Oeuvres complètes, Volume 2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 326 - Chambre murée, étroite place, Quelque peu d'air pour toute grâce, Jours sans soleil, Nuits sans sommeil, Trois' portes en six pieds d'espace? Vous peindre un tel appartement, Ce serait attirer vos larmes; Je l'ai fait insensiblement : Cette plainte a pour moi des charmes.
Page 317 - Vous n'avez jamais voulu lire d'autres voyages que ceux des chevaliers de la Table ronde ; mais le nôtre mérite bien que vous le lisiez.
Page 375 - L'éloge qui vient de vous Est glorieux et bien doux : Tout le monde vous propose Pour modèle aux bons auteurs ; Vos beaux ouvrages sont cause Que j'ai su plaire aux neuf sœurs ; Cause en partie, et non toute Car vous voulez bien sans doute Que j'y joigne les écrits D'aucuns de nos beaux esprits. J'ai profité dans Voiture, Et Marot par sa lecture . M'a fort aidé, j'en conviens...
Page 407 - Je t'assure que le meilleur de tes amis n'a plus à compter sur quinze jours de vie Voilà deux mois que je ne sors point , si ce n'est pour aller un peu à l'Académie, afin que cela m'amuse.
Page 356 - C'est un ouvrage de Molière. Cet écrivain par sa manière Charme à présent toute la Cour. De la façon que son nom court, II doit être par delà Rome : J'en suis ravi, car c'est mon homme. Te souvient-il bien qu'autrefois • Nous avons conclu d'une voix Qu'il allait ramener en France Le bon goût et l'air de Térence...
Page 362 - Ils boivent, depuis le matin jusqu'au soir, de l'eau, du vin, de la limonade, et cœlera; rafraîchissements légers à qui est privé de vous voir. La chaleur et votre absence nous jettent tous en d'insupportables langueurs. Quant à vous, mademoiselle, je n'ai pas besoin que l'on me mande ce que vous faites : je le vois d'ici. Vous plaisez depuis le matin jusqu'au soir, et accumulez cœurs sur cœurs. Tout sera bientôt au roi de France, et à M"e de Champmeslé.
Page 362 - Votre Phidias et le mien Et celui de toute la terre, Girardon , notre ami , l'honneur du nom troyen , M'oblige à vous mander, non la paix ou la guerre , Dont sur ma foi je ne sais rien ; Non la ligue d...
Page 356 - J'en suis ravi, car c'est mon homme. Te souvient-il bien qu'autrefois, Nous avons conclu d'une voix Qu'il allait ramener en France Le bon goût et l'air de Térence? Plaute n'est plus qu'un plat bouffon, Et jamais il ne fit si bon Se trouver à la comédie ; Car ne pense pas qu'on y rie De maint trait jadis admiré, Et bon IN ILLO TEMPORE : Nous avons changé de méthode ; Jodelet n'est plus à la mode, Et maintenant il ne faut pas . Quitter la nature d'un pas.
Page 392 - Pour nouvelles de l'Italie, Le Pape empire tous les jours : Expliquez, Seigneur, ce discours Du côté de la maladie; Car aucun Saint-Père autrement Ne doit empirer nullement. Celui-ci véritablement N'est envers nous ni Saint ni Père : Nos soins, de l'erreur triomphants, Ne font qu'augmenter sa colère Contre l'aîné de ses enfants*. Sa santé toujours diminue; L'avenir m'est chose inconnue, Et je n'en parle qu'à tâtons; Mais les gens de delà les monts Auront bientôt pleuré cet homme : Car...
Page 324 - Ier, à le regarder du dehors, me contenta plus que tout le reste : il ya force petites galeries, petites fenêtres, petits balcons, petits ornements, sans régularité et sans ordre ; cela fait quelque chose de grand qui plaît assez.

Bibliographic information