Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

pituler comme lui les loix, que Dieu avoit
données à son peuple, & fe fervir de l'alcen-
dant , qu’ont ordinairement les mourans sur
çeux à qui ils s'adureflent, pour graver à ja-
mais, s'il avoit été possible , dans l'ame des
Ifraëlires les merveilles que Dieu avoit opérées
en leur faveur , & les promesses folennelles
qu'ils avoient faites d'observer les claufes de son
Alliance L'Histoire fainte ne dit pas combien
il se passa de temps entre les derniéres som na-
tions de ce Légiflateur & la mort : elle dit leu-

lement, qu'il mourut à Pâge de cent & dix ans, Josué

(c'étoit l'âge du Patriarche Joseph) qu'on Genel

. L. Pensevélit à l'imnathferach , qui est en la montagne 26. d'Ephraim, au Septentrion de la montagne de Ga

has. 35 St. Augustin après 36 Eusébe dit, que
cette mort arriva la derniére année d'Erichthon
Roi des Atheniens: 37 les plus habiles Chro-
nologistes la rapportent à l’An du Monde 2561,
& le 38 Martyrologe Romain au mois de Sep.
tembre.

Ce seroit mal répondre au but d'un Discours,
destiné principalement à retracer les vertus, de
Josué, & les belles exhortations qu'il addresla
avant la mort aux Ifraëlites, que de discuter ici
avec les 39 Interprétes, si ce faint Homme gouver-
na le Peuple Juif dix-sept ans selon l'opinion
la plus commune , & ce me semble la plus
folltenable : si son Gouvernement ne fut

que de lepi, ou de huit années, comme le préten

[ocr errors]

dent 35

AUGUST. tom. V. de Civit. lib. XVIII, cap 36 EU SE B Chron. lib. I pag. 14. 37 Voi. USSHE R. Annal. Ætat. 4. ann. M. 2561. - 38 PE r Au la mer dans l'an 2506. Voi, fon Abré: gé Chronologique tom. III, pag. 23,

I2. pag 1172.

dent quelques Rabins fans ombre de vraisemblance, ou s'il fut de vingt-sept ans entiers comme le veulent quelques autres Docteurs de la même nation.

Beaucoup moins avons nous dessein de réfuter les fables, 4° qui ont été publiées sur l'origine des mots de Timnath-ferach & de Gahas , & celles qu'on a debitées 4' sur l'endroit où Josué fut enterré. Le lieu des Sepulcres des grands Hommes a fourni de tout temps matiére à la super ftition. Un Homme lage eft toûjours plus attentif à recueillir les vertus des gens de bien qu'à chercher leurs tombeaux, & qu'à ramafler leurs reliques, qu'aucune marque ne distingue de celles des personnes les moins illustres & les plus vitieuses. C'eft dans le grand jour du rétablissement de toutes choses , & non dans l'Oe: Ac. 111. conomie du temps, que Dieu fera paroitre la difference qu'il met entre ceux qui auront suivi les loix de l'ordre,& ceux qui les auront violées.

21.

39 Voi. cette question amplement debattue dans les notes de JEAN M EYER sur le XII. chap. du Seder Olam pag. 383

40 Voi. CONSTANT. L'EMPEREUR in Itinerario Benjamin. pag. 142. & SALOMON JARCHI in Fojue XXIV. 30. pag. 49:

41 HÓTTINGERI Cippi Hebr. pag. 32, Smegma. O. rientale pag. 523.

[merged small][ocr errors]
[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small]

Heglon Roi des Moabites tué par Ehud.

. JUGES III. 12. &c.

[ocr errors]

Osué ne prescrivit rien aux
Ifraëlites touchant la forme

du Gouvernement, qu'ils de-
J

voient suivre après la mort;
& il ne se nomma point de
succefleur : du moins l'His-

toire fainte ne dit rien sur cet
article. La Chronique Samaritaine remplit
ce vuide par un recit fabuleux : elle porte que
dans la derniére assemblée qu'il convoqua, Josué
fit une nomination des douze Chefs des Tribus,
dont l'un devoit être Roi : qu'il jetta le sort
pour déterminer auquel d'eux.on défereroit
cette émincnte Charge ; que le sort le déclara
pour Abel neveu de ce Législateur ; qu'on lui

; mit une couronne sur la tête , &c.

Il est difficile de marquer dans quelles mains resida l'autorité, depuis cette mort jusqu'au temps des Juges. Peut-être fut-elle administrée

par

[ocr errors]

I Voi. HOTTINGERI Smegma Orientale сар,

8. pag. 522.

2 Voi sur tout ce sujet BERTRAM de Rep. Judaica, cap.9. dans le VIII. vol. des gr. Critiques , pag. 749.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

XVI. 18.

HEGLON Roi des MOABITES, Disc. X. 285 par les Anciens : c'est ce que a de favans Hommes ont conclu du Chap. IV. de Ruth. Peut- Verf. z.

. être chaque Tribu fe conduisoit-elle selon ses loix particuliéres : comme on le fit longtemps dans la Gréce, dans les Gaules, en Allemagne, & c'est la pensée de 3 Grotius. Il semble que Dieu avoit lui-même prescrit aux Ifraëlites cette forme de Gouvernement : Tu t'établiras des Fuges ego des Prévots dans toutes les villes, que

Deuter, l'Eternel ton Dieu te donne , Jelon tes Tribus. Quelques-uns ont crû qu'ils avoient vécu alors dans une espéce d’Anarchic: c'est ce qu'ils ont conclu de ces paroles répétées dans divers endroits du Livre des Juges: En ce temps-il n'y Juges avoit point de Roi en Israël, & chacun fefoit ce qui xvii. 6. lui sembloit bon.

Il n'est pas aisé non plus de marquer avec précision combien dura cette forme de Gouvernement. La méthode, dont quelques Chronologistes fe fervent pour le déterminer, nous paroit peu fûre, pour ne pas dire visiblement vitieuse. Ils mettent entre l'époque de la mort de Josué, & l'époque de l'établissement des Juges, divers événemens, qu'on peut prouver être arrivez pendant la vie de Josué. 4 Torniel place quatre gucrres dans cet intervalle: Celle que la Tribu de Juda, foûtenue de la Tribu de Siméon, fit à Adonibesek , & dans laquelle les Israëlites, après avoir tué dix mille Cananéens, se faisirent de ce Prince, lui firent subir le supplice qu’on infligeoit anciennement aux

XVII
XVIII. I.

XXI. 25,

5 en

3 GROTIUS Præfat. ad lib. Jud. pag. 1992. Dans le il. vol. des gr. Critiques.

4 TORNIEL. Annal. in ann. M, 2594. pag. 394.

col. 2

s ennemis vaincus , & qu'il avoit fait fouffrir lui-même à soixante & dix Rois : c'étoit de leur couper les pouces des mains & des pieds, afin qu'ils fussent inhabiles à la

guerre.

La seconde guerre fut celle, où l'on fit la conquê

. te de Jérusalem. La troisiéme fut contre les Cananéens , qui habitoient dans les campagnes meridionales de la Judée. Dans cette guerre commandoit Caleb, qui avec la sagesse & l'expérience de la vieillesle n'en avoit pas les infire mitez, & qui fit paroitre à l'âge de quatrevingts dix ans, toute l'agilité & toute la vigueur d'un jeune homme. La quatriéme guerre fut encore entreprise par la Tribu de Juda jointe à celle de Siméon. Trois villes des Philistins fu. rent prises dans cette occasion, savoir Askelon, Hekron & Gaza.

6 Torniel place dans le même intervalle ce qui est raconté touchant l'Idole de Mica, & touchant la guerre des Ifraëlites contre la Tribu de Benjamin, & quelques autres événemens. Mais il est très vraisemblable, je pourrois dire démontré, qu'une partie des événemens, que l'Auteur du Livre des Juges semble avoir placez après la mort de Josué, & que notre Chronologiste croit par cette raison être arrivez dans ce periode, s'étoient passez quelque temps auparavant, comme on peut s'en convaincre, en confrontant les divers passages cottez à la marge. Mais quand on auroit prouvé que tous ces faits doivent être rapportez au période qui

suivit

que

5 SUETON. in Auguft. cap. 24. pag. 126. Vide ibid.

in hunc locum SUETONIi notavit AUGUSTINUS BABELONIUS ad usum Delphini. CICERO de off. lib, III, rapporte l'exemple des Atheniens , qui coug

« PreviousContinue »