Cours d'histoire moderne

Front Cover
Hauman, Cattoir et Compe., 1838 - Civilization - 413 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 369 - Un homme s'est rencontré d'une profondeur d'esprit incroyable, hypocrite raffiné autant qu'habile politique, capable de tout entreprendre et de tout cacher, également actif et infatigable dans la paix et dans la guerre, qui ne laissait rien à la fortune de ce qu'il pouvait lui ôter par conseil et par prévoyance...
Page 82 - ... des sentiments énergiques, et un vif désir de les propager, de les faire régner. Jamais société n'a fait, pour agir autour d'elle et s'assimiler le monde extérieur, de tels efforts que l'Église chrétienne du ve au x
Page 308 - ... c'est l'Inquisition qui prend naissance. Elle contenait en germe ce qu'elle est devenue, mais elle ne l'était pas en commençant : elle fut d'abord plus politique que religieuse, et destinée à maintenir l'ordre plutôt qu'à défendre la foi.
Page 23 - Mais elles ne contiennent pas l'homme tout entier. Après qu'il s'est engagé à la société , il lui reste la plus noble partie de lui-même, ces hautes facultés par lesquelles il s'élève à Dieu , à une vie future , à des biens inconnus dans un monde invisible.
Page 307 - C'est, au contraire, le plaisir de Louis XI d'éviter l'emploi de la force, de s'emparer des hommes individuellement, par la conversation, par le maniement habile des intérêts et des esprits. Il a changé non pas les institutions, non pas le système extérieur, mais les procédés secrets, la tactique du pouvoir.
Page 183 - Messieurs, à nous représenter Grégoire VII comme un homme qui a voulu rendre toutes choses immobiles, comme un adversaire du développement intellectuel, du progrès social, comme un homme qui prétendait retenir le monde dans un système stationnaire ou rétrograde. Rien n'est moins vrai, Messieurs : Grégoire VII était un réformateur par la voie du despotisme, comme Charlemagne et Pierre le Grand. Il...
Page 237 - France, dans les monastères, chez les seigneurs, et jusque dans les derniers rangs de la société , des semences précieuses destinées à germer un peu plus tard. Tous ces voyageurs ignorés, portant les arts de 'leur patrie dans les contrées lointaines, en rapportaient d'autres connaissances non moins précieuses, et faisaient, sans s'en apercevoir, des échanges plus avantageux que tous ceux du commerce. Par là...
Page 86 - ... peut se faire dans une société civilisée. En un mot, la loi visigothe tout entière porte un caractère savant, systématique, social. On y sent l'ouvrage de ce même clergé qui prévalait dans les Conciles de Tolède, et influait si puissamment sur le gouvernement du pays. En Espagne , et jusqu'à la grande invasion des Arabes, ce fut donc le principe théocratique qui tenta de relever la civilisation. En France, la même tentative fut l'œuvre d'une autre force; elle vint des grands hommes,...
Page 6 - ... faits moraux, cachés, qui n'en sont pas moins réels; il ya des faits individuels, qui ont un nom propre; il ya des faits généraux, sans nom, auxquels il est impossible d'assigner une date précise...
Page 347 - De là aussi pour elle un certain air d'inconséquence et d'esprit étroit , qui souvent a donné prise et avantage sur elle à ses adversaires. Ceux-là savaient très-bien ce qu'ils faisaient et ce qu'ils voulaient; ceux-là remontaient aux principes de leur conduite, et en avouaient toutes les conséquences. Il n'ya jamais eu de gouvernement plus conséquent , plus systématique , que celui de l'Église romaine. En fait , la cour de Rome a beaucoup transigé , beaucoup cédé , bien plus que la...

Bibliographic information