Chronique du crime et de l'innocence ... empoisonnemens, assassinats, massacres ... et autres forfaits: commis en France ...

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 251 - L'espoir de son parti, l'honneur de sa famille ; Qui sanglant, déchiré, traîné par des soldats, Lui demandait vengeance, et lui tendait les bras. Le héros malheureux, sans armes, sans défense, Voyant qu'il faut périr et périr sans vengeance, Voulut mourir du moins comme il avait vécu, Avec toute sa gloire et toute sa vertu. Déjà des assassins la nombreuse cohorte, Du salon qui l'enferme allait briser la porte...
Page 252 - Besme, qui dans la cour attendait sa victime, Monte, accourt, indigné qu'on diffère son crime. Des assassins trop lents il veut hâter les coups ; Aux pieds de ce héros il les voit trembler tous. A cet objet touchant lui seul est inflexible ; Lui seul, à la pitié toujours inaccessible, Aurait cru faire un crime et trahir Médicis, Si du moindre remords il se sentait surpris.
Page 284 - ... reçu de moi , ayant fait choix de vos personnes « sur toute la noblesse de mon royaume, pour confier « la mienne à leur valeur, vigilance et fidélité. Vous « avez été mes obligés , maintenant je veux être le « vôtre en une urgente occasion, où il y va de mon «honneur, de mon état et de ma vie. Vous savez
Page 252 - Du plus grand des Français tel fut le triste sort : On l'insulte, on l'outrage encore après sa mort. Son corps percé de coups, privé de sépulture...
Page 160 - parce qu'on était persuadé que le ciel aurait plutôt fait un miracle que de laisser succomber l'innocence. Le roi, frappé de tous les indices qui se réunissaient contre Macaire jugea qu'il échéait gage de bataille, c'est-à-dire qu'il ordonna le duel entre ce chevalier et le chien.
Page 277 - Le 22, le duc de Guise, se mettant à table pour dîner, trouva sous sa serviette un billet ainsi conçu : « Donnez-vous de garde , on est sur le point de vous «jouer un mauvais tour.
Page 377 - ... empoisonné. Ce meurtre fut trouvé cruel comme commis en une femme grosse de deux enfans , et étrange comme fait au logis du Roy , Sa Majesté y étant ; et encore en la cour, où la paillardise est publiquement pratiquée entre les dames, qui la tiennent pour vertu.
Page 100 - Là se fit le plus grand massacre « qui se fût jamais fait dans le monde entier ; car «on n'épargna ni vieux, ni jeunes, pas même les «enfants qui tétoient; on les tuoit et faisoit mourir. «Voyant cela, ceux de la ville se retirèrent, ceux «qui le purent, tant hommes que femmes, dans la «grande église de Saint-Nazaire. Les prêtres de
Page 251 - Tranquille, il arrêtait ou pressait le carnage. A cet air vénérable, à cet auguste aspect, Les meurtriers surpris sont saisis de respect; Une force inconnue a suspendu leur rage. « Compagnons, leur dit-il, achevez votre ouvrage, Et de mon sang glacé souillez ces cheveux blancs Que le sort des combats respecta quarante ans; Frappez, ne craignez rien : Coligny vous pardonne ; Ma vie est peu de chose, et je vous l'abandonne. J'eusse aimé mieux la perdre en combattant pour vous.
Page 138 - ... en quelque sorte identifiée avec la personne dont elle avait la ressemblance et le nom , était à leur gré torturée, mutilée, ou bien ils lui enfonçaient un stylet à l'endroit du cœur. On était persuadé que tous les outrages faits , tous les coups portés à cette figure, étaient ressentis par la personne dont elle portait le nom.

Bibliographic information