Memoires sur la Bastille

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 421 - L'Assemblée nationale , frappée d'une juste admiration pour l'héroïque intrépidité des vainqueurs de la Bastille , et voulant leur donner , au nom de la nation , un témoignage public de la reconnaissance due à ceux qui ont exposé et sacrifié leur vie pour secouer le joug de l'esclavage et rendre leur patrie libre ; » Décrète qu'il sera fourni , aux dépens du trésor public , à chacun des vainqueurs de la Bastille en état de porter les armes , un habit et un armement...
Page 210 - Bury allait s'y mettre ( car il y avait encore à dîner pour lui dans ce qui restait ) , voilà mes deux geôliers qui rentrent avec des pyramides de nouveaux plats dans les mains. A l'appareil de ce service en beau linge, en belle faïence , cuiller et fourchette d'argent , nous reconnûmes notre méprise ; mais nous ne fîmes semblant de rien , et lorsque nos geôliers ayant déposé tout cela , se furent retirés : «Monsieur, » me dit Bury, vous venez de manger mon dîner ; vous trouverez »...
Page 452 - Français; vous aimez vos femmes, vos enfants, la patrie; il n'ya plus de mauvais citoyens parmi vous, tout est calme, tout est paisible. Nous avons admiré l'ordre de votre police, de vos distributions, le plan de votre défense; mais maintenant la paix doit renaître parmi nous, et je finis en vous adressant, au nom de l'assemblée nationale, les paroles de confiance que le souverain a déposées dans le sein de cette assemblée.
Page 454 - ... son procès, et si rudement qu'elle en était demeurée estropiée toute sa vie. Il prétendait que ce moyen y était souvent employé sans aucune formalité, et que l'exécution s'en faisait par les valets de la maison. Cette opinion, qu'il m'avait mise dans l'esprit, avait de quoi m'alarmer. Je passais pour instruite du secret de l'affaire.
Page 433 - SainteMarguerite , et qu'il gardait depuis long-temps, s'étant trouvé hier un peu plus mal, en sortant de la messe, est mort aujourd'hui sur les dix heures du soir, sans avoir eu une grande maladie, il ne se peut pas moins. M.
Page 398 - Messieurs , que vous remettez dans les archives de la Commune constate que les cadavres appartiennent au despotisme, et que c'est lui qui les avait scellés dans les murs de ces cachots, qu'il croyait éternellement impénétrables à la lumière. Le jour de la révélation est arrivé ; les os se sont levés à la voix de la liberté française; ils déposent contre les siècles de l'oppression et de la mort, prophétisent la régénération de la nature humaine, et la vie des nations, etc., etc.
Page 184 - Voltaire, dans laquelle il avait inséré des notes critiques offensantes pour la maison d'Orléans. On envoya en perquisition chez lui, où l'on en trouva huit exemplaires, et il fut conduit à la Bastille. « Au mois d'octobre de la même année, M. le duc d'Orléans lui pardonna, et il fut mis en liberté avec un exil à cinquante lieues de Paris. « Pendant son exil il avait souvent des permissions de venir à Paris, et il y venait et allait à Saint-Cyr continuellement.
Page 437 - Non , Français , la patrie , la liberté, la constitution, n'auront plus d'ennemis. Bientôt tous ces hommes qui portent encore et semblent chérir leurs fers , s'élèveront à la hauteur de nos communes destinées ; ils aspireront à l'honneur de voir leurs noms inscrits dans ce pacte de famille, monument de notre gloire et garant éternel de la félicité de cet empire.
Page 436 - Vous serez avec nous, braves guerriers, nos frères d'armes et nos amis, vous, qui nous avez donné l'exemple du civisme et du courage ; vous, qui avez trompé les projets du despotisme, et qui avez senti que servir la patrie, c'était accomplir vos serments.

Bibliographic information