Les principes de la langue française: suivis des règles de la versification française, en deux partios

Front Cover
Librairie canadienne d'E.R. Fabre et cie., 1848 - French language - 127 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 122 - Malherbe vint, et, le premier en France, Fit sentir dans les vers une juste cadence, D'un mot mis en sa place enseigna le pouvoir. Et réduisit la muse aux règles du devoir. Par ce sage écrivain la langue réparée N'offrit plus rien de rude à l'oreille épurée. Les stances avec grâce apprirent à tomber, Et le vers sur le vers n'osa plus enjamber.
Page 127 - Hâtez-vous lentement ; et, sans perdre courage, Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage : Polissez-le sans cesse et le repolissez ; Ajoutez quelquefois, et souvent effacez.
Page 126 - Peins-nous en vers légers l'amant léger de Flore; Qu'un doux ruisseau murmure en vers plus doux encore. Entend-on de la mer les ondes bouillonner-. Le vers, comme un torrent, en roulant doit tonner.
Page 109 - C'EST en vain qu'au Parnasse un téméraire auteur Pense de l'art des vers atteindre la hauteur : S'il ne sent point du ciel l'influence secrète, Si son astre en naissant ne l'a formé poète, Dans son génie étroit il est toujours captif ; Pour lui Phébus est sourd, et Pégase est rétif.
Page 112 - Que toujours dans vos vers le sens coupant les mots Suspende l'hémistiche, en marque le repos.
Page 118 - Celui qui met un frein à la fureur des flots Sait aussi des méchants arrêter les complots. Soumis avec respect à sa volonté sainte, Je crains Dieu, cher Abner, et n'ai point d'autre crainte Cependant je rends grâce au zèle officieux Qui sur tous mes périls vous fait ouvrir les yeux.
Page 117 - Le vers le mieux rempli, la plus noble pensée Ne peut plaire à l'esprit, quand l'oreille est blessée.
Page 123 - O que tes œuvres sont belles , Grand Dieu! quels sont tes bienfaits! Que ceux qui te sont fidèles Sous ton joug trouvent d'attraits ! Ta crainte inspire la joie ; Elle assure notre voie ; Elle nous rend triomphants : Elle éclaire la jeunesse , Et fait briller la sagesse Dans les plus faibles enfants.
Page 18 - Dans chaque nombre , il ya trois personnes. La première est celle qui parle; la seconde est celle à qui l'on parle; la troisième est celle de qui l'on parle. La première personne est exprimée par les pronoms je pour le singulier, et nous pour le pluriel (262).
Page 4 - Ma. me. mi. mo. mu. Na. ne. ni. no. nu Pa. pe. pi. po. pu. Qua.

Bibliographic information