Bibliothèque universelle de Genéve, Volumes 19-20

Front Cover
A. Cherbuliez, 1839 - Agriculture
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 299 - Tertullien, parce qu'il nous montre encore quelque forme humaine, ne lui demeure pas longtemps : il devient un je ne sais quoi, qui n'a plus de nom dans aucune langue; tant il est vrai que tout meurt en lui, jusqu'à ces termes funèbres par lesquels on exprimait ses malheureux restes...
Page 74 - Les Puissances signataires de la déclaration du 20 mars reconnaissent authentiquement, par le présent acte, que la neutralité et l'inviolabilité de la Suisse et son indépendance de toute influence étrangère, sont dans les vrais intérêts de la politique de l'Europe entière.
Page 69 - ... et la garantie de la part de toutes les Puissances de la neutralité perpétuelle de la Suisse dans ses nouvelles frontières lequel acte fera partie de celui, qui, en exécution de l'article XXXII du susdit traité de Paris du trente Mai, doit compléter les dispositions de ce traité.
Page 102 - talent poétique de la France, et il est bien malheureux que « votre paresse soit un obstacle qui retarde la gloire. Songez, « mon ami, que les années peuvent vous surprendre, et qu'au « lieu des tableaux immortels que la postérité est en droit « d'attendre de vous, vous ne laisserez peut-être que quelques « cartons. C'est une vérité indubitable qu'il n'ya qu'un seul
Page 96 - Faible politique que vous êtes ( lui « disait-il une autre fois, à propos du même crime), lisez cette « note diplomatique, et voyez si le cabinet qui me l'envoie « juge ma conduite aussi sévèrement que vous,»> Fontanes lit la note et répond : « Cela ne prouve rien, sinon qu'on croit « dans ce cabinet que vous serez avant peu le conquérant du
Page 88 - La gloire obtient aujourd'hui la plus juste récompense, et le pouvoir en même temps reçoit les plus nobles instructions. Ce n'est point au grand capitaine, ce n'est point au vainqueur de tant de peuples que ce monument est érigé : le Corps législatif le consacre au restaurateur des lois. Des esclaves...
Page 259 - ... malheurs qui leur étoient communs. Pour ne manquer à aucun de ses devoirs, il alla saluer ensuite François, cardinal de Joyeuse, qui restoit seul de la branche illustre de cette grande maison; car Henri, comte du Bouchage, s'étoit fait capucin. Ce prélat ignoroit le service que son frère avoit rendu à de Thou, qui l'en instruisit, afin qu'après la mort de son bienfaiteur il restât quelqu'un de sa maison qui pût en avoir connoissance. De...
Page 86 - Le dix- neuvième siècle, en commençant, donne à l'univers le plus grand spectacle et la plus mémorable leçon. Il consacre le principe de l'hérédité et de l'unité pour le bien de la France, dont il finit la révolution, et pour l'exemple de l'Europe, dont il prévient les erreurs.
Page 218 - L'avèliement de la troisième race est, dans notre histoire nationale, d'une bien autre importance que celui de la seconde; c'est, à proprement parler, la fin du règne des Franks et la substitution d'une royauté nationale au gouvernement fondé par la conquête.
Page 264 - ... choisissaient les meilleures et les avalaient sitôt qu'elles étaient ouvertes. Elles étaient d'un goût si agréable et si relevé qu'on croyait respirer la violette en les mangeant, et si saines qu'un laquais en, avala plus d'un cent sans en être incommodé.

Bibliographic information