Revue Égyptologique, Volume 4

Front Cover
Ernest Leroux, 1885 - Egyptology
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 35 - ... pratiques. Parmi les traits les plus marqués qui distinguent l'Eglise naissante, j'ai signalé l'idée d'allégresse, si éloignée de l'esprit des païens, adorateurs tremblants de divinités menaçantes et terribles. Quelques noms disparus à cette heure, Hilarité, Nicée, Gaudence, d'autres que nous gardons sans les comprendre, Victor, Hilaire, Vincent, tous ceux enfin qui rappellent la joie et la victoire, témoignent par leur multiplicité aux temps antiques, de l'allégresse spirituelle...
Page 42 - Egyptiens, et présida depuis les temps les plus reculés, à tous les rites qui accompagnaient l'embaumement et la sépulture, ainsi qu'à tous les emblèmes qui couvrent les cercueils et les sculptures des tombeaux: c'est l'immortalité de l'âme. Cette immortalité était spécialement promise aux âmes qui auraient été reconnues vertueuses par Osiris, juge des enfers.
Page 46 - C'est en vain que nous avons été; « Après cela nous serons comme ceux qui ne sont pas. — « Car le souffle qui est dans nos narines n'est qu'une fumée ; « Et le verbe qui s'agite dans notre cœur, une étincelle ; « S'il s'éteint, le corps entier devient comme de la cendre ; — « L'esprit se dissipera comme un air qui se répand ; « Et on oubliera notre nom dans notre propre temps ; « Et personne ne se souviendra de nos œuvres. — « Notre vie passera comme une vapeur ; « Elle se...
Page 168 - Eirpanome et du zélé dans les choses de Dieu, Joseph, exarque de Talmis; après avoir reçu la croix de la main de Théodore, évêque de Philée, moi, Abraham, cet humble prêtre, j'ai planté la croix, le jour où ont été placés les fondements de cette église, qui est le 24 de Tobé, indiction septième.
Page 138 - Évergètes, les dieux Philopators, les dieux Épiphanes, le dieu Philométor, le dieu Eupator, » les dieux Évergètes, et Isis et Osiris, et tout dieu et toute déesse, que je cultiverai le champ » de Pséosor, fils de Païs, et le champ des Ala, qui sont situés dans le neter hotep d'Amon, » au nord de Thèbes, au moyeu de l'eau de l'an XXXII à l'an XXXIII.
Page 88 - Notre Seigneur ! Nous t'avons vu les frapper. Nous « avons fait nos réflexions : à savoir que nous ne fuirions pas « devant toi, si tu nous épargnais et ne nous mangeais pas. « Notre peau est sur nous. Nous ne voulons pas la perdre, « à plus forte raison que tu nous manges. Tu peines pour « faire proie. C'est la mort mauvaise qui arrive. Rugit la bête « féroce qui me prendra. Il faut que je fuie loin de sa bouche. « — Le lion entendit la grande voix, la voix des chacals.
Page 137 - biens qui ont été remis en sa main et qui doivent être remis en la main de son fils, du fils de son fils, de sa fille, de la fille de sa fille, et à sa progéniture à jamais.
Page 47 - Dieu a créé l'homme pour l'incorruptibilité ; il en a fait une image de sa propre nature ; "c'est par l'envie du diable que la mort est entrée dans le monde : ils en feront l'expérience, ceux qui lui appartiennent.
Page 42 - Elles devaient rejoindre leur corps et l'animer d'une nouvelle vie que la mort ne pourrait plus atteindre. Quant aux âmes condamnées, elles devaient subir le supplice de la seconde mort. L'ensemble de cette doctrine, vraiment nationale en Egypte, ressort clairement de ce que nous pouvons déjà comprendre dans les textes du...

Bibliographic information