Oeuvres de Froissart: Introduction. 1870-73. 2. v

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Common terms and phrases

Popular passages

Page 322 - et nous fûmes tout aises à l'hostel de l'Étoile, et y « séjournâmes tout séjour ; car c'est une ville trop « bien aisée pour séjourner chevaux : de bons foins, « de bonnes avoines et de belle rivière...
Page 535 - Henri de Transtamare , le génie du Prince Noir, sont devant vous. Rentrez-vous en France, la sagesse de Charles V, son activité , son administration habile et réparatrice, sont décrites avec un soin et un sérieux que fait ressortir l'enjouement habituel de Froissart.
Page 29 - Lancilotto, come amor lo strinse; soli eravamo e senza alcun sospetto. Per più fiate gli occhi ci sospinse quella lettura, e scolorocci il viso: ma solo un punto fu quel che ci vinse. Quando leggemmo il disiato riso esser baciato da cotanto amante, questi, che mai da me non fia diviso, la bocca mi baciò tutto tremante. Galeotto fu il libro e chi lo scrisse; quel giorno più non vi leggemmo avante.
Page 531 - J'ayme les Historiens ou fort simples ou excellens. Les simples, qui n'ont point dequoy y mesler quelque chose du leur, et qui n'y apportent que le soin et la diligence de r'amasser tout ce qui vient à leur notice, et d'enregistrer à la bonne foy toutes choses sans chois et sans triage, nous laissent le jugement entier pour la cognoissance de la vérité. Tel est entre autres, pour exemple, le bon Froissard, qui a marché en son...
Page 536 - Juger et raconter à la fois ; manifester tous les « dons de l'imagination dans la peinture exacte de la « vérité ; se plaire à tout ce qui a de la vie et du mou...
Page 189 - Gascogne; et je même, quand je lui demandois aucune chose, il le me disoit moult volontiers; et me disoit bien que l'histoire que je avois fait et poursuivois seroit au temps à venir plus recommandée que mille autres: « Raison pourquoi, disoit-il, beau maître: puis cinquante ans en ça sont avenus plus de faits d'armes et de merveilles au monde qu'il n'étoit trois cents ans en devant.
Page 521 - Lorsqu'on lui demandait ce qu'il pensait de son état, il répondait par ce vers de Malherbe : Je suis vaincu du temps, je cède à ses outrages. Un moment avant sa mort, il vit entrer M. Coutard, et lui dit en lui serrant la main : « Bonjour et adieu ; l'adieu sera bien long.
Page 323 - Si cessa le chevalier à dire son conte, et aussi je ne lui enquis plus avant, car bien savois là où il l'avoit laissé, et que bien y pouvois recouvrer ; car nous devions encore chevaucher ensemble. Et fumes ce soir 5 loger à l'hôtel à l'Etoile, et là tenus tout aise.
Page 399 - Cognoissance les réserve à quelques esprits d'élite , et ceux d'Amour ne doivent être écoutés que lorsqu'ils sont conformes aux siens. Dans tous les poèmes de Froissart Amour et Cognoissance sont unis l'un à l'autre. Amour doit à Cognoissance sa doctrine chaste et pure ; Cognoissance à son tour lui emprunte ces couleurs riantes et tendres qui ornent, sans les voiler, les préceptes les plus sévères. Heureux est celui qui écoute également ces deux voix qui s'associent pour le charmer...
Page 48 - Dans sa réponse, le poète proteste que, bien qu'il soit à cinquante lieues de sa dame, il est resté toujours fidèle à sa devise, et que depuis dix ans entiers, il porte ...La couronne bleue, La couronne de loyauté (2).

Bibliographic information