Oeuvres de Denis Diderot, Volume 15

Front Cover
J. L. J. Briére, 1821 - French literature
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 240 - Le but d'une encyclopédie est de rassembler les connaissances éparses sur la surface de la terre; d'en exposer le système général aux hommes avec qui nous vivons, et de le transmettre aux hommes qui viendront après nous, afin que les travaux des siècles passés n'aient pas été des travaux inutiles pour les siècles qui succéderont...
Page 466 - ... les générations qui n'étaient point encore ; ni par la crainte de blesser les droits prétendus de certains corps...
Page 42 - C'est la voix de la nature qui ne s'explique jamais plus fortement en moi que quand elle me parle en ma faveur.
Page 250 - Encyclopédie doit suppléer ; ouvrage qui ne s'exécutera que par une société de gens de lettres et d'artistes, épars, occupés chacun de sa partie et liés seulement par l'intérêt général du genre humain, et par un sentiment de bienveillance réciproque.
Page 46 - Si vous méditez donc attentivement tout ce qui précède, vous resterez convaincu ; 1° que l'homme qui n'écoute que sa volonté particulière est l'ennemi du genre humain ; 2° que la volonté générale est dans chaque individu un acte pur de l'entendement qui raisonne dans le silence des passions sur ce que l'homme peut exiger de son semblable, et sur ce que son semblable est en droit d'exiger de lui...
Page 466 - Puisque les fondations, toujours multipliées par la vanité, absorberaient à la longue tous les fonds et toutes les propriétés particulières, il faut bien qu'on puisse à la fin les détruire. Si tous les hommes qui ont vécu avaient eu un tombeau. il aurait bien fallu, pour trouver des terres à cultiver. renverser ces monuments stériles, et remuer les cendres des morts pour nourrir les vivants.
Page 452 - ... de la mort même, l'espérance de la gloire , de la fortune, ou des plaisirs, ne peuvent écarter du parti qu'il a jugé le plus raisonnable et le plus honnête. Dans les difficultés et les obstacles, l'homme ferme est soutenu par son courage et conduit par sa raison ; il va toujours au même but : l'homme constant est conduit par son cœur ; il a toujours les mêmes besoins. On peut être constant avec une...
Page 258 - Les connaissances les moins communes sous le siècle passé le deviennent de jour en jour. Il n'ya point de femme à qui l'on ait donné quelque éducation qui n'emploie avec discernement toutes les expressions consacrées à la peinture, à la sculpture, à l'architecture et aux belles-lettres. Combien y at-il d'enfants qui ont du dessin, qui savent de la géométrie, qui sont musiciens, à qui la langue domestique n'est pas plus familière que celle...
Page 466 - Ce que l'État doit à chacun de ses membres , c'est la destruction des obstacles qui les gêneraient dans leur industrie , ou qui les troubleraient dans la jouissance des produits qui en sont la récompense. Si ces obstacles subsistent, les bienfaits particuliers ne diminueront point la pauvreté générale , parce que la cause restera tout entière.
Page 214 - Phalaris toute espérance de connaître le fond de la conjuration, il se coupa la langue avec les dents, et la cracha au visage du tyran. Mais quelque honneur que la philosophie puisse recueillir de ces faits, nous ne pouvons nous en dissimuler l'incertitude.

Bibliographic information