Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

de faire la priére: mais l’Arabe traduit : il y avoit un lieu d'Oraison. De même quelques versets plus bas : Il arriva que comme nous allions à Verf. 16, la Priére une servante, qui avoit l’Esprit de Pyja thon, nous rencontra. On peut expliquer de la même maniére ce qui est dit dans le Chap. VI. de l'Evangile selon St. Luc, que Jésus Christ Vers. 17 alla sur une baute montagne pour prier, & qu'il paffa toute la nuit, εν τη προσευχή τε Θεέ, nous traduisons ordinairement à prier Dieu, on pourroit aussi traduire dans la Priére de Dieu, comme l'on dit dans le Temple de Dieu, c'est-à-dire, dans le lieu consacré à le prier ; c'est ainsi que 26 Drusius a entendu ces derniéres paroles.

Joseph Mède ajoûte , pour justifier le fens qu'il donne à ces passages, que s'il n'y avoit eu dans toute la Judée qu'un seul lieu , où l'on fit le culte public, & dans lequel les mâles d'entre les Juifs eussent dů venir seulement dans le temps des grandes Fêtes, tout le reste de la nation auroit été privé des exercices publics de la Religion: ce qui n'est pas vraisemblable. 28 Or des fayans Hommes ont prouvé qu'il n'y avoit eu des Synagogues qu'après le retour de la Captivité de Babylone : donc il falloit qu'il y eût de ces Prieres, tel qu'il prétend qu'étoit le Sanctuaire de Sichem.

Ce qui est dit, qu'il y avoit là un chéne, confirme Joseph Mède dans la conjecture: car il prouve par le témoignage de divers Auteurs, que la défense de planter des boca

ges 11 1'appelle Προσευχήν μέγιςον οίκημα πολύν όχλον επιδέξιΚαι δυνάμεμον.

28 Voi, les différens sentimens des Savans sur ce sujet dans HOSPIA N. de Templis cap. 4. pag. 21. &c.

ges dans les lieux, où seroit l'Autel, ne re-
gardoit pas les lieux qu'il appelle des Priéres.

Cela paroit par un passage de 19 Philon,
qui en faisant la description des barbaries,

que les Payens avoient exercées contre les Juifs d'Alexandrie, dit qu'ils avoient rasé jusques aux fondemens une partie des lieux, où les Juifs fesoient les priéres, & qu'ils avoient coupé les arbres, qui étoient autour de quelques autres de ces ficrez lieux.

De même un 3o Poëte Latin dit d'un Juif, qui fesoit le mêtier de diseur de bonne avan= ture;

Conducia Jub arbore conjux.

[ocr errors][merged small]

A canam Judæa tremens mendicat in aurem,
Interpres legum Solymarum, & magna Sacerdos
Arboris, ac [ummi fida Internuncia Celi.

C'est-à-dire, une Juive demande Paumone en trem+ C'étoit blant, & en disant quelque fecret à l'oreille , comune petite me si elle étoit l'Interprète des loix Judaiques , la ville auprès principale Prétresse de la forêt , á le Messagère du de Romc; Mède

Dieu souverain. l'appelle Le même Juvenal se plaint que la fontaine Capenus, il de * Capene, qui étoit autrefois le lieu des enme semble qu'on dit tretiens de Numa avec la Déesse Egérie, avoit Capena. été abandonnée aux Juifs qui en fesoient une

про29 Philo de Legat. ad Cajum, pag. 1011.

30 Je ne fai qui est ce Poëte; je le cite sous la foi de JOSEPH MEDE, qui ne le nomme point , vai. Ion Disc. 18. pag. 68.

.31 JUVEN. Satyr. VI. verf. 542. Il y a dans ces mots de JUVENAL, la principale Prétreffé de la Fores,

Pag 68,

[ocr errors]

a goreuxh', & que ces forêts, qui avoient été :
autrefois habitées par les Muses, étoient deve-
nues des Antres, dans lesquels les misérables
Juifs marmottoient leurs oraisons.

3' Htc , ubi noct rnæ Numa conftituebat Amicæ,
Nunc sacri fontis nemus, & delubra locantur
Judais ; quorum cophinus fænumque fuppellex ;
Omnis enim populo mercedem pen-lere jufa eft
Arbor, o ejectis mendicat /ylva Gamænis.

9

C'est-à-dire, La forêt, la fontaine sacrée, e o les
temples Numa donnoit pendant la nuit des ren-
dez-vous à son Amie, font louez aujourd'hui à des
Juifs, dont tous les meubles font du foin ou une
corbeille : car ce misérable peuple eft obligé de parer
shaque arbre de ce saint lieu, e de demander late
mone dans cet endroit même d'où l'on a choffé les
Mujes. Le Prophéte semble aussi supposer qu'il
у

avoit des arbres autour des lieux destinez à la
priére, lorsqu'il dit: Mais moi je serai comme un
olivier verdoyant dans la Maison de Dieu. 11 ya
encore * quelques passages de l'Ecriture, que Pseaumo
nous cottons à la marge, dans lesquels Joseph L 10.

* G-nes, Mède prétend que font désignez ces lieux de prières.

Preaume Nous ne suivrons pas plus longtemps ce LXXIV 7.

I Sam X. 3• célébre Auteur,& nous ne nous arrêterons ni à

Jug, xx, I. refuter, ni à appuyer sa pensée. Le premier parti seroit peut-être plus facile que l'autre. C'est une

espéce une allusion à ce qu'on prétendoit arriver dans la For rêt de Do:lone. Vide PRATEUM in hunc locum edir, in wf. Delph. pag !95.

3ź Voi Ars Critica CLERICI part. I. fe&t. 3. cap; 4. & 5. pag. 333. &c,

881. 33

[ocr errors]

espéce de fophisme assez ordinaire aux Savans,
que

dès qu'ils trouvent quelque rapport entre
une coûtume de leur temps & une des fiécles
passez, ils veulent qu'elles ayent un parfait rap-
port. Peut-être qu'il y a eu des temps, ou
les Juifs ont mis quelque difference entre ce
qu'ils appelloient un lieu de Priére, & ce qu'ils
appelloient une Synagogue: mais cela ne prouve
pas que ces lieux, que les Patriarches confa-
croient au culte divin, fussent précisément du
genre de ceux qui furent appellez Priéres, &
non de ceux qui furent appellez Synagogues.
D'ailleurs cela même que prétend Joseph Méde,
qu'il y a eu des périodes, dans lesquels les Juifs
ont distingué les synagogues d'avec les Priéres,
n'est peut-être pas démontré. Ces deux termes

ils

peuvent convenir à tous les lieux qui sont destinez d'une façon particuliére à la dévotion. Le Temple même de Jérusalem étoit appellé une Maison de priére, selon ce fa

meux passage du Prophéte Esaïe, cité dans nos Eraie

Evangiles: Ma Maison sera appellée une Maison
de priére:

Revenons à la pierre érigée sous le chéne de
Marc xi. Sichem: Josué la montra aux lsraëlites , & il

"leur dit: Cette pierre nous servira de témoignage : 46. car elle é entendu toutes les paroles que l'Eternel Josué nous a dites : elle servira , dis-je, de témoignage

;
*XIV. 27. contre vous, de peur que vous ne mentiez contre

votre Dieu. Ce que dit ce Législateur, que cette
pierre avoit entendu les paroles, que Di

Dieu venoit
de prononcer, ne surprendra que ceux qui sont
entiérement novices dans le style des Orientaux:

sont vagues :

LVI. I.
Matth.

XXI. 13.

17. Luc XIX.

[ocr errors]

ces

33 JUVEN, Sat. III. verf. Ir.

[ocr errors]
[ocr errors]

22.

42.

I

[ocr errors]

ces façons de parler leur font ordinaires. Josué
en les employant ne fait qu'exprimer d'une ma-
niére plus énergique ce qu'il dit en d'autres
termes, c'est que cette pierre seroit un monu-
ment de l'événement qui étoit arrivé dans le
lieu où elle étoit érigée. Il n'y a point d'allé-
gorie plus forcée que celle de 33 St. Augustin, Pfeau.
qui prétend que cette pierre étoit Jésus Christ, cxviit.
qui eft représenté sous l'emblême d'une pierre, Matt. xxi.
dans nos Ecritures : & que le chéne, sous le-

:
quel elle fut dressée, signifioit la Croix de ce Act

. IV. Rédempteur. 34 Un Rabin a une pensée, !!!

II. qui a quelque' rapport avec celle de ce père: ii : Pier, 11. dit

que la pierre de Josué est la même, dont il est parlé dans le Chap. XXVIII. de la Génése, dans le Pseaume CXVIII & fur laquelle Za- Verf. 18. charie dii qu'il y a fept yeux.

Verf.22.

Zachar, Nous ne croyons pas non plus qu'on puisle

III .
prouver ce qui n'est pourtant pas destitué de TI 9. &c.
vraisemblance, c'est que Jofué eût écrit sur la
pierre, dont il est ici question, les engagemens
dans lesquels les Ifraëlites venoient d'entrer.
Voici de quelle maniére Jonathan exprime cette
pensée dans sa Paraphrase sur les paroles que
nous expliquons: Cette pierre nous sera comme
les deux Tables de l'Alliance ; parce que nous la
faisons pour servir de témoin : car les paroles, qui
y font écrites, font la substance des paroles que Dieu
nous a adressées.

Josué finit sa vie par ce dernier acte de fon
Ministére. Il avoit succedé à Moyse: il l'avoit
pris pour modéle dans tout le cours de son
Ministére: il voulut avant que de mourir reca-

pituler 34 Voi. SALOMON JARCHI in Fofua XXIV. 27. pag. 49.

« PreviousContinue »