De la méthode grammaticale de Vaugelas

Front Cover
Joubert, 1851 - 170 pages

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 41 - ... la grande épreuve de toutes vos comédies, c'est le jugement de la Cour; que c'est son goût qu'il faut étudier pour trouver l'art de réussir ; qu'il n'ya point de lieu où les décisions soient si justes; et, sans mettre en ligne de compte tous les gens savants qui y sont, que, du simple bon sens naturel et du commerce de tout le beau monde, on s'y fait une manière d'esprit qui, sans comparaison, juge plus finement des choses que tout le savoir enrouillé des pédants.
Page 41 - Sachez, s'il vous plaît, monsieur Lysidas, que les courtisans ont d'aussi bons yeux que d'autres ; qu'on peut être habile avec un point de Venise et des plumes, aussi bien qu'avec une perruque courte et un petit rabat uni...
Page 34 - Amyot depuis tant d'années, quoiqu'il y ait un si grand changement dans le langage; quelle obligation ne lui a point notre langue, n'y ayant jamais eu personne, qui en ait mieux su le génie et le caractère que lui, ni qui ait usé de mots, ni de phrases si naturellement françaises, sans aucun mélange des façons de parler des provinces, qui corrompent tous les jours la pureté du vrai langage français?
Page 148 - Entre toutes les différentes expressions qui peuvent rendre une seule de nos pensées, il n'y en a qu'une qui soit la bonne. On ne la rencontre pas toujours en parlant ou en écrivant ; il est vrai néanmoins qu'elle existe, que tout ce qui ne l'est point est faible, et ne satisfait point un homme d'esprit qui veut se faire entendre.
Page 98 - Le: maniement et employte des beaux esprits donne prix à la langue; non pas l'innovant, tant, comme la remplissant de plus vigoreux et divers services, l'estirant et ployant ; ils n'y apportent point de mots , mais ils enrichissent les leurs, appesantissent et enfoncent leur signification et leur usage, luy apprennent des mouvements inaccoustumez, mais prudemment et ingénieusement.
Page 34 - Tous ses magasins et tous ses trésors sont dans les œuvres de ce grand homme, et encore aujourd'hui nous n'avons guère de façons de parler nobles et magnifiques qu'il ne nous ait laissées et, bien que nous ayons retranché la moitié de ses phrases et de ses mots...
Page 89 - Que notre langue veut sans nulle obscurité ; Et ne recevoir plus la jeunesse hardie A faire ainsi des mots nouveaux à l'étourdie, Amenant de Gascogne ou de Languedouy, D'Albigeois, de Provence, un langage inouï; Ou, comme un Du Monin, faire une parlerie, Qui, nouvelle, ne sert que d'une moquerie.
Page 21 - Après cela, il eût encore fait voir qu'il n'ya jamais eu de langue où l'on ait écrit plus purement et plus nettement qu'en la nôtre, qui soit plus ennemie des équivoques et de toute sorte d'obscurité, plus grave et plus douce tout ensemble, plus propre pour...
Page 71 - C'est à faire aux paroles de faire entendre le sens et non pas au sens de faire entendre les paroles, et c'est renverser la nature des choses, que d'en user autrement. C'est faire comme à la...
Page 94 - ... pourveu qu'ils se gorgiasent en la nouvelleté, il ne leur chault de l'efficace ; pour saisir un nouveau mot, ils quittent l'ordinaire, souvent plus fort et plus nerveux.

Bibliographic information