Histoire universelle des théâtres de toutes les nations, depuis Thespis jusau'à nos jours: Jeux des aniciens. Origine de la tragédie. Théâtre des Grecs

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 62 - Avare du secours que j'attends de tes soins, Mes vœux t'ont réservé pour de plus grands besoins. Je t'implore aujourd'hui. Venge un malheureux père. J'abandonne ce traître à toute ta colère ; Etouffe dans son sang ses désirs effrontés : Thésée à tes fureurs connaîtra tes bontés.
Page 91 - Cette soif de régner que rien ne peut éteindre, L'orgueil de voir vingt rois vous servir et vous craindre, Tous les droits de l'empire en vos mains confiés, Cruel ! c'est à ces dieux que vous sacrifiez...
Page 92 - Fille d'Agamemnon, c'est moi qui, la première, Seigneur, vous appelai de ce doux nom de père. C'est moi qui, si long-temps le plaisir de vos yeux, Vous ai fait de ce nom remercier les dieux ; Et pour qui tant de fois prodiguant vos caresses, Vous n'avez point du sang dédaigné les faiblesses.
Page 61 - Et toi, Neptune, et toi, si jadis mon courage D'infâmes assassins nettoya ton rivage, Souviens-toi que, pour prix de mes efforts heureux, Tu promis d'exaucer le premier de mes vœux.
Page 69 - Heureux qui fatisfait de fon humble fortune , Libre du joug fuperbe où je fuis attaché , Vit dans l'état obfcur où les Dieux l'ont caché!
Page 84 - C'est vous que nous cherchions sur ce funeste bord; Et votre nom, seigneur, l'a conduite à la mort. Ira-t-elle, des dieux implorant la justice, Embrasser leurs autels parés pour son supplice?
Page 165 - Mafque , le vieillard auftcre d'avec le vieillard indulgent -, les jeunes gens qui font fages « d'avec ceux qui font débauchés ; une jeune fille d'avec une femme de dignité. Si le père , des intérêts duquel il s'agit principalement dans la Comédie , doit être quelquefois content , & quelquefois fâché: il a un des fourcils de fon Mafque froncé , & l'autre rabattu...
Page 33 - Je devais donc de toi ne revoir que la cendre ! Ah ! qu'il eût mieux valu , dans l'âge le plus tendre, Périr avec ton père , hélas ! et du berceau Descendre à ses...
Page 68 - Il n'est point de serpent ni de monstre odieux Qui, par l'art imité, ne puisse plaire aux yeux : D'un pinceau délicat l'artifice agréable Du plus affreux objet fait un objet aimable.
Page 156 - Satyriques ± il ne faut pas prendre , dans la partie que font les Satyres , la couleur ni le ton de la Tragédie , il ne faut pas prendre non plus le ton de la Comédie. Davus eft trop rufé ; une Courtifanne qui excroque un talent à un vieil avare tout fin qu'il eft ,. eft trop fubtile.

Bibliographic information