Guizot collection of pamphlets, Volume 18

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 16 - Là pour nous enchanter tout est mis en usage; Tout prend un corps, une âme, un esprit, un visage. Chaque vertu devient une divinité : Minerve est la prudence, et Vénus la beauté. Ce n'est plus la vapeur qui produit le tonnerre, C'est Jupiter armé pour effrayer la terre; Un orage terrible aux yeux des matelots, C'est Neptune en courroux qui gourmande les flots; Écho n'est plus un son qui dans l'air retentisse, C'est une nymphe en pleurs qui se plaint de Narcisse.
Page 18 - Kalpatarou , arbre des désirs ou des périodes , qui semble être à la fois arbre de vie , comme le Djambou , et arbre de la science du bien et du mal , en ce qu'il prolonge les jours en comblant tous les vœux (1). Supposons encore que les quatre lacs , alimentés par les eaux de la céleste Gangâ, alimentent à leur tour quatre rivières terrestres qui s'échappent de là par les têtes , gueules ou bouches de quatre animaux précieux ; que ces quatre cours d'eau deviennent quatre grands fleuves...
Page 144 - ... maintenant qu'il n'étende pas sa main pour prendre de l'arbre de vie, manger et vivre éternellement !
Page 206 - Pour éclairer ceux qui demeurent dans les ténèbres et dans l'ombre de la mort, et pour conduire nos pas dans le chemin de la paix.
Page 24 - Certes, je ne crains pas que ces hommes réussissent a me nuire par » leurs misérables pirateries ; mais je m'afflige profondément que , moi » vivant , ils aient été près de toucher ce rivage , et je suis tourmenté » d'une violente douleur quand je prévois de quels maux ils écraseront » mes neveux et leurs peuples...
Page 38 - II est vrai, dit-elle, la hare sent toujours le fagot; et comme disait un jour le duc de Rosny au feu roy Henry le Grand, que Dieu absolve, lorsqu'il luy demandoit pourquoy il n'alloit pas à la messe aussi bien que luy : Sire, sire, la couronne vaut bien une messe.
Page 13 - L'histoire nationale est, pour tous les hommes du même pays, une sorte de propriété commune; c'est une portion du patrimoine moral que chaque génération qui disparaît lègue à celle qui la remplace ; aucune ne doit la transmettre telle qu'elle l'a reçue, mais toutes ont pour devoir d'y ajouter quelque chose en certitude et en clarté. Ces progrès...
Page 12 - C'est comme minimum de religion, en fait de dogmes et en fait de pratiques exterieures, que le monotheisme est surtout accommode aux besoins des populations nomades.
Page 20 - Vâiçyas, et ceux du Nord bruns ou de fer, pour les Coudras ; qu'en outre les quatre lacs, les quatre fleuves et les quatre océans se composent de diverses liqueurs également en rapport avec les quatre castes , et que celles-ci sont réputées être parties des quatre flancs du Mérou , pour aller peupler toute la terre (1). Il est entendu aussi que le Mérou et ses quatre grands contreforts s'élèvent au milieu d'un continent central...

Bibliographic information