Page images
PDF
EPUB

De

le trouve heureux d'avoir pû se dérom THomme, ber à la Cour pendant l'automne , &

d'avoir passé dans fes terres tout le tems de Fontainebleau : il tient à d'autres d'autres discours, puis revenant à celui-ci, vous avez eu, lui dit-il, de beaux jours à Fontainebleau , vous y avez sans doute beaucoup chaffé. il commence ensuite un conte qu'il oublie d'achever , il rit en lui-même, il éclate d'une chofe qui lui passe par l'efprit , il répond à sa pensée, il chante entre les dents, il fime , il se renverse dans une chaise , il pouffe un cri plaintif, il baaille, il se croit seul. S'il se trouve à un repas, on voit le pain fe multiplier insensiblement sur fon affiette : il est vrai que ses voisins en manquent , aussi bien que de coûteaux & de fourchettes, dont il ne l'es laifle pas jouïr long-tems. On a inventé aux tables une grande cueilliere pour la commodité du service : il la prend, la plonge dans le plat, l'emplit, la porte à sa bouche , & il ne sort pas d'étonnement de voir répandu sur fon linge & fur ses habits le potage qu'il vient d'avaler. Il oublie de boire pendant tout le dîner; ou s'il s'en souvient, &

qu'il trouve que l'on lui donne trop de CHAP , vin, il en flaque plus de la moitié au

XL, visage de celui qui est à sa droite : it boit le reste tranquillement, & ne comprend pas pourquoi tout le monde éclate de rire, de ce qu'il a jetté à terre ce qu'on lui a verfé de trop. If est un jour retenu au lit pour quelque incommodité : on lui rend visite, il y a un cercle d'hommes & de femmes dans la ruelle qui l'entretiennent ; & en leur présence il fouleve sa couverture & crache dans ses draps. On le mene aux Chartreux, on lui fait voir un Cloître orné d'Ouvrages, tous de la main d'un excellent Peintre : le Religieux qui les lui explique, parle de faint BRUNO', du Chanoine & de son avanture, en fait une longue histoire & la montre dans l'un de ces tableaux : Menalque qui pendant la narration est hors du Cloître, & bien loin au-delà, у revient enfin , & demande au Pere fi c'est le Chanoine ou S. Bruno qui eft damné. Il fe trouve par hazard avec une jeune veuve , il lui parle de son défunt mari , lui demande comment il est mort ; cette femme à qui ce discours renouvelle fes douleurs,

pleus

De pleure , sanglotte, & ne laisse

pas

de l'Homme, reprendre tous les détails de la mala

die de son époux, qu'elle conduit depuis la veille de la fievre qu'il se portoit bien , jusqu'à l'agonie. Madame , lui demande Menalque, qui l'avoit apparemment écoutée avec attention, n'aviez-vous que celui-? Il s'avise un matin de faire tout hâter dans la cuifine, il se leve avant le fruit , & prend congé de la compagnie : on le voit ce jour-là en tous les endroits de la ville, hormis en celui où il a donné un rendez-vous précis pour cette affaire qui l'a empêché de dîner , & l'a fait sortir à pied, de peur que son caroffe ne le fit attendre. L'entendez-vous crier, gronder , s'emporter contre l'un de ses domestiques ; il est étonné de ne le point voir , où peut-il être , dit-il?que fait-il ? qu'est-il devenu ? qu'il ne se présente plus devant moi, je le challe dès à cette heure : le valet arrive, à qui il demande fierement d'où il vient, il lui répond qu'il vient de l'endroit où il l'a envoyé, & lui rend un fidéle compte de la commission. Vous le prendriez souvent pour tout ce qu'il n'est pas, pour un stupide, car il n'é

coute

coute point, & il parle encore moins ; CHAE. pour un fou, car outre qu'il parle tout XI. feul , il est sujet à de certaines grimaces & à des mouvemens de tête involontaires ; pour un homme fier & incivil, car vous le faluez, & il passe fans vous regarder, ou il vous regarde fans vous rendre le falut; pour un inconsideré, car il parle de banqueroute au milieu d'une famille où il y a cette tache , d'exécution & d'échafaut devant un homme dont le pere y a monté, de roture devant les roturiers qui font riches , & qui se donnent pour nobles. De même il a dessein d'élever auprès de soi un fils naturel, fous le nom & le personnage d'un valet ; & quoiqu'il veuille le dérober à la connoiffance de sa femme & de ses enfans, il lui échappe de l'appeller fon fils dix fois le jour : il a pris aufli la résolution de marier son fils à la fille d'un homme d'affaires, & il ne laiffe pas de dire de tems en tems en parlant de fa maison & de ses ancêtres,

que les Menalques ne fe font jamais mélalliés. Enfin il n'est ni présent ni attentif dans une compagnie , à ce qui fait le sujet de la conversation : il pense,

&

De & il parle tout à la fois , mais la chose Ç'Homme, dont il parle , est rarement celle à la

quelle il pense, aufli ne parle-t-il guéres conséquemment & avec suite : où il dit, Non, souvent il faut dire Oui , & ou il dit , Qui , croyez qu'il veut dire Non : il a en vous répondant si juste, les yeux fort ouverts, mais il ne s'en sert point, il ne regarde ni vous ni personne, ni rien qui soit au monde: tout ce que vous pouvez tirer de lui, & encore dans le tems qu'il est le plus appliqué & d'un meilleur commerce, ce sont ces mots : Oui vraiment. C'est vrai. Bon! Tout de bon? Oui ! Je pense qu'oui, assurément. Ak! Ciel! & quelques autres monosyllables qui ne font pas même placés à propos. Jamais aussi il n'est avec ceux avec qui il paroît être : il appelle sérieusement fon laquais Monsieur ; & son ami , il l'appelle la Verdure : il dit Votre Reven

, rence à un Prince du Sang, & Votre Altesse à un Jésuite. Il entend la Melfe , le Prêtre vient à éternuer , il lui dit: Dieu vous aflijte. Il se trouve avec un Magistrat : cet homme grave par son caractère, vénérable

par & par la dignité, l'interroge sur un

son âge

« PreviousContinue »