Page images
PDF
EPUB

car il est étondant que vous ne l'admettiez pas dans votre béatitude.

Pént. Vous allez, mon frère , recommencer si vous n'y prenez garde. Je vous prie , laissons le père, je vous promets de vous ramener ici quand il vous plaira, pourvu qu'il veuille y consentir.

Direct. Vous ne sauriez trop tôt dégager votre parole.
Doct. J'aurai soin de l'en faire souvenir.

Pénit. Je ne me ferai pas beaucoup prier d'une chose ou j'ai plus d'intérêt que vous, et que je souhaite de même.

FIN.

OUVRAGES des Auteurs Quiétistes , d'sont tirées les preuves

de ce qui est avancé dans ces Dialogues. La Guide spirituelle de Molinos , prêtre Espagnol; en italien , Rome, 1685; en latin, Leipsik, 1685 ; en français, Amsterdam, 1688. Lettres du même.

Lettre de Jean Falconi, de l'Ordre de la Merci, à une Fille spirituelle. Moyen court de madame Guyon ; Lyon , 1686. Explication du Cantique des Cantiques, par la même; Lyon , 1688. Traité des Torrens, manuscrit. Analyse de l’Oraison mentale du P. de La Combe ; Verceil, 1686.

Pratique facile pour élever l'âme à la contemplation, par Malaval de Marseille, imprimé plusieurs fois.

Lettre du même à M. Foresta de Colongues, pour répondre aux propositions de Molinos ; Marseille, 1695.

Conférences mystiques d'Epiphane, abbé d'Estival en Lorraine, de l'Ordre de Prémontré ; Paris, 1676..

Règle des Associés à l'Enfance de Jésus , imprimée plusieurs fois.

IOTICE SUR LA VIE ET LES OUVRAGES DE LA BRUYÈRE. Page v

LES CARACTÈRES OU LES MOEURS DE CE SIÈCLE.

CHAPITRE PREMIER. Des Ouvrages de l'esprit.
CHAPITRE II. Du Mérite personnel.
CHAPITRE III. Des Femmes.
CHAPITRE IV. Du Cour.
CHAPITRE V. De la Société et de la Conversation.
CHAPITRE VI, Des Biens de Fortune.
CHAPITRE VII. De la Ville.
CHAPITRE VIII. De la Cour.
CHAPITRE IX. Des Grands.
CHAPITRE X. Du Souverain ou de la République.
CHAPITRE XI. De l'Homme.
CHAPITRE XII. Des Jugemens.
CHAPITRE XIII. De la Mode.
CHAPITRE XIV. De quelques Usages.
CHAPITRE XV. De la Chaire.
CHAPITRE XVI. Des Esprits forts.
NOTES.

[ocr errors]

CARACTÈRES DE THÉOPHRASTE.

[blocks in formation]
[blocks in formation]

Chapitre XIX. D'un vilain Homme.

298

CHAPITRE XX. D'un Homme incommode.

299

CHAPITRE XXI. De la sotte Vanité.

ibid.

CHAPITRE XXII. De l'Avarice.

300

CHAPITRE XXIII, De l'Ostentation.

301

CHAPITRE XXIV. De l'Orgueil.

CHAPITRE XXV. De la Peur, ou du défaut de Courage.

CHAPITRE XXVI. Des grands d'une République.

305

CHAPITRE XXVII. D’une tardive Instruction.

CHAPITRE XXVIII. De la Médisance.

ibid.

PRÉFACE du Discours prononcé à l'Académie française.

308

DISCOURS prononcé dans l'Académie française.

316

DIALOGUES SUR LE QUIÉTISME.

DIALOGUE PREMIER. Que l'oraison de simple regard dispense et tient

lieu selon les Quiétistes de toutes les autres prières, et même des
bonnes ouyres. Qu'elle empêche de faire le bien auquel on se
sent porté et qu'on a volonté de faire. Que sous prétexte de
n'écouter que Dieu, et de suivre ses mouvemens, on omet les

devoirs les plus essentiels. Différence de la doctrine des Catho-

liques et des Quiétistes sur les motions divines. Contradictions

des derniers sur ce sujet.

DIALOGUE II. Vue confuse et indistincte de Dieu comme présent

partout, seul objet de l'oraison de simple regard. Elle exclut

toute autre connaissance, toute autre pensée, tout autre acte,

tout autre objet. Elle bannit la crainte des jugemens de Dieu,

l'espérance en sa miséricorde, et toutes les autres considérations.

Sainte Thérèse opposée à cette doctrine. Stupidité dangereuse

où elle conduit.

331

DIALOGUE III. Propriété et activité, source de tout mal selon les

Quiétistes. Obscurité, embarras et contradictions de cette doc-

trine. Qu'elle ruine la liberté de l'homme et sa coopération à la

grâce ; erreur condamnée d'anathème par le concile de Trente. 347

DIALOGUE IV. Vie et actions d'un Saint opposées aux maximes et

aux pratiques des Quiétistes. Qu'il n'attend point des motions

et des inspirations extraordinaires pour faire le bien. Examen de

conscience devient un péché de propriété selon les Quiétistes.

Célébration des fêtes, prières, assistance à la messe. Réception

des sacremens et autres pratiques de piété commandées par

l'Église , indifférentes ou nuisibles selon les mêmes principes. 356

DIALOGUE V. Les maximes des Quiétistes détournent de la confes-

sion et de la pénitence. L'abandon parfait qu'ils enseignent,
jette dans l'indifférence pour le salut, pour les bonnes oeuvres,
pour les biens spirituels, pour les vices et les vertus : Il fait con-
sentir l'âme à l'extinction de la charité et de la foi, à aimer l'état
du péché, le désespoir et la damnation. Affreuses conséquences

« PreviousContinue »