Page images
PDF
EPUB

écus le mariage de ma fille. Allons, qu'on fasse venir le notaire pour dresser le contrat.

ÉRASTE. En attendant qu'il vienne, nous pouvons jouir du divertissement de la saison, et faire entrer les masques que le bruit des noces de monsieur de Pourceaugnac a attirés ici de tous les endroits de la ville.

SCÈNE X.

TROUPE DE MASQUES, DANSANTS ET CHANTANTS.

UN MASQUE, en Egyptienne.
Sortez, sortez de ces lieux,
Soucis, Chagrins et Tristesse;
Venez , venez, Ris et Jeux,
Plaisir, Amour, et Tendresse;
Ne songeons qu'à nous réjouir :
La grande affaire est le plaisir.

CHOEURS DE MASQUES CHANTANTS.
Ne songeons qu'à nous réjouir :
La grande affaire est le plaisir.

L'ÉGYPTIENNE.
A me suivre tous ici
Votre ardeur est non commune,
Et vous êtes en souci
De votre bonne fortune :
Soyez toujours amoureux,
C'est le moyen d'être heureux.

UN MASQUE, en Egyptien.
Aimons jusques au trépas,
La raison nous y convie.
Hélas! si l'on n'aimoit pas,
Que seroit-ce de la vie ?
Ah! perdons plutôt le jour,
Que de perdre notre amour.

L'ÉGYPTIEN.
Les biens,

L'ÉGYPTIENNE.
La gloire,

L'ÉGYPTIEN.

Les grandeurs,

L'ÉGYPTIENNE
Les sceptres qui font tant d'envie,

L'ÉGYPTIEN.
Tout n'est rien, si l'amour n'y mêle ses ardeurs.

L'ÉGYPTIENNE.
Il n'est point, sans l'amour, de plaisirs dans la vie.

TOUS DEUX ENSEMBLE.
Soyons toujours amoureux,
C'est le moyen d'être heureux.

CHOEUR.
Sus, sus, chantons tous ensemble;
Dansons, sautons, jouons-nous.

UN MASQUE, en pantalon.
Lorsque pour rire on s'assemble,
Les plus sages, ce me semble,
Sont ceux qui sont les plus fous.

TOUS ENSEMBLE.
Ne songeons qu'à nous réjouir :
La grande affaire est le plaisir.

PREMIÈRE ENTRÉE DE BALLET.

Danse de Sauvages.

SECONDE ENTRÉE DE BALLET.

Danse de Biscayens'.

· Pourceaugnac est une farce; mais il y a dans toutes les farces de Molière des scènes dignes de la haute comédie. Un homme supérieur, quand il badine , ne peut s'empêcher de badiner avec esprit. Lulli, qui n'avoit point encore le privilege de l'opera , fit la musique du ballet de Pourceaugnac ; il y dansa , il y chanta , il y joua du violon. Tous les grands talents étoient employés aux divertissements du roi, et tout ce qui avoit rapport aux beaux arts étoit honorable. (V.)-Cette pièce, faite précipitamment pour une fête que donnoit Louis XIV, est une de ces farces auxquelles Molière attachoit peu d'importance; on y trou ve peu de ces idées profondes qu'il répandoit dans ses moindres ouvrages : cependant elle offre encore plusieurs traits de haute comédie ; et l'on y reconnoit souvent le cachet original de l'auteur.(P.)

FIN DE POURCEAUG NAC.

NOMS DES PERSONNES

QUI ONT CIASTE ET DANSE

DANS MONSIEUR DE POURCEAUGXAC.

Une musicienne, mademoiselle HiLAIRE.
Deux musiciens, les sieurs GAYE ET LANGEAIS.
Deux mailres à danser, les sieurs LA PIERRE et Favier.
Deux pages dansants, les sieurs BEAUCHAMP et CHICANNEAT.
Quatre curieux de spectacles, dansants, les sieurs NOBLET, Jor-

BERT, LESTANG, et Mayeu.
Deux médecins grotesques, il signor CHIACCHIERONE (Lulli), et le

sieur Gaye. Matassins dansants, les sienrs BEAUCHAMP, LA PIERRE, Favier.

Noblet, CAJCANNEAU, et LESTANG. Deux avocats chantants, les sieurs Estival et GAJE. Deux procureurs dansants, les sieurs BEAUCHAMP et CHICAF

NEAU.

Deux sergents dansants, les sieurs La PIERRE et FariER.

TROUPE DE MASQUES

CHANTANTS ET DANSANTS.

Une Égyptienne chantante, mademoiselle HilAIRE.
Un Egyptien chantant, le sieur Gaye.
Un pantalon chantant, le sieur Blondel.

CHEUR DE MASQUES

CHIAXTANTS.

Deux vieilles, les sieurs Fersond le cadet, et Le Gros.
Deux scaramouches, les sieurs Estival el GINGAN.
Deux pantalons, les sieurs Gingan le cadet, et BLONDEL.
Deux docteurs, les sieurs Rebel et IlédouiN.

Deux paysans, les sieurs LANGEAIS et DESCHAMPS.
Sauvages dansants, les sieurs PAYSAN, NOBLET, JOUBERT, et

LESTANG.
Biscayens dansants, les sieurs BEAUCHAMP, Favier, MAYEU, et

CHICANNEAU.

« PreviousContinue »