memoires de L'Academie Imperiale de Metz XLV Annee-1863-1864.DEuxieme Serie-XII Annee

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

tournoi de chauvency

Common terms and phrases

Popular passages

Page 93 - Chaque mémoire portera une devise qui sera reproduite sur un billet cacheté contenant le nom et l'adresse de l'auteur : ce billet ne sera ouvert que dans le cas où l'auteur aurait mérité un prix ou une mention honorable.
Page 472 - Charles, par la grâce de Dieu, roi des Francs et « des Lombards, patrice des Romains, au nom du Dieu
Page 409 - L'on voit certains animaux farouches, des mâles et des femelles, répandus par la campagne, noirs, livides et tout brûlés du soleil, attachés à la terre qu'ils fouillent et qu'ils remuent avec une opiniâtreté invincible ; ils ont comme une voix articulée, et quand ils se lèvent sur leurs pieds, ils montrent une face humaine, et en effet ils sont des hommes. Ils se retirent la nuit dans des tanières, où ils vivent de pain noir, d'eau et de racines ; ils épargnent aux autres hommes la peine...
Page 33 - Fénelon, celle qui a son sanctuaire dans le cœur, qui joint l'amour aux œuvres ; je le crois une réformation de la Réformation, un développement du Christianisme, qui réunit ce qu'il ya de bon dans le catholicisme et le protestantisme, et qui sépare entièrement la religion de l'influence politique des prêtres.
Page 18 - J'exprimai ce que j'éprouvais, plus encore par mes regards que par mes paroles; elle m'intimidait et m'attirait à la fois. On sentait tout de suite e"n elle une personne parfaitement naturelle dans une nature supérieure. De son côté, elle fixait sur moi ses grands yeux, mais avec une curiosité pleine de bienveillance, et...
Page 9 - Certainement en comparant votre situation à ce qu'elle était, vous avez perdu; mais, s'il m'était possible d'envier ce que j'aime, je donnerais bien tout ce que je suis pour être vous. Beauté sans égale en Europe, réputation sans tache, caractère fier et généreux, quelle fortune de bonheur encore dans cette triste vie où l'on marche si dépouillé! Chère...
Page 798 - Journal d'agriculture pratique et d'économie rurale pour le midi de la France, publié par les Sociétés d'agriculture de la Haute-Garonne et de l'Ariége.
Page 9 - Montmorency m'écrit sur vous une lettre bien touchante. Chère amie, que votre cœur soit calme au milieu de ces douleurs. Hélas! ni la mort, ni l'indifférence de vos amis ne vous menacent, et voilà les blessures éternelles. Adieu, cher ange, adieu ! J'embrasse avec respect votre visage charmant...
Page 4 - La veille du jour où ma tante devait venir « me chercher , je fus conduite dans la cham« bre de madame l'abbesse pour recevoir sa « bénédiction. Le lendemain, baignée de lar« mes, je venais de franchir la porte que je ne « me souvenais pas d'avoir va s'ouvrir pour « me laisser entrer , je me trouvai dans une « voiture avec ma tante, et nous partîmes pour « Paris. « Je quitte à regret une époque si calme et « si pure pour entrer dans celle des agitations. « Elle me revient quelquefois...
Page 33 - Mme de Staël cette critique à la suite? Avec Corinne elle est décidément entrée dans la gloire et dans l'empire. Il ya un moment décisif pour les génies, où ils s'établissent tellement, que désormais les éloges qu'on en peut faire n'intéressent plus que la vanité et l'honneur de ceux qui les font. On leur est redevable d'avoir à les louer; leur nom devient une illustration dans le discours; c'est comme un vase d'or qu'on emprunte et dont notre logis se pare. Ainsi pour Mme de Staël,...

Bibliographic information