Mémoires, souvenirs, oeuvres et portraits, Volume 2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 128 - cette entière abnégation de soi-même, qui n'annoncent « aucun remords, et, pour ainsi dire, en présence de « la mort même ; ce calme et cette abnégation sublimes « sous un rapport ne sont pas dans la nature: ils ne « peuvent s'expliquer que par l'exaltation du fanatisme « politique qui lui a mis le poignard à la main. Et « c'est à vous, citoyens jurés, à juger de quel poids « doit être cette considération morale dans la balance « de la justice. Je m'en rapporte à votre prudence.
Page 132 - Je doute qu'il en ait proféré; mais voici les dernières qu'il m'a dites, après avoir reçu vos noms à tous, et ceux des administrateurs du Calvados qui sont à Evreux; il me dit, pour me consoler, que, dans peu de jours, il vous ferait guillotiner à Paris.
Page 136 - J'ai vengé bien d'innocentes victimes, j'ai prévenu bien d'autres désastres. Le peuple, un jour désabusé, se réjouira d'être délivré d'un tyran. Si j'ai cherché à vous persuader que je passais en Angleterre, c'est que j'espérais garder l'incognito, mais j'en ai reconnu l'impossibilité.
Page 137 - Caën, jai pris pour défenseur Gustave Doulcet, un tel attentat ne permet nulle défense. Cest pour la forme, adieu mon cher Papa, je vous prie de moublier, ou plutôt de vous réjouir de mon sort, la cause en est belle. Jembrasse ma sœur que jaime de tout mon cœur ainsi que tous mes parens; noubliés pas ce vers de Corneille : Le crime fait la honte et non pas l'échafaud.
Page 132 - J'avoue que ce qui m'a décidée tout à fait, c'est le courage avec lequel nos volontaires se sont enrôlés dimanche 7 juillet. Vous vous souvenez comme j'en étais charmée, et je me promettais bien de faire repentir Pétion des soupçons qu'il manifesta sur mes sentiments.
Page 129 - Vous m'avez défendue d'une manière délicate, généreuse ; c'était la seule qui pût me convenir : je vous en remercie. Elle m'a fait avoir pour vous une estime dont je veux vous donner une preuve. Ces messieurs viennent de m'apprendre que mes biens sont confisqués ; je dois quelque chose à la prison ; je vous charge d'acquitter cette dette.
Page 36 - Sire, obtenez la paix par un dernier effort, digne de vous et des Français, et que votre main tant de fois victorieuse laisse échapper ses armes après avoir signé le repos du monde. » Tel est, Sire, le vœu du Sénat, tel est le vœu de la France, tel est le vœu et le besoin de l'humanité...
Page 127 - Oui. Je savais qu'il pervertissait la France. J'ai tué un homme pour en sauver cent mille. C'était d'ailleurs un accapareur d'argent. On a arrêté à Caen un homme qui en achetait pour lui.
Page 133 - J'avoue que j'ai employé un artifice perfide pour qu'il pût me recevoir. Je comptais, en partant de Caen, le sacrifier sur la cime de la Montagne de la Convention nationale ; mais il n'y allait plus. A Paris, l'on ne conçoit pas comment une femme inutile, dont la plus longue vie ne serait bonne à rien, peut sacrifier sa vie de sang-froid pour sauver son pays.
Page 132 - Pardon, ô humains, ce mot déshonore votre espèce ; c'était une bête féroce qui allait dévorer le reste de la France par le feu de la guerre civile. Maintenant, vive la Paix ! Grâce au ciel, il n'était pas né Français.

Bibliographic information