Œuvres de Thomas, Volume 2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 443 - L'autre engage à prix d'or sa vénale existence; Celui-ci la tourmente à de pénibles jeux; Le riche se délivre, au prix de sa fortune, Du Temps qui l'importune; C'est en ne vivant pas que l'on croit vivre heureux. Abjurez, ô mortels, cette erreur insensée ! L'homme vit par son âme, et l'âme est la pensée. C'est elle qui pour vous doit mesurer le Temps ! Cultivez la sagesse; apprenez l'art suprême De vivre avec soi-même; Vous pourrez sans effroi compter tous vos instants. Si je devais un...
Page 443 - Temps! je te dirais, préviens ma dernière heure : Hâte-toi, que je meure; J'aime mieux n'être pas , que de vivre avili. Mais si de la vertu les généreuses flammes Peuvent, de mes écrits , passer dans quelques âmes; Si je puis d'un ami soulager les douleurs; S'il est des malheureux dont...
Page 492 - Ces exécrables murs. La lampe suspendue à leurs dômes obscurs, Des plus affreux plaisirs la trace encor récente, Rien ne peut réprimer l'ardeur qui la tourmente : Un lit dur et grossier charme plus ses regards Que l'oreiller de pourpre où dorment les Césars. Tous ceux que dans cet antre appelle la nuit sombre, Son regard les invite et n'en craint pas le nombre. Son sein nu, haletant, qu'attache un réseau d'or, Les défie, et triomphe, et les défie encor.
Page 616 - N'allez pas vous enfoncer dans la solitude que vous devez désirer , mais qui vous serait funeste; vous y seriez livré tout entier à vos chagrins et à vous-même. C'est de vous surtout, mon cher ami , que vous devez vous défendre dans ces momens.
Page 380 - C'était l'heure où l'autel fumait d'un pur encens ; II entre, et de respect tout a frappé ses sens : Ces murs religieux, leur vénérable enceinte, Ces vieux soldats épars sous cette voûte sainte, Les uns levant au ciel leurs fronts cicatrisés, D'autres, flétris par l'âge et de sang épuisés, Sur leurs genoux tremblants, pliant un corps débile, Ceux-ci courbant un front saintement immobile, Tandis qu'avec respect sur le marbre inclinés, Et plus près de l'autel quelques-uns prosternés,...
Page 124 - Certainement rien ne nous heurte plus rudement que cette doctrine ; et cependant , sans ce mystère , le plus incompréhensible de tous, nous sommes incompréhensibles à nous-mêmes. Le nœud de notre condition prend ses retours et ses plis dans cet abîme. De sorte que l'homme est plus inconcevable sans ce mystère , que ce mystère n'est inconcevable à l'homme.
Page 452 - A l'humaine faiblesse ont rendus nécessaires , Et ceux qu'un luxe utile, enfant des doux loisirs, Fit naître pour charmer le besoin des plaisirs , Aux règles du génie asservissant l'adresse, Font, par mille canaux, circuler la richesse. Ces arts sont ton ouvrage , et , reproduits cent fois , Pour le bonheur du monde, ils naissent à ta voix. Dompté sous tes marteaux , le fer devient docile. • Tu façonnes le bois , et tu pétris l'argile ; Par tes savantes mains , la toison des brebis , Le...
Page 95 - La morale uniforme en tout temps, en tout lieu, A des siècles sans fin parle au nom de ce Dieu. C'est la loi de Trajan, de Socrate, et la vôtre. De ce culte éternel la nature est l'apôtre. Le bon sens la reçoit, et les remords vengeurs, Nés de la conscience, en sont les défenseurs; Leur redoutable voix partout se fait entendre.
Page 25 - ... pour les vers. Ce sont eux véritablement qui sont créateurs, à l'égard du style, et je les mettrais au premier rang. Après , viendrait Boileau , qui , par ses formes soignées et correctes, épura la langue, et y ajouta plus d'expressions piquantes , neuves et même hardies, que la régularité sage de son esprit et de son talent ne semblait le promettre...
Page 19 - ... dans le labyrinthe. Avant eux , les écrivains de Port-Royal avaient appliqué aux langues leur philosophie mâle et austère; ils eurent toute la logique que pouvaient avoir les bons esprits de ce temps-là, et n'eurent peut-être point assez de cette hardiesse qu'on a eue depuis , de soumettre à l'analyse et à l'examen la plupart des idées reçues dans les sciences, pour les réformer ou les reconstruire sur des principes plus simples; cependant...

Bibliographic information