Mémoires de la Section des lettres, Volume 3

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 429 - Vous aimerez le Seigneur votre Dieu de tout votre cœur, de toute votre âme, et de tout votre esprit. C'est là le plus grand et le premier commandement.
Page 591 - LOUIS, par la grâce de Dieu, roy de France et de Navarre. A tous ceux qui ces présentes lettres verront, Salut.
Page 286 - Je ne puis vous dire l'excès de l'agrément de cette pièce : c'est une chose qui n'est pas aisée à représenter, et qui ne sera jamais imitée ; c'est un rapport de la musique, des vers, des chants, des personnes, si parfait et si complet, qu'on n'y souhaite rien...
Page 301 - Vous savez lessentimens avec lesquels je suis, Mon révérend père, Votre très humble et très obéissant serviteur, Fr.
Page 135 - Le poème tragique vous serre le cœur dès son commencement, vous laisse à peine dans tout son progrès la liberté de respirer et le temps de vous remettre, ou s'il vous donne quelque relâche, c'est pour vous replonger dans de nouveaux abîmes et dans de nouvelles alarmes. Il vous conduit à la terreur par la pitié, ou réciproquement à la pitié par le terrible, vous mène par les larmes, par les sanglots, par l'incertitude, par l'espérance...
Page 400 - La philosophie recevant l'âme liée véritablement et pour ainsi dire collée au corps , et forcée de considérer les choses non par elle-même, mais par l'intermédiaire des organes comme à travers les murs d'un cachot et dans une obscurité absolue , reconnaissant que toute la force du cachot vient des passions qui font que le prisonnier aide lui-même à serrer sa chaîne ; la philosophie , dis-je , recevant...
Page 286 - Les filles qui font des rois et des personnages sont faites exprès. On est attentif, et on n'a point d'autre peine que celle de voir finir une si aimable pièce. Tout y est simple, tout y est innocent, tout y est sublime et touchant.
Page 5 - Tint les trésors chose peu nécessaire. Quant à son temps, bien sut le dispenser : Deux parts en fit dont il soûlait passer L'une à dormir et l'autre à ne rien faire.
Page 403 - Ou qu'elle ne soit pas. d'équivalent dans notre langue. — dépérissement; reste à savoir si chacun de ces phénomènes se produit par l'âme tout entière. Est-ce par l'âme tout entière que nous pensons , que nous sentons , que nous agissons ou souffrons dans chacun de ces cas? Ou bien chaque phénomène différent se rapporte-t-il à des parties différentes ? La vie est-elle dans une de ces parties, ou dans plusieurs, ou même dans toutes? Ou y at-il encore à la vie une autre cause que...
Page 286 - , qui en était la Champmeslé, ne joue plus : elle faisait trop bien, elle était trop touchante ; on ne veut que la simplicité toute pure de ces petites âmes innocentes. J'irai voir cette pièce ; je vous rendrai bon compte de tout. Le...

Bibliographic information