisard, car il a été fou deux fois et le Valois une seule. Le Valois devait avoir le coeur de fermer la souricière quand le Guisard est venu s'y prendre. Il ne l'a pas fait, voilà sa seule folie. Tandis que le Guisard, je le tiens fou pour s'être mis dans la souricière, et doublement fou pour ne pas l'avoir fermée à temps, quand le Valois s'y est trouvé pris à son tour.

III.

LES ETATS DE BLOIS.

(L. Vitet.)

PERSONNAGES.

Le Duc Henry de Guise.
Le Cardinal de Guise, son frère.
Le Cardinal de Vendôme.
Marteau, Président du Tiers aux Etats-Généraux.
Loisel,
Pasquier,

} Députés du Tiers aux Etats-Généraux.

La Scène se passe à Blois, dans l'appartement du duc de Guise.

(Décembre 1588.)

SCÈNE I.

Guise. Eh bien! messieurs, êtes-vous contents de la suppression des tailles.

Le cardinal de Vendôme. Monseigneur, cette journée d'hier sera fêtée par le peuple comme un jour de délivrance.

Guise. Je voudrais lui procurer plus souvent de semblables fêtes: mais les temps sont difficiles, messieurs; ce n'est pas sans peine que nous avons obtenu de sa Majesté qu'elle signerait.

Marteau. Plus monseigneur a rencontré d'obstacles, plus nous lui devons de reconnaissance. La Compagnie que j'ai l'honneur de présider, m'a commandé de déposer aux pieds de Votre Seigneurie ses humbles remerciements.

Guise. Je ne vous le cache pas, messieurs, le Roi se plaint encore, il nous accuse de l'avoir réduit au petit pied, et prétend même que nous lui demandons deux choses incompatibles, savoir, d'augmenter le nombre de ses soldats pour soutenir trois guerres à la fois, et de diminuer ses revenus. Mais à cela, messieurs, la réponse est aisée. Si le roi veut s'enrichir, il n'a qu'à nous laiser le délivrer des sangsues qui le dévorent.

Loisel.
Sans doute, Monseigneur, sans doute.

Guise. Messieurs du Tiers, je sais que vous avez le désir de voir se rétablir la vieille charge de connétable. C'est une excellente idée que vous avez eue là : le Roi est d'une santé qui demande des ménagements : un conné table lui sera d'un grand secours.

Marteau. On dit pourtant que Sa Majesté n'est pas disposée à renouveler cette ancienne dignité en votre faveur.

Guise. Pourvu que vous m'en jugiez digne, messieurs, c'est tout ce qu'il me faut. — Comment, Monsieur Loisel, vous êtes déjà de retour d'Angers ? J'admire votre diligence. Ah ça, l'Union va-t-elle bien votre pays ?

Loisel. Mais, Monseigneur, les catholiques ne s'entendent pas trop mal. Vous avez sans doute appris ce que nous avons fait lundi dernier?

Guise.
Non, je ne sais rien.

Loisel. Monseigneur connait peut-être cet infâme petit libelle huguenot, intitulé le Maire du Palais ?

Guise.
Mais, oui, je crois me rappeler ....

Loisel. Eh bien! monseigneur, l'imprimeur a été trouvé et pendu.

Guise.
Très bien.

« PreviousContinue »