Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Books Books 1 - 9 of 9 on Il est assez curieux de voir comment l'imagination humaine a enfanté les fausses....
" Il est assez curieux de voir comment l'imagination humaine a enfanté les fausses divinités. Les hommes voyaient bien des choses qu'ils n'eussent pas pu faire : lancer les foudres, exciter les vents, agiter les flots de la mer ; tout cela était beaucoup... "
Oeuvres de Fontenelle - Page 390
by M. de Fontenelle (Bernard Le Bovier), Georges-Bernard Depping - 1818
Full view - About this book

Entretiens sur la pluralité des mondes

M. de Fontenelle (Bernard Le Bovier) - Plurality of worlds - 1724 - 481 pages
...humaine a enfanté les faufîes Divinités. Les5 hommes voy oient bien des chofes qu'ils n'euflent pas pu faire ; lancer les foudres , exciter les vents , agiter les flots de la Mer , tout cela étoit beaucoup au-deflus de leur pouvoir : ils imaginèrent des Eftres plus puifîans qu'eux , & capables...
Full view - About this book

Œuvres

M. de Fontenelle (Bernard Le Bovier) - 1742
...humaine a cnÈmté les fauflès Divinités. Les hommes voyoient bien des chofes qu'ils n'euflènt pas pû faire ; lancer les foudres , exciter les vents , agiter les flots de la Mer, tout cela étoit beaucoup au-dcflïis de leur pouvoir ; ils imaginerent des Eftres plus puiflàns qu'eux , &...
Full view - About this book

L'esprit de Fontenelle, ou Recueil de pensées tirées de ses ouvrages [by A.P ...

Bernard Le Bovier de Fontenelle - 1744 - 276 pages
...l'imagination humaine a enfanté les faufles Divinités. Les hommes voyoient bien des chofes qu'ils n'euflent pas pu faire ; lancer les foudres , exciter les vents, agiter les flots de la mer> tout cela étok beaucoup au-deffus de leur pouvoir i ils «nagi-» nerent des Eftres plus puiffans qu'eux , &...
Full view - About this book

OEuvres de Monsieur de Fontenelle ...

M. de Fontenelle (Bernard Le Bovier) - 1752
...humaine a en* fanté les fauflès Divinités. Les Hommes voyoient bien des chofes qu'ils n'euflent pas pu faire ; lancer les foudres , exciter les vents , agiter les flots de la Mer , tout cela étoit beaucoup au-defïus de leur pouvoir ; ils imaginèrent des Eftres plus puiflans qu'eux , & capables...
Full view - About this book

Œuvres de Monsieur de Fontenelle,: des Académies, françoise, des ..., Volume 3

M. de Fontenelle (Bernard Le Bovier) - Philosophy, French - 1766
...l'imagination humaine a enfanté lès faufles Divinités. Les hommes voyoieut bien des choies qu'ils ii'euffent pas pu faire ; lancer les foudres^ exciter les vents , agiter les flots de la mer, tout cela étoit beaucoup au-deffus de leur pouvoir. Ils imaginèrent des êtres plus puiflans qu'eux, & capables...
Full view - About this book

Mélanges

M. de Fontenelle (Bernard Le Bovier) - 1825
...siècles , sont nés les dieux et les déesses. Il est assez curieux de voir comment l'imagination humaine a enfanté les fausses divinités. Les hommes voyaient...produire ces grands effets. Il fallait bien que ces êtres là fussent faits comme des hommes ? quelle autre figure eussent-ils pu avoir? du moment qu'ils...
Full view - About this book

Mémoires

Académie nationale des sciences, arts et belles-lettres de Caen - 1847
...par la mécanique des animaux (i i3). n II est .i"i-/ curieux de voir comment l'imagination humaine a enfanté les fausses divinités. Les hommes voyaient bien des choses qu'ils n'eussent pu faire; lancer les foudres, exciter les vents, agiter les flots de la mer, tout cela était nu -dessus...
Full view - About this book

La evolucion de la historia: Obra premiada bajo el tit́ulo Por que ́se rehace ...

Valentín Letelier - History - 1900
...comment l'imagination humaine a enfanté les fausses divinités. Les hommes voyaient bien de chosesqu'ils n'eussent pas pu faire; lancer les foudres, exciter les vents, agiter les flots de la mer, tout cela etait beaucoup au-dessus de leur pouvoir. lis imaginérent des étres plus puissans qu'eux, et capables...
Full view - About this book

Fontenelle: l'homme, l'œuvre, l'influence

Louis Maigron - Fontenelle, Bernard le Bovier de - 1906 - 432 pages
...pensait '. C'est de « cette philosophie grossière » que sont nés les dieux et les déesses. « Les hommes voyaient bien des choses qu'ils n'eussent...de leur pouvoir. Ils imaginèrent des êtres plus puissants qu'eux, et capables de produire ces grands effets. » Mais quelle forme leur donner? Évidemment...
Full view - About this book




  1. My library
  2. Help
  3. Advanced Book Search
  4. Download EPUB
  5. Download PDF