Page images
PDF
EPUB
[merged small][merged small][merged small][merged small][graphic]

A PARIS.
Chez IEAN RIBOV, au Palais, vis à vis la Porte
de l'Eglise de la Sainte Chapelle,

à l'Image Saint Louis.

M. DC. LXVII.

AVEC PRIVILEGE DV ROT,

TITRE DE L'ÉDITION
ORIGISALE DE 1667.

ollo

PERSONNAGES

ALCESTE, amant de Célimène.
PHILINTE, aini d'Alceste.
ORONTE, amant de Célimène.
CÉLIMÈNE, amante d'Alceste.
ELIANTE, cousine de Célimène.
ARSINOÉ, amie de Célimène.
ACASTE,
CLITANDRE,
BASQUE, valet de Célimène.
UN GARDE de la maréchaussée de France.
DU BOIS, valet d'Alceste.

} marquis.

La scène est à Paris.

LE MISANTHROPE

Comédie - 1666

NOTICE HISTORIQUE ET ANALYTIQUE

Le Misanthrope (ut représenté par la troupe du roi sur le théâtre du Palais-Royal, le 4 juin 1666. Or le chef-d'æuvre de Jolière, la plus personnelle et la plus profonde de ses conceptions, reçut un accueil plutôt froid et n'obtint qu'un médiocre succès près du gros public, qui ne manifesta toujours qu'une admiration modérée, dénuée de passion et d'enthousiasme.

Acte ler. Alceste (le misanthrope) expose à son ami Philinte les raisons qu'il croit avoir de haïr les hommes : il aime Célimėne, connait ses défauts, mais souffre de les roir nourris par l'adulation de tous ceux qui lui font la cour'. Son exaspération est portée au comble par un certain Oronte, d'ailleurs prétendant à la main de Célimène, qui veut le forcer à donner son avis sur un sonnet : Alceste déclare mauvais le sonnet d'Oronte, qui le quilte furieux et humilié.

Acte II. Alceste reproche à Célimène son humeur complaisante et voudrait la forcer à se déclarer ; mais l'entretien est interrompu par l'arrivée de visiteurs que Célimène ravil en donnant libre cours à sa verve satirique. La sincère Eliante, seule, comprend les raisons que peut avoir Alceste d'étre irrité de l'hypocrisie générale, mais Célimène n'épargne pas plus à Alceste qu'aux autres ses spirituelles railleries.

Acte III. Deux marquis, Acaste et Clitandre, se croient tous les deux sûrs du coeur de Célimène et consentiraient à ce que celle-ci se prononçåt en faveur de l'un ou de l'autre, mais la visite de la prude Arsinoé à Célimene rompt leur entretien. Arsinoé, cruellement humiliée de la vive riposte de Célimène, offre à Alceste de lui prouver que Célimène est indigne de lui.

ACTE IV. Alceste a été mandé devant le tribunal des maréchaux pour se réconcilier avec Oronte, et Philinte raconte à Eliante les diffi

M272329

cultés qu'a présentées cet accommodement. De plus Arsinoé a tenu sa promesse, et Alceste accourt lenant en main un billet écrit par Célimène i un de ses adorateurs. Célimène parvient i l'apaiser, mais, comme si le sort s'acharnail contre le malheureut Alceste, son valet Dubois vient lui annoncer qu'il a perdu un important procés, et qu'il risque d'étre arrété.

ACTE V. La perte de ce procès a été le dernier coup pour le misanthrope : il veut mettre Célimine en demeure de choisir parmi ses prétendants, mais on découvre que Célimène écrivait à chacun et se jouait de tous. Alceste néanmoins aime encore Célimène et lui propose de venir avec lui partager la solitude ou il a résolu de vivre. La coquette refuse, et Alceste rompt définitivement arec elle après aroir uni Philinte et Eliante.

ooo

VERS

DU MISANTHROPE FRÉQUEMMEST CITĖS

Et je hais tous les hommes,
Les uns, parce qu'ils sont méchants et malfaisants,
Et les autres, pour être aux méchants coinplaisants
Et n'avoir pas pour eux ces haines vigoureuses
Que doit donner le vice aux âmes vertueuses (1, 1).
Il faut Aéchir au temps sans obstination (1, 1).
... J'aurai le plaisir de perdre mon procès (1, 1).
Il est vrai, ma raison me le dit chaque jour.
Mais la raison n'est pas ce qui règle l'amour (1, 1).
... Je n'ai demeuré qu'un quart d'heure à le faire (1, 11).

Le temps ne fait rien à l'affaire (I, 11).
Je ne dis pas cela (I, II).
Franchement, il est bon à mettre au cabinet (1, 11).
Dois-je prendre un bâton pour les mettre dehors (11, 1)?
Et jusques au bonjour, il dit tout à l'oreille (II, IV).
Allons, ferme, poussez, mes bons amis de cour (II, IV).

Et ce n'est pas le temps,
Madaine, comme on sait, d'être prude à vingt ans (III, IV).
Mais pour vingt mille francs j'aurai droit de pester (V, 1).

Un endroit écarté,
Où d'être homme d'honneur on ait la liberté (V, iv).

gego

[graphic][merged small][merged small]

PHILINTE.

LE MISANTI ROPE - Qu'est-ce donc? qu'avez-vous? ALCESTE. – Laissez-moi, je vous prie.

(Acte I, sc. 1.)

MOLIÈRE - IV.

« PreviousContinue »