Collection complète des pamphlets politiques et opuscules littéraires, Volume 1

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 130 - On l'accueille, on lui rit, partout il s'insinue ; Et, s'il est, par la brigue, un rang à disputer, Sur le plus honnête homme on le voit l'emporter.
Page 96 - L'entreprise était telle qu'avant l'exécution, tout le monde s'en serait moqué, parce qu'en effet il y avait très-peu de personnes capables de l'exécuter. Les gens qui savent le grec sont cinq ou six en Europe ; ceux qui savent le français sont en bien plus petit nombre. Mais ce n'est pas seulement le grec et le français qui m'ont servi à terminer cette belle copie, après avoir si heureusement rétabli l'original; ce...
Page 227 - Mais il ya chez nous une classe moins élevée, quoique mieux élevée, qui ne meurt pour personne, et qui, sans dévouement, fait tout ce qui se fait; bâtit, cultive, fabrique autant qu'il est permis; lit, médite, calcule, invente, perfectionne les arts, sait tout ce qu'on sait à présent, et sait aussi se battre, si se battre est une science. Il n'est vilain qui n'en ait fait son apprentissage, et qui là-dessus n'en remontre aux descendants des Duguesclin. Georges le laboureur, André le vigneron,...
Page 114 - ... d'obscur dans les oracles), je pensais qu'il pouvait avoir dit : Tu ne feras jamais rien ; ce qui m'accommodait assez, et me semblait même d'un bon augure pour mon avancement dans le monde ; car en ne faisant rien, je pouvais parvenir à tout, et singulièrement à être de l'Académie ; je m'abusais. Le bonhomme sans doute avait dit, et rarement il se trompa : Tu ne seras jamais rien, c'est-à-dire, tu ne seras ni gendarme, ni rat-de-cave, ni espion, ni duc, ni laquais, ni académicien. Tu...
Page 129 - L'étude rend paresseux ! on s'enterre dans ses livres ; on devient rêveur, distrait, on oublie ses devoirs, visites, assemblées, repas , cérémonies ; mais ce qu'il ya de pis , l'étude rend orgueilleux ; celui qui étudie s'imagine bientôt en savoir plus qu'un autre , prétend à des succès , méprise ses égaux , manque à ses supérieurs , néglige ses protecteurs et ne fera jamais rien dans la partie des lettret. Si Gail eût étudié , s'il eût appris le grec , serait-il aujourd'hui professeur...
Page 99 - MESSIEURS , Je suis Tourangeau; j'habite Luynes, sur. la rive droite de la Loire, lieu autrefois considérable, que la révocation de l'édit de Nantes a réduit à mille habitants , et que l'on va réduire à rien par de nouvelles persécutions, si votre prudence n'y met ordre.
Page 279 - C'est tout, si j'ai mémoire. Je vois ce qu'il veut dire : il entend que lui et moi sommes d'avis différent; peut-être se trompe-t-il.
Page 293 - Tours, par le prompt débit de nos denrées, augmenterait le prix et le produit des terres dans tous ces environs; c'est là, je crois, le meilleur emploi à faire de notre superflu, lorsque nous en aurons. Mais d'acheter Chambord pour le duc de Bordeaux, je n'en suis pas d'avis, et ne le voudrais pas quand nous aurions de quoi, l'affaire étant, selon moi, mauvaise pour lui, pour nous et pour Chambord. Vous 1 allez comprendre, j'espère, si vous m'écoutez; il est fête, et nous avons le temps de...
Page 62 - ... j'entends bien ce mot , qui , je vous l'avoue, m'est nouveau, vous dites un helléniste, comme on dit un dentiste, un droguiste, un ébéniste ; et, suivant cette analogie, un helléniste serait un homme qui étale du grec , qui en vit, et qui en vend au public, aux libraires, au gouvernement. Il ya loin de là à ce que je fais. Vous n'ignorez pas, Monsieur, que je m'occupe de ces études uniquement par goût, ou pour mieux dire , par boutades, et quand je n'ai point d'autre fantaisie; que je...
Page 114 - Voilà les plaisanteries qu'il me faut essuyer. Je saurais bien que répondre ; mais ce qui me fâche le plus , c'est que je vois s'accomplir cette prédiction que me fit autrefois mon père : Tu ne seras jamais rien.

Bibliographic information