Oeuvres complètes, Volume 2

Front Cover
Lecointe et Durey, 1822
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 238 - Dieu est cause prochaine des choses qu'il produit immédiatement ; qu'il n'est pas une cause en son genre, et qu'enfin on ne peut pas dire qu'il soit cause éloignée des êtres singuliers. Mais il n'explique sa pensée, ni par des exemples, ni par des définitions exactes, et il continue toujours d'être également obscur. , * PROPOSITION XXIX..
Page 287 - Un système n'est autre chose que la disposition des différentes parties d'un art ou d'une science dans un ordre où elles se soutiennent toutes mutuellement, et où les dernières s'expliquent par les premières.
Page 78 - Quoique ce raisonnement ne soit pas bien difficile à renverser, je ne vois pas que les cartésiens y aient encore répondu solidement, ni même qu'ils le puissent. Ceux qui sont un peu versés dans la lecture des ouvrages des philosophes, et surtout des métaphysiciens, remarqueront aisément combien de chimères naissent de ce principe : Tout ce qui est renfermé dans l'idée claire et distincte d'une chose en peut être affirmé avec vérité.
Page 44 - ... alors le premier effort du génie. Tant que les maux ne furent que particuliers, aucune de ces conjectures ne se répandit assez pour devenir l'opinion générale. Mais sont-ils plus communs : est-ce la peste, par exemple, qui ravage la terre ; ce phénomène fixe l'attention de tout le monde, et les hommes à imagination ne manquent pas de faire adopter les -ystèmes qu'ils se sont faits.
Page 13 - Seraient-ce des maximes si généralement reçues, que personne ne les ose contester ? // est impossible quune chose soit et ne soit pas en même temps...
Page 84 - L'étendue est capable de recevoir de deux sortes de figures. Les unes sont seulement extérieures, comme la rondeur à un morceau de cire; les autres sont intérieures, et ce sont celles qui sont propres à toutes les petites parties dont la cire est composée ; car il est indubitable que toutes les petites parties qui composent un morceau de cire ont des figures fort différentes de celles qui composent un morceau de fer. J'appelle donc...
Page 219 - ... substance étendue soit un attribut de Dieu, et que la matière appartienne à la nature divine ; mais , com'me il ne donne à ses réponses d'autre fondement que les propositions que nous avons déjà réfutées, je crois pouvoir nie dispenser de traduire ce morceau.
Page 2 - Tout le monde demeure d'accord qu'il est important d'avoir dans l'esprit plusieurs axiomes et principes, qui, étant clairs et indubitables, puissent nous servir de fondement pour connaître les choses les plus cachées...
Page 17 - pécherait de choisir entre ces grands hommes ? On sent combien cette supposition est ridicule, parce qu'il ne suffit pas pour avoir la réputation de bon ministre et de bon général , comme pour avoir celle de philosophe, de se perdre en vaines spéculations.
Page 252 - ... nous ne les saisissons point d'une vue assez nette et assez précise, pour en comprendre la vérité dans toute son étendue, ni pour être en garde contre ce qu'ils ont de vague et d'équivoque. Voilà la véritable cause des erreurs des philosophes et des préjugés du peuple : d'où l'on peut conclure que la fausseté de l'esprit consiste uniquement dans l'habitude de raisonner sur des principes mal déterminés, c'est-à-dire, sur des idées que, dans le vrai, nous n'avons pas, et que nous...

Bibliographic information