Page images
PDF
EPUB

LEXIQUE

DE LA

LANGUE DE MOLIÈRE

G

[ocr errors]

Gage : Donnez-moi... un petit baiser pour gage de votre parole (V, 120, Et d'autres, sur ce gage,

(D. Juan, II, 11). Auroient du monde entier bravé le témoignage (II, D. Garc. 652).

Voy., à Garant, l'antépénultieme exemple. On peut vous mener loin avec de pareils gages (IV, Tart. 1597). Il (mon enfant) vous touche de près et, sans votre suffrage, J'aurois tort de vouloir disposer de ce gage (III, Éc. d. f. 1665). Sgan. Ab! mes gages! mes gages! (V, 203, D. Juan, V', vi, texte de

1683 A : voy. les notes 4 et 6 de la page indiquée.) Gager : Je suis auprès de lui gagé pour serviteur (I, Ét. 313). Gager, parier : La GR.-MarQ. Si tu veux, nous gagerons.... Mol.-MarQ. Et

que veux-tu gager encore ? La Gr.-MARQ. Je gage cent pistoles que

c'est toi (III, 411, Impr. 11). LÉL. Gage qu'il se dédit. Léan. Et moi gage que non (I, Ét. 1029). Gageure : Juge-nous un peu sur une gageure que nous avons faite (III, Je gageai que c'étoit Trissotin en personne,

(Impr. 413) Et je vis qu'en effet la gageure était bonne (IX, F. sav. 268). Gagner : Voy. PIED (Gagner au). Demeure dans la ville, ou gagne

la

campagne, Tu n'iras nulle part que je ne t'accompagne (III, Fách. 751). (Nous avons pâli de frayeur; chacun gagnoit son arbre (VII, 458, Am.

magn. V, 1). Cf. Taillis (Dép. a. 1492). (La fenêtre) Dont, avec une échelle, et secondé d'Agnès, Mon amour tâchera de me gagner l'accès (III, Éc. d. f. 1175). Pour donner à gagner aux libraires qui me persécutent (II, 84, Préc. 1x). Il y en a d'autres... qui ne se marient que pour gagner des douaires...

(IX, 372, Mal. im. II, vi). On n'y gagne rien de bon (VI, 542, G. D. II, 1). Çamon vraiment il y a fort à gagner à fréquenter vos nobles (VIII, 108,

Bourg. g. III, 111). J'ai peur... que son voyage... produise peu de fruit et que vous eussiez

autant gagné à ne bouger de là (V, 80, D. Juan, I, 1). Cf. V, 311, Am, méd. 1, iv; VI, 565, G. D. II, VIII.

LEX. DE M. - II.

I

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors]

(De ces gens qui) Ont gagné dans la cour de parler hautement (V, Mis. 544).

Que...) Il cherche à me gagner les droits d'une couronne (D. Garc. 216).
Gagner des rhumes (I, Ét. 1245); – la pleurésie (V, 121, D. Juan, II, 1);

une contusion (VI, Amph. 1532); l'amitié de... (VI, 513, G. D.
I, 1); la faveur de... (IX, F. sav. 242); la croyance (trouver
créance) (II, D. Garc. 1532); les hommes (VII, 57, Av. I, 1).
Voy. SUPPRAGES, Procès.
Votre avocat, gagné de même, ne se trouvera point lorsqu'on plaidera

votre cause (VIII, 46a, Scap. II, v). Une femme qu'on garde est gagnée à demi (II, Éc. d. m. 318).

Cf. IV, Pr. d'É. 320; VI, 249, Sic. vI; VI, 582, G. D. III, vi.
Son maintien honnête et sa douceur m'ont gagné l'âme (VII, 79, Av. I,
... A la fin, par nos raisons gagnée,

(iv). Cf. V, Mis. 486.
Elle se résolut à souffrir la saignée (IV, Tart. 249).
Je me laissois gagner aux soupirs qu'il perdoit (1, Dép. a. 434).
Je me suis opposée à tout cela, mais..., pied à pied, vous gagnez mes

résolutions (VIII, 151, Bourg. 8. III, xv: note).
Non. Toutes vos raisons ne gagneront rien sur mon âme (VI, 112, Méd.m.l.

III, vı).
(Si je puis) Sur mon esprit gagner la chose... (VI, Amph. 1195).
Si votre fausse alarme eût sur vous moins gagné (II, D. Garc. 1727).

Il n'est repentir ni suprême puissance
Qui gagnát sur mon cæur d'oublier cette offense (ibidem, 1797).
... Tout ce qu'à nos vœux on oppose
Contre un parfait amour ne gagne jamais rien (VII, 237, Pourc. Ouvert.).
Voyant qu'elle ne gagnoit rien après moi, ni par prières ni par menaces

(VI, 585, G. D. III, vi).
Gai : Garder un esprit gai (VI, 269, Sic. XII).
Gaieté : Il est besoin... d’un peu de conversation, pour réveiller l'esprit,

et tenir les visages dans la gaieté nécessaire aux personnes que l'on veut

peindre (VI, 265, Sic. XI; cf. VI, 269). Pourquoi, de ieté de cæur, veux-tu chercher à t'attirer de méchantes

affaires? (VÌII, 489, Scap. III, 1.) Mentir de gaieté de cour (VIII, 559, Escarb. 1). Cf. III, 428, Impr. v; V,

150, D. Juan, III, III. De gayeté de cæur (VI, Amph. 1290 : note). Voy. encore cette forme

gayeté au vers 1810 de D. Garc, et voy. la note qui s'y rapporte. Gaillard : Las! pour un trépassé vous êtes bien gaillard! (I, Ét.590; cf. 1396 Frais, gaillard et dispos (VI, Amph. 758).

(et Éc. d. f. 261.) Jamais je ne vous vis un teint si frais et si gaillard (VI), 107, Av. II, v). Je ne sais pas de quel tempérament nous sommes, ma cousine et moi;

mais nous fùmes avant-hier à la même pièce, et nous en revînmes toutes deux saines et gaillardes (III, 321, Crit. 111). Elles sont gaillardes (IV, 52, Mar. f. vi). Et l'on m'a vu pousser dans le monde une affaire D'une assez vigoureuse et gaillarde manière (V, Mis. 790).

Bon! voici de nouveau quelque conte gaillard (III, Éc. d. f. 306). Gain : ... C'est un avis d'un gain inconcevable (III, Fach. 715).

Vous pourriez facilement me procurer le gain de ce procès (VII, 118, Galamment : Car les gens du bel air, pour agir galamment,

(Av. II, v). Se gardent bien surtout d'ouïr le dénouement (III, Fach. 61). Allons, Monsieur, faites les choses galamment et sans vous faire tirer

l'oreille (IV, 64, Mar. f. 1x). Lorsque vous fites galamment contrat qui ruina toute une famille (VII,

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors]

244, Pourc. I, 11).

will

Six autres François... vêtus galamment à la poitevine (VIII, 228, Bourg. g.
Et vous peignant galamment

[Ballet des Nat.).
Portez de tous côtés vos regards brusquement (III, Rem. au R. 32).
... Quand les vers sont tournés galamment (IX, F. sav. 758).

Encor mieux. On ne peut tromper plus galamment (IX, F. sav. 365).
Galand, galant, galante, galans, adjectif et substantif :

Les exemples ne sont pas rangés ici suivant l'une ou l'autre écriture, mais suivant les acceptions du mot. Tous les passages qui sont, non cités, mais men

tionnés seulement, ont l'écriture galant, galante, sauf indication contraire.
Cette jeune Dorimène, si galante et si bien parée? (IV, 24, Mar. f. 1.)
M. JOURD. Voici... un petit déshabillé pour faire le matin mes exercices.

M® DE mus. Il est galant (VIII, 51, Bourg. g. I, 11; cf. VIII, 112).
Elle a tout à fait l'air galand et la taille la plus mignonne du monde (IV,

162, Pr. d’É. Interm. II, 11).
Un roi d'une taille galante (IIÍ, 398, Impr. 1).
Pourc. Cela fut galant. Ér. Très galant. Pourc. C'étoit un repas bien
troussé (VII, 258, Pourc. I, rv).

(IV, 1). Il ne se peut rien de plus galand et de mieux entendu (VII, 446, Am. magn. Jod. Il a de l'esprit comme un démon. Magd. Et du galand, et du bien

tourné (II, 107, Préc. XI). Je voudrois que cela fût mis d'une d'une manière galante, que cela fût

tourné gentiment.... Je ne veux que ces seules paroles-là...; mais tour-
nées à la mode, bien arrangées comme il faut (VIII, 90 et 91, Bourg.g.

II, IV; cf. VIII, 66 et 89; VI, 551, G. D. II, 11).
Voilà d'un air galand faire une raillerie (I, Ét. 1907).
Son gouverneur... le loua de son amour en des termes fort galands (IV,

143, Pr. d É. I, 1, Argum.). Cf. V, Mis. 325.
Il faut avouer que cela a un tour spirituel et galand (II, 88, Préc. xı).

Cf. IX, F. sav. 765, 975.
Il me montra toute l'affaire exécutée d'une manière, à la vérité, beau-

coup plus galante et plus spirituelle que je ne puis faire, mais... (III,

158, Préf. de l'Éc. d. f.). Cela n'est-il pas bien galant et bien spirituel? (III, 315, Crit. 1.) Si je voulois y donner une excuse galante, je n'aurois qu'à vous dire que...

(VIII, 556, Escarb. 1 : note). Quelque ruse galante, quelque honnête petit stratagème, pour ajuster nos

affaires (VIII, 419, Scap. I, 11 : note). Sachons un peu, Monsieur, quelle belle saillie Fait ce conte galand qu'aujourd'hui l'on publie (I, Dép. a. 1030). On apprend par là chaque jour les petites nouvelles galantes, les jolis commerces de prose et de vers.... Je suis furieusement pour les

portraits, je ne vois rien de si galand que cela (II, 80, 83, Préc. 1x). L'on doit demeurer d'accord que les François ont quelque chose en eux

de poli, de galant que n'ont point les autres nations (VI, 269, Sic. xm). Vous allez faire pic, repic et capot tout ce qu'il y a de galant dans Paris

(II, 75, Préc. ix). Voilà qui est poussé dans le dernier galand (II, 85, Préc. 1x). LES PLAISIRS DE L'ÎLE ENCHANTÉE,... fêtes galantes et magnifiques faites

par le Roi...,(IV, 98, titre). LA PRINCESSE D'ELIDE, comédie galante, mêlée de musique et d'entrées de

ballet (IV, 129, titre dans l'édition de 1682). Un prince d'Élide, lequel étant d'humeur galante et magnifique... (IV,

143, Pr. d'É. I, Argum.). Plusieurs Bergers et Bergères galantes mêlent aussi leurs pas à tout ceci

(VI, 608, Gr. Div. roy.). Il y en a qui donnent la comédie à leurs maîtresses; mais donner une

2

dissection est quelque chose de plus galand (IX, 358, Mal. im. II, v). M. Jourd. Je vois encore ici, Madame, quelque chose de plus beau.

Dorim. Ouais! M. Jourdain est galant plus que je ne pensois (VIII, 164, Bourg. g. IV, 1). Oh! le plaisant amant, dont la galante ardeur Veut blesser mon honneur au défaut de mon cæur (I, Dép. a. 1047). Ceux qui, de galante humeur, N'ont affaire qu'à Madame, N'accommodent pas Monsieur (III, Éc. d. f. 773). Nous avons entendu votre galant entretien (VÍ, 579, G. D. III, vı). Un galand (un amoureux] (III, 393, Impr. 1; note; VI, Amph. 678); votre

galand (III, Éc. d. f. 1720). Si j'étais galant d'une femme qui fût au pouvoir de quelqu'un (VI, 248, Et tu crois que de toi je ferois mon galant?...

(Sic, vi). Mais il faut qu'un galant soit fait à faire envie (I, Dép. a. 1779 et 1782). ... Les noirs chagrins des maris ou des pères Ont toujours du galand avancé les affaires (II, Éc, d, m. 320). Quatre galands cajolants la femme de Sganarelle (IV, 87, Mar. f. Livret

de 1664, VIII° Entrée). Ces femmes... qui appellent amis ce que les autres nomment galans (III,

404, Impr. 1). Même écriture : II, Éc. d. m. 37, note; III, Pach. 435;

III, Éc. d. f. 292, 1254, 1262; VI, Amph. 672 : note. Les galants (IV, Tart. 132; VI, 248, Sic. vi).

Si je vous fais voir maintenant que le galant est avec elle? (VI, 559,

G. D. II, vir; cf. VI, 523, 556 et 557.) Et nous étions, ma foi! tous deux de verts galants (IX, F. sav. 346: note).

L'édition originale de 1672 et celle de 1682 ont vert-galans. Je coquette fort

peu,

c'est mon moindre talent, Et de profession je ne suis point galant (II, Éc. d. m. 322). ... Ces Messieurs les galants (II, Éc. d. m. 37 : note sur l'écriture du

mot (galand ou galant) dans l'éd. originale de l'Éc. d. m.). Tous ces galants de cour (IV, Tart. 989). Les galants de la cour (VIII,

572, Escarb. 11). Tudieu, quelle galante! Comme elle prend feu d'abord! (VII, 300, Pourc.

II, vi.) Quelle gaillarde, quelle luronne! Le mot de galante aussi n'est pas assez; celui de coquette achevée me semble

propre à ce que nous voulons (VII, 297, Pourc. II, IV note). Galant homme : (Je disois)

Qu'il faut qu'un galant homme ait toujours grand empire
Sur les démangeaisons qui nous prennent d'écrire (V, Mis. 345).

Cf. Mis. 1114, 1146 et la note au vers 370; IV, 27, Mar. f. 11; VIII, 154, 160, 197, Bourg. g. III, XVI; IV, 1, et V, 11. - Avec l'écriture galand homme :

III, Éc. d. f. 1245 et IV, Pr. d'É. 197.
Monsieur, ce galant homme a le cerveau blessé (I, Ét, 181).
Galand, næud, cocarde de ruban ou de dentelle :

... Ton beau galand de neige (I, Dép. a. 1425 : note). Cf. II, 93, note 4. Galanterie : Je ne sais pas si j'ai, dans sa galanterie,

L'honneur d'être connu de votre seigneurie (II, Sgan. 285).
Ils servent au moins à remplir les vuides de la galanterie, à faire nombre

de soupirants (VIII, 573, Escarb, 11). ARGANTE. Je m'en suis toujours tenu à la galanterie, et je n'ai point été jusqu'à faire ce qu'il [mon fils) a fait (VIII, 431, Scap. I, rv).

Le fils d'Argante, Octave, a conclu un mariage secret.
Votre galanterie, et les bruits qu'elle excite
Trouvèrent des censeurs plus qu'il n'auroit fallu (V, Mis. 890).

Il est une saison pour la galanterie,
Il en est une aussi propre à la pruderie (V, Mis. 978).
Toujours Messieurs les François ont un fonds de galanterie qui se répand

partout (VI, 264, Sic. XI). ... Fuir, à votre âge, cette galanterie dont se piquent tous vos pareils (IV, Feu votre père alors, ce prince généreux, (186, Pr. d'É. III, 1v). Sur la galanterie étoit fort dangereux (IV, Pr. d É. 256). Magd. La belle galanterie que la leur! Quoi? débuter d'abord par le

mariage! (II, 60, Préc. iv.) Magd. Voilà comme les choses se traitent dans les belles manières, et

ce sont des règles dont, en bonne galanterie, on ne sauroit se dispenser. Cath. ... Le moyen de bien recevoir des gens qui sont tout à fait

incongrus en galanterie ? (II, 63, Préc. iv.) Il se pique ordinairement de galanterie et de vers, et dédaigne les autres

valets (II, 57, Préc. 1). Paris est le grand bureau des merveilles, le centre du bon goût, du bel

esprit et de la galanterie (II, 78, Préc. 1x). Les visions de noblesse et de galanterie qu'il est allé se mettre en tête

(VIII, 47, Bourg. g. 1, 1). Quel personnage voulez-vous que joue un mari pendant cette galanterie? ER. (Laisse-moi, je te prie)... Une galanterie [(VI, 548, G. D. II, 11.) En certain lieu ce soir... Fil. Je ne te quitte pas (III, Fach. 760). Elle sera cause (cette bonté] que je renoncerai à toutes les galanteries,

et n'aurai de l'attachement que pour vous (VI, 582, G. D. III, vi). Plût au Ciel que je fusse capable de souffrir... les galanteries de quel

qu'un! (VI, 532, G. D. I, vi.) Mais surtout je vous recommande Le manteau, d'un ruban sur le dos retroussé : La galanterie en est grande (III, Rem. au R. 26). L'élégance, la bonne grâce. Faites-lui un peu dire quelque petite galanterie de ce que vous lui apprenez

(VIII, 587, Escarb. vii : note). Tout ce spectacle est une magnifique galanterie, dont l'un des princes

régale sur la mer la promenade des princesses (VII, 381, Am. magn.

I"* Intermède; cf. VII, 380, 444). Et parmi mes confrères que je vois se mêler de beaucoup de petits com

merces, je sais tirer adroitement mon épingle du jeu, et me démêler prudemment de toutes les galanteries qui sentent tant soit peu l'échelle

(VII, 98, Av. II, 1). J'ai... reçu du Ciel un génie assez beau pour toutes les fabriques de ces

gentillesses d'esprit, de ces galanteries ingénieuses à qui le vulgaire

ignorant donne le nom de fourberies (VIII, 413, Scap. I, 11: note). Galanterie (Faire) de : Ceux qui..., le dos tourné, font galanterie de se

déchirer l'un l'autre (III, 415,Impr. IV). Trouvent galant, charmant de...
Gale (la) : V, 334, 335, Am. méd. II, vii.
Galèche, calèche : III, Fach. 76: note.
Galère : JoDelet. Il commandoit un régiment de cavalerie sur les galères de

Malte (II, 101, Préc. XI).
Que diable alloit-il faire dans cette galère ?... Mais que

diable alloit-il faire à cette galère? (VIII, 478-483, Scap. II, vii). Galerie : (Voyez) Si mon mari n'est point dans cette galerie (Tart, 1522). Cf. Galeux : ... Dix hourets galeur (III, Fach. 509).

[V, Mis. 732. Gali las : Qui songe à votre argent, dont vous me faites un galimarias?

(VII, 195, Av. V, v.) Pourc. (aux médecins). Que voulez-vous dire avec votre galimatias et vos

« PreviousContinue »