Page images
PDF
EPUB
[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

D ES E DIT E U R S.

Parmi le grand nombre des hommes de lettres d'un mérite supérieur qui ont illustré le fiècle de Louis XIV, il n'en est aucun qui se soit occupé de législation, d'économie politique , de jurisprudence, &c. Fénélon a envisagé ces objets en moraliste plutôt qu'en politique : Boisguilbert, qui parmi ses erreurs a répandu dans ses ouvrages plusieurs vérités utiles et nouvelles, n'était qu'un écrivain obscur , inconnu aux gens de lettres de la capitale : l'abbé de Saint-Pierre n'était regardé que comme un bon homme avec d'excellentes intentions ; il inondait le public de projets aussi mal écrits qu'impraticables, et l'on ne fesait grâce à ses opinions politiques qu'en faveur de la liberté de ses idées sur la religion. Il n'y a point cependant d'objets plus dignes d'occuper les hommes, et sur lesquels il soit plus utile d'éclairer le peuple.

Lorsque l'Esprit des lois parut, en 1750, les ouvrages de Melon, de Dutot, et sur-tout celui de Cantillonsurlecommerce, enfin quelques-uns des écrits de l'abbé de Saint-Pierre étaient les seuls

livres français, sur les sciences politiques , qui fussent entre les mains des gens de lettres.

M. de Voltaire ne partageait point, même dans sa jeunesse, leur indifférence sur ces grands objets. Comme il s'était instruit sur la physique avec s'Gravesande et Newton , sur la métaphysique avec Locke, Clarke et Collins , il étudia en Angleterre les écrivains politiques que cette nation avait déjà produits.

Ces sciences ont fait en France de grands progrès pendant la vie , et sur-tout à l'époque où il lui eût été difficile de se livrer à de nouvelles études. Mais si on ne trouve pas ici sur les questions de l'économie politique la même exactitude, la même profondeur que dans plusieurs ouvrages modernes, on y trouvera toujours des idées faines et modérées sur les principes de la constitution des Etats , des vues pleines d'humanité et de sagesse sur la législation criminelle, un grand respect pour les droits des hommes , un zèle pur pour la gloire et la prospérité de la France.

Ce même recueil renferme plusieurs mémoires sur des affaires particulières, depuis l'instant où, après deux ans de soins non interrompus, M. de

« PreviousContinue »