Page images
PDF
EPUB

Un bon et franc ami, que pour gendre je prends,
M'est bien plus cher que fils, que femme, et que parents.
N'accepterez-vous pas ce que je vous propose ?

Tar. La volonté du ciel soit faite en toute chose!

Or. Le pauvre homme! Allons vite en dresser un écrit: Et que puisse l'envie en crever de dépit!

ACTE QUATRIÈME.

SCÈNE I.

Cléante, Tartufe. Clé. Oui, tout le monde en parle, et vous m'én pouvez

croire. L'éclat

que fait ce bruit n'est point à votre gloire ;
Et je vous ai trouvé, monsieur, fort à propos
Pour vous en dire net ma pensée en deux mots.
Je n'examine point à fond ce qu'on expose;
Je

passe là-dessus, et prend au pis la chose.
Supposons que Damis n'en ait pas bien usé,
Et que ce soit à tort qu'on vous ait accusé;
N'est-il pas d'un chrétien de pardonner l'offense,
Et d'éteindre en son cæur tout désir de vengeance ?
Et devez-vous souffrir, pour votre démêlé,
Que du logis d'un père un fils soit exilé ?
Je vous le dis encore, et parle avec franchise,
Il n'est petit ni grand qui ne s'en scandalise ;
Et, si vous m'en croyez, vous pacifierez tout,
Et ne pousserez point les affaires à bout.
Sacrifiez à Dieu toute votre colère,
Et remettez, le fils en grâce avec le père.

Tar. Hélas ! je le voudrais, quant à moi, de bon cœur ;
Je ne garde pour lui, monsieur, aucune aigreur:
Je lui pardonne tout; de rien je ne le blâme,
Et voudrais le servir du meilleur de mon âme:
Mais l'intérêt du ciel n'y saurait consentir;
Et, s'il rentre céans, c'est à moi d'en sortir.
Après son action, qui n'eut jamais d'égale,
Le commerce entre nous porterait du scandale:
Dieu sait ce que d'abord tout le monde en croirait!
A pure politique on me l'imputerait:
Et l'on dirait partout que, me sentant coupable,
Je feins pour qui m'accuse un zèle charitable;

Que mon cour l'appréhende, et veut le ménager
Pour le pouvoir, sous main, au silence engager.

Clé. Vous nous payez ici d'excuses colorées ;
Et toutes vos raisons, monsieur, sont trop tirées.
Des intérêts du ciel pourquoi vous chargez-vous ?
Pour punir le coupable a-t-il besoin de nous ?
Laissez-lui, laissez-lui le soin de ses vengeances :
Ne songez qu'au pardon qu'il prescrit des offenses;
Et ne regardez point aux jugements humains,
Quand vous suivez du ciel les ordres souverains.
Quoi! le faible intérêt de ce qu'on pourra croire
D'une bonne action empêchera la gloire !
Non, non; faisons toujours ce que le ciel prescrit,
Et d'aucun autre soin ne nous brouillons l'esprit.

Tar. Je vous ai déjà dit que mon cour lui pardonne;
Et c'est faire, monsieur, ce que le ciel ordonne:
Mais, après le scandale et l'affront d'aujourd'hui,
Le ciel n'ordonne pas que je vive avec lui.

Clé. Et vous ordonne-t-il, monsieur, d'ouvrir l'oreille A ce qu'un pur caprice à son père conseille, Et d'accepter le don qui vous est fait d'un bien Où le droit vous oblige à ne prétendre rien ? Tar. Ceux qui me connaîtront n'auront pas

la pensée Que ce soit un effet d'une âme intéressée. Tous les biens de ce monde ont pour moi peu d'appas ; De leur éclat trompeur je ne m'éblouis pas : Et si je me résous à recevoir du père Cette donation qu'il a voulu me faire, Ce n'est, à dire vrai, que parce que je crains Que tout ce bien ne tombe en de méchantes mains; Qu'il ne trouve des gens qui, l'ayant en partage, En fassent dans le monde un criminel usage, Et ne s'en servent

pas,

ainsi que j'ai dessein,
Pour la gloire du ciel et le bien du prochain.
Clé. Hé! monsieur, n'ayez point ces délicates

craintes,
Qui d'un juste héritier peuvent causer les plaintes.
Souffrez, sans vous vouloir embarrasser de rien
Qu'il soit, à ses périls, possesseur de son bien;
Et songez qu'il vaut mieux encor qu'il en mésuse,
Que si de l'en frustrer il faut qu'on vous accuse.
J'admire seulement que, sans confusion,
Vous en ayez souffert la proposition.

Car enfin le vrai zèle a-t-il quelque maxime
Qui montre à dépouiller l'héritier légitime?
Et, s'il faut que le ciel dans votre cœur ait mis
Un invincible obstacle à vivre avec Damis,
Ne vaudrait-il pas
mieux qu'en personne

discrète
Vous fissiez de céans une honnête retraite,
Que de souffrir ainsi, contre toute raison,
Qu'on en chasse pour vous le fils de la maison ?
Croyez-moi, c'est donner de votre prud'hommie,
Monsieur

Tar. Il est, monsieur, trois heures et demie:
Certain devoir pieux me demande là-haut,
Et vous m'excuserez de vous quitter sitôt.
Clé. (seul.) Ah!

SCENE III.
Madame Pernelle, Orgon, Elmire, Cléante, Mariane, Damis,

Dorine.
Mad. Per. Qu'est-ce ? J'apprends ici de terribles mys-

tères !
Or. Ce sont des nouveautés dont mes yeux sont témoins,
Et vous voyez le prix dont sont payés mes soins.
Je recueille avec zèle un homme en sa misère,
Je le loge, et le tiens comme mon propre frère;
De bienfaits chaque jour il est par moi chargé;
Je lui donne ma fille, et tout le bien que j'ai:
Et, dans le même temps, le perfide, l'infâme,
Tente le noir dessein de suborner ma femme;
Et, non content encor de ses lâches essais,
Il m'ose menacer de mes propres bienfaits,
Et veut, à ma ruine, user des avantages
Dont le viennent d'armer mes bontés trop peu sages,
Me chasser de mes biens où je l'ai transféré,
Et me réduire au point d'où je l'ai retiré !

Dor. Le pauvre homme!

ACT 1. Sc. I. Bru, daughter-in-law; souci, care; mal édifiée, dissatisfied; contrariée, contradicted; cour du roi Pétaud, a place where every one will command; ma mie, my dear; fille suivante, maid-servant ; forte en gueule (a vulgar expression), fond of talking; garnement (a vulgar expression of contempt), boy; sous cape, slily; un train, a course of life; qu'il ne vous en déplaise, may it please you ; défunte, late; en usait, behaved ; dépensière, spendthrift ; ajustement, finery; si j'étais de, or que,

if I were; ne mâche point (a vulgar expression), say plainly; courroux, passion; cagot, hypocrite, bigot ; critique, censurer; céans, here ; à tous coups, at every minute ; m'emporte, get into a passion ; une suite, a consequence; pied-plat, wretch; éclat, quarrel, break; certes, indeed ; s'impatronise, gets authority; gueux, wretch; merci de ma vie, faith; tout son fait, all his conduct; la langue, the slander; se courrouce, is incensed; hante céans, should visit the family; vacarme, uproar; tracas, bustle ; hantez, see, frequent; font un éclat fâcheux, have a bad effect; caquets, talks; reports ; nul égard, no attention ; lueur (faint light), sign; à son corps defendant, against her own inclination, les brillants, the charms; galants, admirers; sombre inquiétude, surly anxiety, grief ; sevré (weaned), deprived; contes bleus, idle stories; tient le dé, is in humour; recueillant, receiving; au besoin, when wanted; fourvoyé, erring; salut, salvation; reprend, censures ; fariboles, idle discourses ; le prochain, the neighbour, other people; médire, slander; du tiers et du quart, every one; tout du long de l'aune, without restraint; qui ricane, sneering; en rebats la moitié, suy only half of what could be said ; y mettrai le pié, will come again; bayez aux corneilles, are gaping in the air ; frotter les oreilles, to thrash; gaupe, slut.

Sc. II. Cette bonne femme (that good woman), old woman ; dommage, (damage), a pity; ouît, hears ; bon (good), a funny man; échauffée, irritated; coiffée, taken up; au prix du, compared to; un homme hébêté, a dunce; entêté, taken up; choie, cockers ; morceaux, bits ; roter, to belch ; à tous coups, at every turn; à tous propos, for everything; miracles, wonders; dehors fardés, false appearances ; éblouir, to dazzle ; cagotisme, hypocrisy; gloser, to talk; il n'est pas jusqu'au fat .... the scoundrel, too, who waits on him, pretends to teach us ; nous sermonner, to lecture us; farouches, fierce; rouge (red), rouge; mouches, patches ; Fleur des Saints, a book of legends of saints.

Sc. IV. Détours, evasions.

Sc. V. Or, now ; m'ôter de souci, relieve me of cares ; dégoût, surfeit ; gigot, leg of mutton; hachis, hash; veiller, sit up; saignée, bleeding; reparer, make up for; coups de vin, glasses of wine.

Sc. VI. A votre nez, in your face ; charme, magic; alte-là, stop; ravissements, raptures ; fumier, dung, dirt; m'en soucierais autant que de cela, would not care a jot; élancements, ejaculations ; devançait, went before; eau bénite, holy water ; son garçon, his man; retirer, to harbour, receive as inmate; péché, sin; puce, flea; entiché, fond, simagrées, grimaces ;, façonniers (ceremonious), hypocrites; esclaves (slaves), dupes; plâtré (plastered), false; spécieux, pretended; francs charlatans, real quacks; de place, by profession; métier, trade; clins, twinklings; élans, ejaculations ; âpre, bitter ; dont on leur sait bon gré, which is taken kindly of them, for which they are praised ; débattu, refused; fanfarons, boasters ; faste, show; reprennent, censure; portée, inclined ; autrui, others; acharnement, anger; voilà mes gens, these are the sort of persons 1 like; comme il en faut user, the way one must behave ; éclat, display; différer, to put off ; finesses, jests ; tout de bon, in earnest; foi (faith), word.

Act 2. Sc. I. Cabinet, closet; or sus, now then ; esprit (mind), temper. Se. II. Bagatelle (trifle), nonsense, idle story; plaisante, funny.

ACT 3. Sc. v. Abord," coming; reconnaît, acknowledges, repays; à toute force, obstinately; traverser, trouble.

Sc. VI. Viens d'entendre, have just heard; scélérat, villain ; souillures, stains ; amas, heap; ordures, lewdness ; de quelque grand forfait, whatever great crime ; je n'ai garde d'avoir l'orgueil de, I am far from being so proud as; en partage, in my lot; démentir, deny; peste maudite, rascal ; infâme, ruffian; perdu, lewd ; pendard, rogue ; paix! be silent; lui dis des injures, abuse him; sus, well; de ce pas (by this step), this minute ; succession, inheritance; malédiction, curse.

Sc. VII. T'ait fait grâce, has spared you ; assommé sur la place, knocked down, killed on the spot; remettez-vous, cheer up; surprendre, deceive; il y va de ma vie, my life depends on it; pourtant, however; soit, let it be so; en user là-dessus, to act in that affair ; ombrage, suspicion ; crever (burst), die.

ACT 4. Sc. I. Net, plainly; à fond, thoroughly, minutely; n'en ait pas bien usé, did not behave well; à tort, unjustly; démêlé, quarrel; en grâce, in favour ; aigreur, spite ; d'abord (at first), directly, sous main, slily, secretly; tirées, far-fetched; brouillons l'esprit, confuse our mind le droit, justice; intéressée, covetous ; appas, attraction ; ne m'éblouis pas, am not dazzled; prochain, neighbour, others; en mésuse, should make a bad use of it ; j'admiré, 7 (admire) wonder; dépouiller, strip, deprive; prud'hommie, wisdom.

Sc. III. Témoins, witnesses ; le tiens, keep him; dont le viennent d'armer, with which have just armed him; mes biens, my estate.

SCÈNES DES FEMMES SAVANTES.

(MOLIÈRE.) ACTE PREMIER.

SCÈNE 1.

Armande, Henriette.
Arm. Quoi ! le beau nom de fille est un titre, ma seur,
Dont vous voulez quitter la charmante douceur !
Et de vous marier vous osez faire fête !
Ce vulgaire dessein vous peut monter en tête !

Hen. Oui, ma sæur.
Arm.

Ah! ce oui se peut-il supporter ?
Et sans un mal de coeur saurait-on l'écouter ?

Hen. Qu'a donc le mariage en soi qui vous oblige,
Ma scur?

Arm. Ah! mon Dieu ! fi!
Hen.

Comment !
Arm.

Ah! fi! vous dis-je. Ne concevez-vous point ce que, dès qu'on l'entend, Un tel mot à l'esprit offre De quelle étrange image on est par lui blessée,

N'en frissonnez-vous point? et pouvez-vous, ma soeur,
Aux suites de ce mot résoudre votre cour ?

Hen. Les suites de ce mot, quand je les envisage,
Me font voir un mari, des enfants, un ménage ;

« PreviousContinue »