Histoire de la philosophie dans ses rapports avec la religion depuis l'ère chrétienne

Front Cover
C. Meyrueis et ce., 1854 - Philosophy - 432 pages

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 314 - C'est ainsi que les idées et les vérités nous sont innées, comme des inclinations, des dispositions, des habitudes ou des virtualités naturelles, et non pas comme des actions, quoique ces virtualités soient toujours accompagnées de quelques actions souvent insensibles, qui y répondent.
Page 345 - Essay on the Nature and Immutability of Truth, in Opposition to Sophistry and Scepticism (1770), a vigorous defense of orthodoxy against the rationalism of David Hume, he achieved fame.
Page 286 - C'est en ce sens que j'entendrais le mot extraordinaire de Malebranche : « Dieu est le lieu des esprits, comme l'espace est le lieu des corps.
Page 315 - Essai, et si tout ce qui y est tracé vient uniquement des sens et de l'expérience? ou si l'âme contient originairement les principes de plusieurs notions et doctrines, que les objets externes réveillent seulement dans les occasions...
Page 291 - C'est le cœur qui sent Dieu, et non la raison. Voilà ce que c'est que la foi : Dieu sensible au cœur, non à la raison.
Page 234 - ... le présente, c'est une mortelle main qui l'accepte. Les choses qui nous viennent du ciel, ont seules droit et autorité de persuasion; seules, marque de vérité; laquelle aussi ne voyons-nous pas de nos yeux, ni ne la recevons par nos moyens : cette sainte et grande image ne pourrait pas...
Page 216 - ... les ennemis qui nous tourmentent en ce monde , ni d'autre Dieu que les rois et les princes qui nous font du bien.
Page 315 - Scaliger, particulièrement, les nommait semina sriernilatis, item Zopyra, comme voulant dire des feux vivants, des traits lumineux cachés au dedans de nous, que la rencontre des sens et des objets externes fait paraître comme des étincelles que le choc fait sortir du fusil ; et ce n'est pas sans raison qu'on croit que ces éclats marquent quelque chose de divin et d'éternel, qui paraît surtout dans les vérités nécessaires.
Page 316 - ... besoins), pourquoi s'étonner que nous disions que ces idées nous sont innées, avec tout ce qui en dépend? Je me suis servi aussi de la comparaison d'une pierre de marbre qui a des veines...
Page 282 - L'évidence, l'intelligence est préférable à la foi, car la foi passera, mais l'intelligence subsistera éternellement. La foi est véritablement un grand bien, mais c'est qu'elle conduit à l'intelligence.

Bibliographic information