Pichegru et Moreau, Volume 9, Issue 5

Front Cover
Chez les marchands de nouveautés, 1804 - Cadoudal-Pichegru Conspiracy, 1803-1804 - 99 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 53 - ... dans toutes les communes de la république : là vos pères, vos mères, vos épouses, vos sœurs, vos amantes se réjouissent de vos succès, et se vantent avec orgueil de vous appartenir. » Oui, Soldats, vous avez beaucoup fait, mais ne vous reste-t-il plus rien à faire? Dira-t-on de nous que nous avons su vaincre, mais que nous n'avons pas su profiter de la victoire?
Page 53 - Tant de succès ont porté la joie dans le sein de la patrie; vos représentants ont ordonné une fête dédiée à vos victoires, célébrée dans toutes les communes de la République. Là, vos pères, vos mères, vos épouses, vos sœurs, vos amantes se réjouissent de vos succès et se vantent avec orgueil de vous appartenir. Oui , soldats, vous avez beaucoup fait; mais ne vous reste-t-il donc plus rien à faire?
Page 53 - Piémont , délivré de la tyrannie autrichienne , s'est livré à ses sentiments naturels de paix et d'amitié pour la France. « Milan est à vous , et le pavillon républicain flotte dans toute la Lombardie. Les ducs de Parme et de Modène ne doivent leur existence politique qu'à votre générosité.
Page 55 - Le peuple français, libre, respecté du monde entier, donnera à l'Europe une paix glorieuse, qui l'indemnisera des sacrifices de toute espèce qu'il a faits depuis six ans. Vous rentrerez alors dans vos foyers, et vos concitoyens diront en vous montrant : // était de l'armée d'Italie...
Page 6 - ... respondance intéressante, que je vous remettrai moi-même. « Je vous envoie ci-joint une proclamation que j'ai faite, et dont « l'effet a été de convertir beaucoup d'incrédules ; et je vous « avoue qu'il était difficile de croire que l'homme qui avait rendu * de...
Page 5 - Il n'ya que la grande confiance que j'ai en votre patriotisme et en votre sagesse qui m'a déterminé à vous donner cet avis : les preuves en sont plus claires que le jour; mais je doute qu'elles puissent être judiciaires.
Page 5 - Je vous prie, citoyen directeur, de vouloir bien m'éclairer de vos avis sur une affaire aussi épineuse ; vous me connaissez assez pour croire combien a dû me coûter cette confidence ; il n'en a pas moinsjfallu que les dangers que court mon pays pour vous la faire.
Page 7 - Directoire eiécutif du i8 de ce mois , qui apprend à la France que Pichegru s'est rendu indigne de la confiance qu'il a longtemps inspirée à toute la République , et surtout aux armées. » On m'a également instruit que plusieurs militaires , trop confians dans le patriotisme de ce représentant , d'après les services qu'il a rendus , doutaient de cette assertion.
Page 4 - j'ai cru devoir vous en instruire, pour que vous ne soyez pas « dupe de son feint républicanisme, que vous puissiez faire
Page 7 - J'ai instruit un des membres du Directoire, le 17 de ce mois, qu'il m'était tombé entre les mains une correspondance avec Condé et d'autres agents du prétendant, qui ne me laissent aucun doute sur •cette trahison.

Bibliographic information