Histoire de Bossuet: évêque de Meaux, composée sur les manuscrits originaux, Volume 4

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 61 - ... tout calme dans un si grand mouvement : l'univers étonné de voir dans un événement si nouveau la marque la plus assurée comme le plus bel usage de l'autorité, et le mérite du prince plus reconnu et plus révéré que son autorité même.
Page 196 - ... catholique , ou par un jugement exprès dans une assemblée légitime. Dans l'une et l'autre considération, leur autorité est également infaillible, leur doctrine également certaine : dans la première, parce que c'est à ce corps ainsi dispersé à l'extérieur, mais uni par le Saint-Esprit, que l'infaillibilité de...
Page 281 - C'est, Monsei» gneur, à quoi je ne consentirai jamais, parce » que c'est une injure à tous les évêques, qu'on » veut mettre par là sous le joug, dans le point » qui les touche le plus, dans l'essentiel de leur
Page 217 - Machabées et les autres , ne sont pas des livres nouveaux : ce ne .sont pas les chrétiens qui les ont composés : ils ont précédé la naissance de Jésus-Christ ; et nos Pères les ayant trouvés parmi les Juifs , les ont pris de leurs mains, pour l'usage et pour l'édification de l'Eglise.
Page 80 - Il prêche, il compose des livres, il fait des lettres, et travaille à nous faire quitter notre croyance par des moyens convenables à son caractère et à l'esprit du christianisme. Nous devons donc avoir de la reconnaissance pour les soins charitables de ce grand prélat, et examiner ses ouvrages sans préoccupation , comme venant d'un cœur qui nous aime et souhaite notre salut. Aussi, les...
Page 282 - Pour moi j'y mettrofs la tête : je ne relâcherai rien de ce côté-là ,' ni je ne déshonorerai le ministère dans une occasion où la gloire de mon métropolitain, autant que l'intérêt de l'épiscopat, se trouve mêlée.
Page 21 - I'°°» tions mentales t c'est donner aux mots et aux » locutions d'une langue une intelligence arbi» traire forgée à sa fantaisie, entendue seulement » de celui qui parle , et qui est opposée à la si» gnification ordinaire que lui donnent les autres » hommes ». Il fit usage des raisonnemens de saint A-ugustin , pour donner une interprétation favorable aux équivoques que quelques auteurs reprochent à Abraham à l'occasion de Sara sa femme, et à Jacob au sujet du droit d'aînesse ,...
Page 75 - ... embrassée. Donner un effet rétroactif à des lois de rigueur, est toujours une grande injustice ; elle devient dans la suite un titre pour autoriser de plus grandes injustices encore, contre ceux même qui en ont donné l'exemple. L'histoire de tous les siècles et de tous les pays n'en offre que de trop déplorables témoignages. Il est assez vraisemblable que les...
Page 178 - Que Rome ne se relâchera jamais d'aucun point de la doctrine définie par l'Eglise, et qu'on ne sçauroit faire aucune capitulation là-dessus. 4. Que la doctrine définie dans le Concile de Trente est reçue en France et ailleurs par tous les Catholiques Romains. 5.
Page 227 - Laissez-nous donc en place comme vous nous y avez trouvés, et ne forcez pas tout le monde à varier ni à mettre tout en dispute : laissez sur la terre quelques chrétiens qui ne rendent pas impossibles les décisions inviolables sur les questions de la foi , qui osent assurer la religion, et attendre de Jésus-Christ, selon sa parole, une assistance infaillible sur ces matières. C'est là l'unique espérance du christianisme.

Bibliographic information