La duchesse de Bourgogne et l'alliance savoyarde sous Louis XIV, Volume 1

Front Cover
Calmann Lévy, 1898 - France - 682 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 84 - Ci-gît, dans une paix profonde, Cette dame de volupté Qui, pour plus grande sûreté, Fit son paradis en ce monde.
Page 312 - Ce qui est le plus utile dans les premières années de l'enfance, c'est de ménager la santé de l'enfant, de tâcher de lui faire un sang doux par le choix des aliments et par un régime de vie simple...
Page 429 - ... une espèce de poème où le chant fût mêlé avec le récit, le tout lié par une action qui rendît la chose plus vive et moins capable d'ennuyer.
Page 338 - J'ai sous mes yeux les originaux de ces billets d'honneur. Voici les termes dans lesquels ils~ sont conçus : « Je promets , foi de prince , à M. l'abbé de Fénélon , de faire sur-le-champ ce qu'il m'ordonnera , et de lui obéir dans le moment qu'il me défendra quelque chose ; et si j'y manque, je me soumets à toutes sortes de punitions et de déshonneur. Fait à Versailles le ag novembre 1689.
Page 230 - J'oubliois à vous dire que je l'ai vue jouer aux onchets avec une adresse charmante. Quand il faudra un jour qu'elle représente, elle sera d'un air et d'une grâce à charmer, et avec une grande dignité et un grand sérieux.
Page 361 - Antiope, fille d'Idoménée. Non, mon cher Mentor, ce n'est point une passion aveugle comme celle dont vous m'avez guéri dans l'île de Calypso : j'ai bien reconnu la profondeur de la plaie que l'amour m'avait fait auprès d'Eucharis; je ne puis encore prononcer son nom sans être troublé; le temps et l'absence n'ont pu l'effacer.
Page 318 - Vos amis vous consoleront sans doute, sur ce que vous n'avez pas recherché votre emploi; et c'est assurément un juste sujet de consolation, et une grande miséricorde que Dieu vous a faite. Mais il ne faut pas trop vous appuyer là-dessus ; on a souvent plus de part à son élévation qu'on ne pense : il est...
Page 313 - ... dans ceux qui les gouvernent, ils perdent la simplicité et la confiance qui leur sont naturelles. Nous avons remarqué que le cerveau des enfants est tout ensemble chaud et humide, ce qui leur cause un mouvement continuel. Cette mollesse du cerveau fait que toutes choses s'y impriment facilement et que les images de tous les objets sensibles y sont très vives : ainsi, il faut se hâter d'écrire dans leur tête pendant que les caractères s'y forment aisément.
Page 416 - Roi, et de l'esprit de celle qui l'a inventé et qui le conduit : mais quelquefois les choses les mieux instituées dégénèrent considérablement ; et cet endroit, qui, maintenant que nous sommes dévots, est le séjour de la vertu et de la piété, pourra quelque jour, sans percer dans un profond avenir, être celui de la débauche et de l'impiété.

Bibliographic information