Revue trimestrielle, Volumes 49-50

Front Cover
H. Samuel., 1866
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 309 - Et ayant remarqué qu'il n'ya rien du tout en ceci, je pense, donc je suis, qui m'assure que je dis la vérité, sinon que je vois très clairement que pour penser il faut être, je jugeai que je pouvais prendre pour règle générale que les choses que nous concevons fort clairement et fort distinctement sont toutes vraies, mais qu'il ya seulement quelque difficulté à bien remarquer quelles sont celles que nous concevons distinctement.
Page 134 - Ciel ! ô mer ! ô terre ! ô Dieu, père commun Des Juifs et des Chrétiens, des Turcs et d'un chacun ! Qui nourris aussi bien par ta bonté publique Ceux du pôle Antartiq...
Page 39 - FAY CE QUE VOULDRAS, parce que gens libères, bien nez, bien instruictz, conversans en compaignies honnestes, ont par nature un instinct et aguillon qui tousjours les poulse à faictz vertueux et retire de vice, lequel ilz nommoient honneur.
Page 233 - LE POÈTE BAT AUX CHAMPS Aux champs, compagnons et compagnes ! Fils, j'élève à la dignité De géorgiques les campagnes Quelconques où flambe l'été ! Flamber, c'est là toute l'histoire Du cœur, des sens, de la saison, Et de la pauvre mouche noire Que nous appelons la raison.
Page 236 - O laveuse à la taille mince, Qui vous aime est dans un palais. Si vous vouliez, je serais prince; Je serais dieu, si tu voulais. » — La blanchisseuse, gaie et tendre, Sourit, et, dans le hameau noir, Sa mère au loin cessa d'entendre Le bruit vertueux du battoir.
Page 166 - VII, seront exécutés1 ; en conséquence, il est défendu à tous les entrepreneurs de voitures libres et à toute autre personne étrangère au service des postes de s'immiscer dans le transport des lettres, journaux, feuilles à la main et ouvrages périodiques...
Page 82 - Car quiconque fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, celui-là est mon frère, et ma sœur et ma mère.
Page 139 - Je suis ici pour mon chef, pour mon sang et pour mon mal de dents. — Apolline, retourne-toi; si c'est une goutte de sang, elle tombera, et si c'est un ver, il mourra.
Page 139 - AVARIE, levez-vous, vous estes paresseuse, •"•^ Ja la gaye alouette au ciel a fredonné, Et ja le rossignol doucement jargonné, Dessus l'espine assis, sa complainte amoureuse.
Page 296 - Pour ceux d'entre vous qui ont fait des études philosophiques un peu étendues, il est, je crois, évident aujourd'hui que la morale existe indépendamment des idées religieuses ; que la distinction du bien et du mal moral, l'obligation de fuir le mal, de faire le bien, sont des lois que l'homme reconnaît dans sa propre nature aussi bien que les lois de la logique , et qui ont en lui leur principe, comme, dans sa vie actuelle , leur application.

Bibliographic information