Œuvres complètes de Rollin, Volume 11

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 424 - J'ai été malade, parce que vous l'avez voulu, et je l'ai voulu de même ; j'ai été pauvre, parce que vous l'avez voulu, et j'ai été content de ma pauvreté; j'ai été dans la bassesse, parce que vous l'avez voulu, et je n'ai jamais désiré de m'élever.
Page 311 - Christ : c'est à quoi, dit-on, l'on ne peut jamais forcer » ceux qui sont véritablement chrétiens. J'ai donc cru » qu'il les fallait absoudre. D'autres, déférés par un » dénonciateur, ont d'abord reconnu qu'ils étaient » chrétiens, et aussitôt après ils l'ont nié.
Page 310 - Cependant, voici la règle que «j'ai suivie dans les accusations intentées devant moi con«tre les chrétiens. Je les ai interrogés s'ils étoient chrétiens: «ceux qui l'ont avoué, je les ai interrogés une seconde et «une troisième fois, et les ai menacés du supplice : quand «ils ont persisté, je les y ai envoyés; car, de quelque na«ture que fût ce qu'ils confessoient, j'ai cru que l'on ne «pouvoit manquer à punir en eux leur désobéissance et «leur invincible opiniâtreté.
Page 312 - S'ils sont accusés et convaincus, il les faut punir; si pourtant l'accusé nie qu'il soit chrétien, et qu'il le prouve par sa conduite, je veux dire en invoquant les dieux, il faut pardonner à son repentir, de...
Page 311 - ... mais qu'ils ont cessé de l'être, les uns il y avait plus de trois ans, les autres depuis un plus grand nombre d'années, quelques-uns depuis plus de vingt. Tous ces gens-là ont adoré votre image et les Statues des dieux; tous ont chargé le Christ de malédictions. Ils...
Page 432 - II faut, disoit-il souvent, ne faire la guerre qu'à cinq choses : aux maladies du corps , à l'ignorance de l'esprit , aux passions du cœur, aux séditions des villes , et à la discorde des familles.
Page 26 - ... de la pudeur. Quintilien ne craint point d'avancer que Ménandre a effacé tous ceux qui ont écrit avant lui dans le même genre ' , et que, par l'éclat de sa réputation, il a- entièrement obscurci leur nom. Mais le plus grand éloge qu'on puisse faire de ce poète, est de dire que Térence, qui n'a presque fait que copier ses pièces, est regardé par les bons juges comme beaucoup inférieur à son original.
Page 181 - L'ignorance de la bonne physique rend aussi la lecture de plusieurs de ces traités fort ennuyeuse et rebutante. La partie des ouvrages de Plutarque la plus estimée est celle qui comprend les Vies des hommes illustres grecs et latins, qu'il apparie et compare ensemble. Nous n'avons pas toutes celles qu'il a composées : on en a perdu au moins seize. Celles dont la perte doit être le plus regrettée, sont les vies...
Page 411 - ... devant elle, pour lui faire voir sa bosse et son corps tout de travers ; il jeta aussitôt par terre son manteau, sa besace et son bâton. Afin que...
Page 413 - Zénon passa dix autres années chez Stilpon, Xénocrate et Polémon ; ensuite il se retira, et établit une nouvelle secte. Sa réputation ne tarda guère à se répandre par toute la Grèce. Il devint en peu de temps le plus distingué de tous les philosophes du pays. Quantité de gens...

Bibliographic information