Anecdotes du règne de Louis XVI: contenant tout ce qui concerne ce monarque, sa famille & la reine ... les princes, les ministres, &c., les assemblées des notables: L'Assemblée nationale ... les détails intéressans & secrets de la évolution ... les États-Unis de l'Amérique Septentrionale; la marine, les finances, l'adminstration judiciaire [et] militaire; les faits dignes de remarque, [et]c, Volume 2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 30 - Pour y parvenir, j'avais formé le projet d'aliéner des contrats pour la somme qui m'était nécessaire ; on m'a représenté qu'il serait moins onéreux à mes finances de faire un emprunt. M. de Favras m'a été indiqué, il ,ya environ quinze jours, par M. de La Châtre, comme pouvant l'effectuer par deux banquiers, MM.
Page 121 - ... l'acceptation du roi , et contre son voyage à Paris , et contre la sagesse de vos délibérations , et contre l'amour de la nation pour le monarque? Quelle est cette procédure que les ennemis les plus acharnés de la révolution n'auraient pas mieux dirigée s'ils en avaient été les seuls auteurs, comme ils en ont été presque les seuls...
Page 31 - ... j'ai chargé mon trésorier de la suivre. Je n'ai point vu M. de Favras, je ne lui ai point écrit, je n'ai eu aucune communication quelconque avec lui. Ce qu'il a fait, d'ailleurs, m'est parfaitement inconnu.
Page 31 - Messieurs, j'ai appris hier que .'on distribuait avec profusion dans la capitale un papier conçu en ces termes : « Le marquis de Favras (place Royale) a été arrêté avec madame son épouse, la nuit du 24 au 25, pour un plan qu'il avait fait de faire soulever 30,000 hommes, pour faire assassiner M.
Page 286 - Paris, & de vous rendre en celle de Troyes dans le délai de quatre jours pour y attendre mes ordres; vous défendant de fortir de votre maifon avant votre départ à.
Page 124 - ... du zele qui m'anime pour l'avantage de. la nation & la gloire du monarque; mais, je n'en 'fuis pas moins refté uni d'efprit & de cœur à l'augufte...
Page 32 - Quant à mes opinions personnelles , j'en parlerai avec confiance à mes concitoyens. Depuis le jour où , dans la seconde Assemblée des Notables , je me déclarai sur la question fondamentale qui divisait...
Page 414 - Jamais, en leur parlant de vos devoirs, je n'oublierai de vous rappeler que la récompense est auprès d'eux, et que cette récompense est la plus douce et la plus glorieuse de toutes. Vous devez avoir pour objet le bonheur de la patrie: pour juges vos concitoyens ; pour témoin votre bienfaiteur...
Page 30 - Le désir de repousser une calomnie atroce m'amène au milieu de vous. M. de Favras a été arrêté avant-hier par ordre de votre comité des recherches, et l'on répand aujourd'hui, avec affectation, que j'ai de grandes liaisons avec lui. En ma qualité de citoyen de la ville de Paris, j'ai cru devoir venir vous instruire moimême des seuls rapports sous lesquels je connais M. de Favras. » En 1772, il est entré dans mes gardes suisses, il en est sorti en 1775, et je ne lui ai pas parlé depuis...

Bibliographic information