Page images
PDF
EPUB

DES TROPES

O U

DES DIFERENS SENS

Dans lefquels on peut prendre
un même mot dans une même
langue.

Ouvrage utile pour l'intelligence des Auteurs,
& qui peut fervir d'introduction à la Rhétorique
& à la Logique,

Par Monfieur DU MARSAIS.

TROISIÈME ÉDITION,

A PARIS,

Chez P. M. NYON, Libraire, Place du College
Mazarin, à Sainte Monique.

BOOKSET KAN OPTON SAINT A SCREE

M, DCC. LXXXVII

KONINKL.

BIBLIOTHEEK

TE'SHAGE.

AVERTISSEMENT

De la première Edition. JE fuis perfuadé par des expé

riences réitérées, que la méthode la plus facile & la plus fûre pour comencer à aprendre le latin, eft de fe fervir d'abord d'une interprétation interlinéaire, où la conftruction foit toute faite, & où les mots fous - entendus foient fupléés. J'efpère doner bientôt au public quelquesunes de ces traductions.

Mais, quand les jeunes gens font devenus capables de réflexion, on doit leur montrer les règles de la Grammaire, & faire avec eux les obfervations

grammaticales qui font néceffaires pour l'intelligence du texte qu'on explique. C'est dans cette vue que j'ai compofé une Grammaire où j'ai raffemblé ces obfervations.

Je divife la Grammaire en fept parties, c'est-à-dire, que je penfe que les obfervations que l'on peut faire fur les mots, en tant que fignes de nos penfées, peuvent être réduites fous fept articles, qui font:

I. La conoiffance de la propofition & de la période, en tant qu'elles font compofées de mots, dont les terminaifons & l'arangement leur font fignifier ce qu'on a deffein qu'ils fignifient:

II. L'Ortographe.

2

III. La Profodie c'est-àdire, la partie de la Grammai

[ocr errors]

re, qui traite de la prononciation des mots, & de la quantité des fyllabes: IV. L'Etymologie. V. Les préliminaires de la Syntaxe j'apèle ainfi la partie qui traite de la nature des mots & de leurs propriétés grammaticales, c'eff-à-dire, des nombres, des genres, perfones, des terminaifons elle contient ce qu'on apèle les Rudimens.

des

VI. La Syntaxe.

VII. Enfin la conoiffance des diférens fens dans lesquels un même mot eft employé dans une même langue. La conoiffance de ces diférens fens eft néceffaire, pour avoir une véritable intelligence des mots, en tant que fignes de nos penfées ainfi j'ai cru qu'un traité fur ce point apartenoit à la

:

« PreviousContinue »