Mémoires lus à la Sorbonne dans les séances extraordinaires du Comité impérial des travaux historiques et des sociétés savants tenues les ...: Histoire, philologie et sciences morales

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 665 - Lorsqu'il s'agira de construire des digues à la mer, ou contre les fleuves, rivières et torrents navigables ou non navigables, la nécessité en sera constatée par le gouvernement, et la dépense supportée par les propriétés protégées, dans la proportion de leur intérêt aux travaux, sauf les cas où le gouvernement croirait utile et juste d'accorder des secours sur les fonds publics.
Page 689 - Si la veuve, le mineur devenu majeur, l'interdit relevé de l'interdiction , leurs héritiers ou ayants cause, n'ont pas pris inscription dans l'année qui suit la dissolution du mariage ou la cessation de la tutelle, leur hypothèque ne date, à l'égard des tiers, que du jour des inscriptions prises ultérieurement.
Page 51 - Mais dès aujourd'hui, cette maison nous est « commune. Moi, tout ce que j'ai, je le mets en commun, et « toi, tu as déjà mis en commun tout ce que tu as apporté. « Il ne s'agit plus de compter lequel de nous deux a fourni « plus que l'autre; mais il faut bien se pénétrer de ceci, « que celui de nous deux qui gérera le mieux le bien com« mun, fera l'apport le plus précieux.
Page 91 - Chlotaire, et résolut d'y demeurer continuellement. Oubliant alors la justice qu'il avait autrefois aimée, enflammé de cupidité pour les biens des églises et des leudes, il voulut, avec les dépouilles qu'il amassait de toutes parts, remplir de nouveaux trésors. Adonné outre mesure à la débauche, il avait, comme Salomon, trois reines et une multitude de concubines. Ses reines étaient Natechilde, Vulfégonde et Berchilde.
Page 51 - est pas que nous fussions embarrassés d'en trouver quelque autre avec qui faire un lit commun, cela, tu le sais aussi bien que moi, j'en suis sûr. Mais après avoir réfléchi, moi pour moi et tes parents pour toi, aux moyens de s'assortir le mieux possible pour fonder une maison et une famille, je t'ai choisie, toi, et tes parents m'ont choisi, moi, probablement entre d'autres partis possibles. Or ca Ma Femme dy moy, Entendz tu...
Page 98 - relevant sa téte venimeuse, » est, lui aussi, environné de ses anciens partisans bannis par Childéric, qui revenaient sans crainte, « comme les serpents , pleins de poison , ont coutume , au retour du printemps, de quitter les cavernes qu'ils habitent pendant l'hiver. •» Les deux cortéges firent longtemps route ensemble, et une collision meurtrière aurait eu lieu sans la médiation du doux Genesius, évêque de Lyon ('). Le passage de saint Léger dans sa ville épiscopale lui procura...
Page 62 - Mais le charme le plus doux, ce sera lorsque, devenue plus parfaite que moi, tu m'auras rendu ton serviteur; quand loin de craindre que l'âge en arrivant ne te fasse perdre de ta considération dans ton ménage, tu auras l'assurance q[u'en vieillissant tu deviens pour moi une compagne meilleure encore, pour tes enfants une meilleure ménagère et pour ta maison une maîtresse plus honorée. Car la beauté et la bonté, lui dis-je, ne dépendent point de la jeunesse ; ce sont les vertus qui les font...
Page 59 - Par là nous saurons ce qui est perdu et ce qui ne l'est pas. «En effet, la place elle-même aura l'air de regretter ce qui «manque, la vue cherchera ce qui réclame nos soins, et la « connaissance de la place réservée à chaque objet nous le « mettra si vite sous h main, que nous ne serons jamais pris «au dépourvu.
Page 198 - Moi, qui depuis si longtemps m'étais voué au silence, n'ai-je pas proféré des paroles joviales pour ne pas être reconnu ? Pourquoi baisser les yeux et regarder la terre ? pourquoi dédaignes-tu de me répondre et d'échanger avec moi tes pensées ? MARIE. La conscience de mon crime m'accable ; je n'ose lever les yeux vers le ciel , ni mêler mes paroles aux vôtres. ABRAHAM. Ne te défie pas ainsi du ciel, ma fille...
Page 53 - Votre sexe n'est là que pour la dépendance; Du côté de la barbe est la toute-puissance : Bien qu'on soit deux moitiés de la société, Ces deux moitiés pourtant n'ont point d'égalité...

Bibliographic information