Dictionnaire de la fable: ou, Mythologie grecque, latine, egyptienne, celtique, persane, syriaque, indienne, chinoise, mahométane, rabbinique, slavonne, scandinave, africaine, américaine, iconologique, etc, Volume 1

Front Cover
Le Normant, 1803 - Fables - 1572 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 472 - On jetait l'accusé dans une grande cuve pleine d'eau, après lui avoir lié la main droite au pied gauche et la main gauche au pied droit. S'il enfonçait, il était innocent, s'il surnageait, il était coupable.
Page 144 - Tout le monde y était reçu sans distinction ; on ne rendait ni l'esclave à son maître, ni le débiteur à son créancier, ni le meurtrier à son juge.
Page 342 - J'entends le muet et celui qui ne sait point encore parler. Mes sens sont frappés de l'odeur forte d'une tortue qui est cuite dans l'airain avec des chairs de brebis : airain dessous , airain dessus. En effet , le roi ayant voulu imaginer quelque chose qu'il ne fût pas possible de deviner , s'était occupé à cuire lui-même , au...
Page 270 - C'était, selon les poètes, une inutière première existant de toute éternité sous une seule forme , dans laquelle les principes de tous les êtres particuliers étaient confondus. Hésiode dit que le Chaos engendra l'Erèbe et la Nuit. Dieu , ou la nature , dit Ovide , sans rien...
Page 416 - La neuvième et dernière était l'hépatoscopie ou l'inspection du foie. Le même livre fait encore mention des diseurs de bonne aventure, des interprètes de songes, des divinations par l'eau, par le feu, par l'air, par le vol des oiseaux, par leur chant, par les foudres, par les éclairs, et en général par les météores, par la terre, par des points, par des lignes, par les serpents, etc.
Page 248 - Les anciens les nommaient Castor et Pollux. « Lorsque les Argonautes levèrent l'ancre du promontoire de Sigée, il s'éleva une violente tempête, durant laquelle on vit deux feux voltiger autour de la tête des Tyndarides, et, un moment après, .l'orage cessa. On regarda depuis les feux qui brillent en pareille circonstance comme les feux de Castor et de Pollux. Lorsqu'on...
Page 333 - ... descendu d'eux; que les hommes étant tombés dans l'oubli de leurs devoirs , et de leur origine, ils avaient été punis par un déluge universel, à l'exception d'un prêtre américain, nommé...
Page 324 - Uotingai , — prince des Cerrhéniens , peuples de Thrace, et prêtre de Junon. Il s'avisa d'un singulier expédient pour réduire ses sujets rebelles. Il ordonna d'attacher plusieurs longues échelles les unes aux autres...
Page 37 - L'âge d'airain est le temps qui suivit le règne de Saturne ; il vit commencer l'injustice et les désordres, sans cependant que la perversité se déclarât aussi ouvertement que dans le siècle suivant. C'est dans cet âge que les lois de la propriété sont fixées , que l'homme parcourt les contrées les plus éloignées , et qu'il pénètre les entrailles de la terre , pour en arracher l'aliment de tous les vices.
Page 102 - ... de massacrer tous ceux qui célébreraient la fête. Les Égyptiens consultaient Apis comme un oracle; s'il prenait ce qu'on lui présentait à manger, c'était un bon augure ; son refus, au contraire, était un fâcheux présage. Pline, cet auteur si plein de sagesse et d'esprit, observe qu'Apis ne voulut pas manger ce que Germanicus lui offrit, et que ce prince mourut bientôt après, comme s'il eût imaginé quelque rapport réel entre ces deux événements. Il en était de même des deux...

Bibliographic information