Le Francais Par la Converstion

Front Cover
Brentano'o, 1920 - French language - 186 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 152 - La Cigale, ayant chanté Tout l'Été, Se trouva fort dépourvue Quand la bise fut venue. Pas un seul petit morceau De mouche ou de vermisseau. Elle alla crier famine Chez la Fourmi sa voisine, La priant de lui prêter Quelque grain pour subsister Jusqu'à la saison nouvelle. Je vous paierai, lui dit-elle, Avant l'Oût, foi d'animal, Intérêt et principal.
Page 11 - Notre Père, qui êtes aux cieux, que votre nom soit sanctifié; » Que votre règne arrive , que votre volonté soit faite en la terre comme au ciel.
Page 152 - LE CORBEAU ET LE RENARD Maître Corbeau, sur un arbre perché, Tenait en son bec un fromage. Maître Renard, par l'odeur alléché, Lui tint à peu près ce langage : Et bonjour, Monsieur du Corbeau. Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau ! Sans mentir, si votre ramage Se rapporte à votre plumage, Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois.
Page 153 - A ces mots le corbeau ne se sent pas de joie ; Et, pour montrer sa belle voix, II ouvre un large bec, laisse tomber sa proie. Le renard s'en saisit, et dit : 'Mon bon monsieur, Apprenez que tout flatteur Vit aux dépens de celui qui l'écoute : Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute.
Page 154 - J'ai faim, ayez pitié de moi! Hier, c'était fête au village, À moi personne n'a songé; Chacun dansait sous le feuillage, Hélas! et je n'ai pas mangé. Pardonnez-moi si je demande; Je ne demande que du pain; Du pain, je ne suis pas gourmande, Ah!
Page 152 - Que faisiez-vous au temps chaud? Dit-elle à cette emprunteuse. — Nuit et jour à tout venant Je chantois , ne vous déplaise. — Vous chantiez! j'en suis fort aise. Eh bien ! dansez maintenant.
Page 137 - Si je vous ordonnais de vous jeter dans la mer, vous devriez, sans hésiter, y sauter, la tête la première. Le marquis , au lieu de répliquer, se retourna brusquement, prit le chemin de la porte. Le roi lui demanda avec étonnement où il allait : Apprendre à nager, sire, lui répondit-il.
Page 21 - LE PAPILLON ET L'ABEILLE. S'il fait beau temps, Disait un papillon volage, S'il fait beau temps Je vais folâtrer dans les champs. Et moi, lui dit l'abeille sage, Je me mettrai à l'ouvrage S'il fait beau temps.
Page 154 - C'est la petite mendiante Qui vous demande un peu de pain ; Donnez à la pauvre innocente, Donnez, donnez, car elle a faim. Ne rejetez...
Page 111 - Grotius, condamné à une prison perpétuelle, fut enfermé au château de Lœwenstein. Il y souffrait depuis dix-huit mois un traitement rigoureux. Cependant son épouse avait la permission de le voir à toute heure, et de lui apporter le linge dont il avait besoin. Cette femme aussi prudente que courageuse avait remarqué plusieurs fois que les gardes se lassaient de visiter un grand coffre, dans lequel on emportait ordinairement le linge destiné au blanchissage. Elle profita de cette circonstance...

Bibliographic information