Nouveau dictionnaire historique: ou, Histoire abrégée de tous les hommes qui se sont fait un nom par des talens, des vertus, des forfaits, des erreurs, etc., depuis le commencement du monde jusqu'à nos jours; dans laquelle on expose avec impartialité ce que les écrivains les plus judicieux ont pense sur le caractère, les moeurs et les ouvrages des hommes célèbres dans tous les genres. Avec des tables chroologiques, pour réduire en corps d'histoire les articles répandus dans ce dictionnaire, Volume 3

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 353 - Cet ouvrage a séduit beaucoup de gens , parce qu'il est écrit avec beaucoup d'art; parce qu'on y suppose éternellement ce qui est en question ; parce que plus on y manque de preuves, plus on y multiplie les probabilités; parce qu'une infinité de conjectures...
Page 91 - Gère et indépendante, nulle souplesse, nul manège : ce qui l'a rendu très-propre à peindre la vertu romaine, et très-peu propre à faire sa fortune.
Page 89 - Corneille ya peint la corruption de la cour des empereurs du même pinceau dont il avoit peint les vertus de la république. En ce...
Page 461 - Les lllyriens , voulant proliter de cette minorité , attaquèrent et défirent les Macédoniens ; mais ceux-ci ayant porté le jeune roi à la...
Page 87 - Cid parut, il en fut aussi alarmé que s'il avait vu les Espagnols devant Paris. Il souleva les auteurs contre cet ouvrage, ce qui ne dut pas être fort difficile, et il se mit à leur tête.
Page 636 - Savoie & le prince Eugène lui accordèrent ce qu'il voulut. La contribution fut modique. La ville de Fréjus n'éprouva aucun défordre, & la campagne des environs fut épargnée, louis XIV, près de mourir , le nomma précepteur de Louis XV.
Page 705 - Gand en 1582; mais l'année suivante, ayant voulu asservir le pays dont il n'était que le défenseur, et se rendre maître d'Anvers, il fut obligé de retourner en France ; il y mourut de phtliisie , sans avoir été marié.
Page 701 - ... de fa vie ; il eût donné une libre carrière à toutes fes vertus. Il fut grand pour avoir encouragé les arts : mais...
Page 61 - Licinius , s'adreflant à fes devins & à fes magiciens, demanda la protection de fes Dieux. On en vint aux mains : le dernier fut vaincu , & contraint de prendre la fuite. Il envoya demander la paix au vainqueur , qui la lui accorda ; mais la guerre fe ralluma bientôt. Licinius , irrité de ce que Coaßantia avoit paffé fur fes terres pour combattre les Goths , viola le traité de paix.
Page 249 - Dublin en 16i5, montra dans sa jeunesse plus d'inclination pour le jeu que pour l'étude. Son père, irrité contre lui, le corrigea un peu de son penchant. Le fils écrivit même un...

Bibliographic information