Avertissemens aux Protestans sur les lettres du ministre Jurieu contre l'Histoire des variations, Volumes 1-2

Front Cover
Chez Françoise Hoyoux, libraire, 1710 - Church history - 696 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 258 - Juifs, en faire passer toute la jeunesse au fil de l'épée, vendre tout le reste aux étrangers, en même temps donner à ces étrangers la terre que Dieu avoit promise aux patriarches pour toute leur postérité, détruire la nation avec la religion qu'elle professoit , et en éteindre la mémoire , profaner le temple , y effacer le nom de Dieu, et y établir l'idole de Jupiter Olympien '. Voilà ce qu'on avoit entrepris, et ce qu'on exécutoit contre les Juifs avec une violence qui n'avoit point...
Page 329 - C'est ce qui a fait tous les droits des souverains , qui ne sont pas moins les droits de leurs peuples que les leurs. Le peuple , forcé par son...
Page 587 - Je ne veux point que vous soyez en société avec les dénions : vous ne pouvez boire le calice du Seigneur et le calice des démons : vous ne pouvez participer à la table du Seigneur et à la table des démons (2) ; ni enfin celles-ci , du même apôtre : Quelle communion y at-il entre la justice et l'iniquité?
Page 213 - On sait, dis-je, que le parti n'eut pas plus tôt senti ses forces, qu'on n'y médita rien de moins que de partager l'autorité, de s'emparer de la personne des rois et de faire la loi aux Catholiques. On alluma la guerre dans toutes les villes et dans toutes les provinces. On appela les étrangers de toutes parts au...
Page 317 - Loin que le peuple en cet état soit souverain, il n'ya pas même de peuple en cet état. Il peut bien y avoir des familles, et encore mal gouvernées et mal assurées ; il peut bien y avoir une troupe, un amas de monde, une multitude confuse ; mais il ne peut y avoir de peuple, parce qu'un peuple suppose déjà quelque chose qui réunisse quelque conduite réglée et quelque droit établi ; ce qui n'arrive qu'à...
Page 150 - La chose étoit publique dans la Cour : les vieux seigneurs, qui le savoient de leurs pères, nous l'ont raconté souvent; et si on ne veut pas nous en croire, on en peut croire M. de Sully, qui tout zélé Huguenot qu'il...
Page 650 - ... faudra réduire tout à la généralité de l'amour de » Dieu & du prochain ,• en quelque forte qu'on » l'applique & qu'on le tourne après cela.. . . Com»bien ont dogmatifé les Anabaptiftes...
Page 317 - ... prétendre et en même temps tout contester, où tous sont en garde et par conséquent en guerre continuelle contre tous, où la raison ne peut rien, parce que chacun appelle raison la passion qui le transporte, où le droit même de la nature demeure sans force...
Page 400 - C'est ainsi qu'en expliquant la distinction et l'origine du Fils, il est à craindre que vous n'y mettiez quelque chose qui se ressente de l'inférieur. Mais après tout si vous attendez à parler de Dieu que vous ayez trouvé des paroles dignes de lui, vous n'en parlerez jamais. Parlez-en donc, en attendant, comme vous pourrez, et résolvez-vous à dire toujours quelque chose qui ne porte pas où vous tendez, c'est-à-dire au plus parfait. Dans...

Bibliographic information